questions-réponses Questions / Réponses

Taux du livret A depuis le début des années 80 ?

Dans votre page d'accueil, vous faites allusion à l'historique du taux du livret A depuis sa création en 1818. S'agissant de la récente polémique au sujet de la rémuneration du livert A à partir du 1er Février 2009, il serait intéréssant de pouvoir lire sous forme de graphique l'évolution du taux du livret A depuis 1979. Pouvez‐vous m'indiquer un site permettant de l'obtenir ou pouvez‐vous me l'envoyer par e‐mail ? Merci d'avance.

Réponse :Le taux de livret A n'est pas rentable car le taux de rendement est quasi nul lorsque l'on soustrait le véritable taux d'inflation des prix. Lire l'article suivant : Aberration du taux d'épargne du livret A .Par exemple, lorsque le taux du livret A est à 2,50 %, l'épargnant ne gagne rien car le taux d'inflation est à 2,50%.

Depuis sa création l'évolution du livret A varie dans la cadran 0 à 5 %.En période de forte inflation, le taux de rémunération du livret A augmente proportionnellement, et en période de baisse des prix ( même en période de déflation) le taux de livret A baisse. Ce qui est intéressant, c'est d'observer la différence des courbes. On pourra observer qu'elles sont quasi confondues. La différence de niveau entre les courbes est le gain lorsque la courbe du livret A est au dessus de la courbe du taux d'inflation. Inversement, il s'agit d'une perte d'épargne, lorsque le taux d'inflation est au dessus de la courbe du taux du livret A. Aussi bien sur une petite ou longue période, c'est une perte totale de temps, de revenu et de rentabilité pour un épargnant. Seule la banque de dépôt gagne. Cette dernière pour un même montant prêté, elle facture 20,70 % de taux d'intérêt sur une réserve d'argent. Cette opération est rentable.

Le taux directeur de la banque de france ou bce s'adapte parallèlement à l'évolution du taux d'inflation. Observer l'évolution de l'inflation, c'est observé l'évolution du taux de livret A et celui du taux directeur de la bce. Sur un même graphique, les courbes évoluent ensemble. Pour aller plus loin, l'investissement évolue inversement à l'évolution du taux directeur de la bce, et donc inversement au taux de l'inflation, et enfin inversement au taux du livret A également. On pourra ajouter que le taux de chômage évolue inversement au taux de l'inflation, et donc inversement au taux du livret A.

On peut tout combiner sur un graphique, mais pas le faible gain du livret A, c'est une duperie intellectuelle basée sur la méconnaissance des particuliers épargnants sur les mécanismes économiques. Pourquoi Bercy ne déclare pas le taux réel de rémunération qui est la différence entre taux du livret A et l'inflation ?