Surendettement et rachat crédit La Guyane 97

En Guyane,region DOM-TOM,le taux de chômage avoisine les 30 % des guyanais,ce qui entraine un taux de surendettement aussi élevé.

En Guyane,le dépôt de dossier de surendettement a augmenté ces dernieres années.Pour atténuer leur perte du pouvoir d’achat, les français de guyane ont eu recours aux crédits a la consommation et crédits revolving(ou réserve d’argent) avec les organismes de prêts faciles accentuant encore un peu plus les difficultés financières des guyanais.

Le taux d’endettement(ou plutot de surendettement) a atteint des proportions non négligeables:La Guyane vit à crédit,tout comme la métropole.Les particuliers habitant en guyane ont de plus en plus de mal à vivre avec un reste à vivre quasi nul chaque mois.

Les banques traditionnelles encouragent cette surconsommation des guyanais avec l’octroi de prêt immobilier ou de crédit personnel.

Il suffit de 3 fiches de paie pour obtenir des emprunts….Le nombre de fichés ficp ou interdit bancaire FCC a aussi augmenté ces 2 dernières années selon un rapport de la banque de france(via les commissions de surendettement).

Une courte majorité de guyanais sont propriétaires de leur logement en résidence principale(la statistique de la ville de cayenne (97) est meilleure qu’en metropole!) ce qui facilite l’accès aux crédits puisque les guyanais peuvent hypothéquer comme garantie leurs biens immobiliers.

De nombreux courtiers en rachat de crédits sont présents en Guyane:vous pouvez faire une simulation de regroupement de dettes en complétant le formulaire en haut de cette page.

Nizar Fassi a écrit 37329 articles

Mathématicien de formation, je partage, avec passion pour la chose économique, des idées sur l'encyclopédie bancaire www.rachatducredit.com - à plus de 10 millions d'utilisateurs bancaires en France en 10 ans -.
Vos commentaires sont encore plus lus et influents : vos expériences sont essentielles.
Pour mes écrits, je m'inspire de plus de 25 ans de lectures quotidiennes sur l'économie. Et je tiens à remercier les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes des Echos, Le Figaro, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc. et je remercie toutes les autres sources que j'ai pu découvrir. J'invite les internautes à visiter ces sites Internet de qualité et à s'abonner.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>