questions-réponses Publications
| Par Nizar FASSI |

Stratégie de diversification (définition)

Qu'est-ce qu'une stratégie de diversification ? Définition et explications.

La stratégie de diversification consiste en une série ordonnée d'actions ou un ensemble de processus organisés permettant à une entité de diversifier ou de compléter ses activités économiques avec l'ajout de nouvelles.

Les objectifs de la diversification peuvent être multiples tels qu'une dilution du risque, un élargissement nécessaire du périmètre d'activité lié à l'avènement d'un concurrent ou d'un événement, un essoufflement de la croissance organique, une adaptation indispensable à la transformation du secteur ou des écosystèmes, etc.

Il existe plusieurs outils à la disposition de l'entreprise ou l'organisation pour diversifier son business :

  • la croissance externe ou fusion-acquisition avec prise de contrôle ;
  • l'investissement par la création de business unit ou de filiales chargés de développer de nouveaux produits ou services ;
  • la participation minoritaire ou majoritaire sans prise de pouvoir ou contrôle opérationnel ;
  • une nouvelle répartition géographique des activités et investissements ;
  • etc.

L'action de diversification suit une logique de stratégie d'intégration verticale ou horizontale – tentation de maîtrise partielle ou totale de la chaîne de valeur notamment par l'intermédiaire de la mainmise d'activités situées en amont ou en aval.

Dans la vie d'un organisme immergé dans un environnement mutant en temps réel, ce cheminement est parfaitement compréhensible et naturel ; tout manager est confronté régulièrement à cette forme d'arbitrage.

L'incertitude et la rude concurrence peuvent laisser à penser que des revenus complémentaires seront à même de juguler un éventuel retournement ou bouleversement économique – chute de la marge brute ; baisse de la part de marché ; rupture technologique ; effet d'anticipation ; etc.

Cette approche a été importée du modèle de la diversification du portefeuille de placement ou d'investissement appliqué par les gestionnaires de patrimoine des particuliers – le fameux dicton "ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier".

Cependant, de multiples études empiriques ont montré qu'une condition, hormis les caractéristiques intrinsèques de l'actif et son choix rigoureux, reste indispensable pour valider, en toute probabilité, la méthode de diversification : une longue durée de détention (minimum 8 ans). 

Le facteur de la périodicité ou temporalité apporte une solution pour enjamber un basculement de cycle économique, sauter une crise financière ou passer une conjoncture instable – réduction de la probabilité d'échec de l'opération de diversification sans garantie de gain pour autant.

En d'autres termes, c'est un processus décisionnel stratégique engageant dans la durée, à peser les risques et soupeser les opportunités suivant l'ADN singulier de l'entité dans le cadre de ressources forcément contraintes.

Continuation de lecture via les sens de la concentration économique, de l'usage de l'effet de différenciation ou les avantages du coworking pour gagner de la compétitivité.