Retour sur investissement (définition et calculs)

Quelle est la signification d’un retour sur investissement ? Quelle est la définition de RSI et ROI ? Comment faire le calcul et l’évaluer ?

RSI est l’acronyme de retour sur investissement. ROI représente l’acronyme de return on investment.

Un retour sur investissement représente la mesure estimée de la rentabilité d’un capital. Il est présenté comme un ratio pour évaluer un taux de rendement sur le capital investi.

Concrètement, le retour sur investissement mesure la somme d’argent gagnée ou perdue suivant le montant investi initialement.

Pour faciliter l’évaluation chiffrée, le retour sur investissement est exprimé en pourcentage. La personne qui utilise cette technique approximative de calcul est appelée investisseur ou potentiel investisseur cherchant à réduire les risques ou cherchant à augmenter la rentabilité de son capital.

Exemples de calculs : Je place 100 euros dans un livret d’épargne. La banque me verse 2 euros au bout de 12 mois pour les intérêts de mon capital. Le retour sur investissement sera de 2/100 que je multiplie par 100 pour l’obtenir en pourcentage, ce qui fait 2 % – qu’on appelle aussi taux de rendement annuel ou taux annuel de rentabilité.

Dans le langage écrit ou parlé, la sémantique sur le rendement est variée.

Un autre exemple pratique : Je fais un investissement immobilier d’un montant de 200.000 euros en achetant un appartement à Lyon que je souhaite louer pour qu’il me rapporte des revenus locatifs/des loyers réguliers. Je fixe le loyer hors charges à 800 euros par mois, pour cet appartement de 75 m² bien placé, après avoir vérifié le prix locatif moyen du marché lyonnais. Quel est le niveau évalué du retour sur investissement ?

- les loyers annuels : 800 * 12 = 9600 euros ;

- le prix d’acquisition ou la valeur vénale du bien : 200.000 euros ;

- le retour sur investissement ou taux de rentabilité = 9600/200.000 = 4, 8 %.

Attention : Le calcul se réalise souvent en brut et non pas en net. Pour un calcul un peu plus sérieux, il sera nécessaire d’utiliser le calcul en net en intégrant les dépenses, les risques et les charges : frais d’entretien, commissions diverses versées, assurances, fiscalité et taxe foncière, risques d’impayés des loyers, etc.

Au final, la méthodologie appliquée pour le calcul de la rentabilité importe peu : ce qui est essentiel, c’est l’utilisation de la même technique ou méthode de mesure pour comparer des rentabilités ou des rendements de divers actifs dits équivalents – à l’intérieur d’une même classe d’actifs.

Je recommande de compléter vos connaissances en lisant mes articles sur le revenu passif, le taux de capitalisation, le patrimoine net et les revenus fonciers.

Le taux moyen net d’un rendement annuel s’élève à 3 % environ pour un investissement ou un placement suivant les constatés réalisés et en moyenne nationale.



Exemple d’une actualité rédigée le 9 septembre 2009 – en pleine crise économique mondiale – et illustrant la notion d’un bon retour sur investissement :

Comment faire une plus-value énorme ?

Le futur PDG de Orange, Stéphane Richard, a réussi à faire fortune en achetant l’ancienne filiale immobilière de Vivendi, la SGIS. Le management a misé sur la société dont M. Richard en faisait partie. Il a misé 810 000 euros… la société est devenue Nexity avec une plus-value au passage de 2300 %… Gain de 20 millions d’euros.

On peut légitimement parler d’un retour sur investissement rentable. Le pari a été fructueux.

Commentez cet article

Ou continuez la lecture

Nizar Fassi a écrit 37327 articles

Mathématicien de formation, je partage, avec passion pour la chose économique, des idées sur l'encyclopédie bancaire www.rachatducredit.com - à plus de 10 millions d'utilisateurs bancaires en France en 10 ans.
Vos commentaires sont encore plus lus et influents : vos expériences sont essentielles.
Pour mes écrits, je m'inspire de plus de 25 ans de lectures quotidiennes sur l'économie. Et je tiens à remercier les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes des Echos, Le Figaro, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc. et je remercie toutes les autres sources que j'ai pu découvrir. J'invite les internautes à visiter ces sites Internet de qualité et à s'abonner.

Laissez une réponse, partagez votre avis ou mettez à jour des données de l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *