questions-réponses Questions / Réponses

Solutions de transition : vendre ma maison et achat d'une nouvelle résidence principale ?

Le temps de vendre ma maison, je veux acheter une nouvelle résidence principale. Comment procéder financièrement à cette acquisition immobilière sans se surendetter ? Quelle solution bancaire existe-t-il ?

Je suis actuellement propriétaire d'une maison. J'ai donc un crédit immobilier en cours. Je souhaite déménager et utiliser l'argent de la vente de ma maison pour en acheter une autre. Dois je obligatoirement rembourser mon prêt en cours et en prendre un autres ou est-ce que je peux utiliser l'argent de la vente de ma maison ?

Réponse : Ces trois solutions sont à envisager :

  1. acheter un nouveau bien à travers la solution du crédit relais ;
  2. transformer en investissement locatif votre résidence actuelle tout en achetant un nouveau bien immobilier, la banque intégrera prévisionnellement la valeur des futurs loyers dans le calcul des risques si le bien immobilier est attractif à la location – expertiser la valeur locative et l'attractivité en mandatant un expert immobilier par le notaire ;
  3. vendre votre bien immobilier, rembourser le prêt immobilier, et acquérir un nouveau bien immobilier.

C'est une question posée par de nombreux propriétaires qui ont le projet de procéder à un déménagement.

Importants : En cas d'achat d'une résidence principale, de surendettement, de séparation du couple avec un enfant, de rupture de contrat de travail ou d'invalidité – ou de décès – d'un proche, le déblocage d'un Perp, d'un plan Perco ou d'une assurance-vie pour acheter un bien immobilier pour y résider peut-être sans frais.

Les frais de remboursement anticipé du prêt immobilier en sont également réduits à néant et aucune taxe sur la plus-value immobilière sur la vente de la résidence principale n'est à budgéter.

Il faut préciser que la banque peut déclarer la déchéance du terme d'un contrat de crédit immobilier si elle souhaite récupérer immédiatement le capital prêté.

Il est nécessaire de bien étudier la solvabilité et le plan de financement avant de contacter une banque ou un courtier en crédit.

Vendre des biens de valeurs afin de réduire son endettement en cours permet de faciliter cette acquisition.

Le poids de certains crédits affaissent les capacités financières.

Prévoir des mutations financières avant de déposer votre demande de crédit immobilier peut engendrer des gains non négligeables. Des concessions, dans son mode de vie, devront alors s'exercer : vendre des actifs de valeurs (bijouterie, meubles, etc.) et l'automobile pour rembourser les prêts en cours, réduire ses dépenses mensuelles, etc.

Notre calculette de crédit permet de vous aiguiller et faire le bilan sur votre capacité de financement.

Améliorer son profil d'emprunteur paraît être central pour un acheteur souhaitant disposer des meilleurs avantages financiers qu'une banque peut offrir : une acquisition immobilière de meilleure qualité, un taux d'intérêt TAEG moins coûteux, bénéficier d'une assurance de cautionnement afin d'éviter des frais hypothécaires chers, etc.