questions-réponses Articles

Surendettement passif

Le surendettement est un endettement excessif dû à des dettes et crédits à la consommation contractés auprès d'organismes de crédits à la conso ou des banques : revolving, réserve d'argent, immobilier…

Le surendettement passif est lié aux accidents de la vie, comme le chômage, un décès, une maladie ou un divorce a contrario du surendettement actif.

Le surendettement passif est une expression utilisée par les commissions de surendettement et la Banque de France pour catégoriser une situation – comprendre et analyser les causes.

C'est le fait de subir un événement négatif imprévu empêchant de rembourser les mensualités de crédit et les diverses dettes.

Sur une vie, la probabilité de ce type d'événements est malheureusement forte.

Il est possible d'anticiper l'événement en intégrant ce facteur dans la gestion financière quotidienne – épargne ; assurance-vie ; réduction du train de vie ; dépenses raisonnables ; évitement des comportements à risque ; assurances ; prise en compte des attentes de l'autre ou du créancier ; etc.

Autrement dit, l'adoption d'une attitude raisonnable et responsable le plus tôt possible réduit la probabilité de survenance de difficultés financières ou hausse la probabilité de protection (impact et conséquence réduits). 

Un rachat de prêts ou le dépôt d'un dossier de surendettement – selon le cas – sont des méthodes classiques pour élaborer une solution financière efficace ; solution en aval (après l'événement) et pas en amont (avant l'événement).

Données à retenir

  • 190.000 dossiers de surendettement sont déposés chaque année en moyenne auprès de la commission de la Banque de France ;
  • 40 % de l'endettement est constitué de crédits de consommation en moyenne selon un article de Les Echos ;
  • 48,3 % des personnes surendettées figurent dans la tranche d'âge 35–54 ans selon une étude de la Banque de France publiée par la radio RCI ;
  • 40.000 euros représente la dette moyenne par dossier de surendettement (incluant l'immobilier) et à 29.000 euros hors dette immobilière.

Nizar Fassi a écrit 37504 articles

Mathématicien de formation, je partage, avec passion pour la chose économique, des idées sur cette encyclopédie bancaire à plus de 10 millions d'utilisateurs bancaires en 10 ans.

Pour mes écrits, je m'inspire de plus de 25 ans de lectures quotidiennes sur l'économie. Et je tiens à remercier les équipes du Larousse, les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes des Echos, Le Figaro, Le Point, Libération, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc. et je remercie toutes les autres sources que j'ai pu découvrir.

J'invite les internautes à visiter ces sites Internet de qualité et à s'abonner.

4 commentaires en rapport avec “Surendettement passif

    1. Nizar Fassi commente:

      Bonjour,

      Ce sont les banques et établissements spécialisés de crédit qui proposent des offres de restructuration financière.

      Ce présent site est un forum de discussion ou un média spécialisé en économie et finance.

      Il ne fait qu'analyser des produits et services financiers – comme des millions de sites – afin que chacun puisse choisir en toute connaissance de cause.

      Par ailleurs, le rachat de crédits est une opération financière relativement classique proposant simplement le regroupement de plusieurs encours pour en simplifier la gestion et réduire la mensualité (avec allongement de la durée et hausse naturelle du coût total). 

      Les consommateurs ne sont pas obligés d'y souscrire : ils peuvent rembourser leurs dettes contractées en respectant les contrats signés ou déposer un dossier à la Banque de France si la situation est trop compliquée.

      Bien cordialement,
      Nizar FASSI

  1. Morgane commente:

    Je signale votre erreur,
    Le surendettement passif n'est pas du à une contraction excessive de dettes, c'est le surendettement actif dont vous parlez.
    Le surendettement passif touche les particuliers qui n'ont contracté aucun crédit mais se retrouvent endettés à cause du chômage, d'un divorce, d'une maladie.

    Pour contrer le surendettement, il ne me semble pas que le rachat de crédit soit la meilleure solution mais saisir la commission de surendettement est plus approprié et me semble être une procédure honnête plus qu'un rachat de crédit qui de plus "en ligne" !

    1. Nizar Fassi commente:

      Bonjour,

      Merci pour vos précisions et critiques utiles.

      Vous avez raison de souligner que le surendettement passif est consécutif à un accident de vie tandis que le surendettement actif ne l'est pas.

      Toutefois, le surendettement passif ne signifie pas que le particulier surendetté n'avait pas souscrit à des crédits auparavant… il n'arrive plus à les rembourser à cause de la survenance d'un événement malencontreux (licenciement, baisse des revenus, maladie, décès, séparation, etc.).

      On dit que c'est passif lorsque la personne ou le ménage subit un événement indépendamment de sa volonté ou de son pouvoir (on ne lui a pas demandé son avis ou il n'a pas choisi, en toutes probabilités). 

      En bref, on étudie la cause principale ou l'événement déclencheur (le facteur qui a fait basculer la situation financière). 

      Il peut arriver que la cause soit multiple ou que plusieurs facteurs combinatoires soient à l'origine du basculement financier.

      Bien cordialement,
      NIzar FASSI