Ressources financières des particuliers

Les ressources financières des particuliers sont en baisse depuis 3 ans selon une étude de l’INSEE (institut national de statistiques et d’études économiques). C’est le duo “stagnation des salaires-hausse de l’inflation” qui est à la base de la baisse des revenus et ressources financières des ménages français.

Baisse des revenus ? 

Les salaires n’augmentent pas et restent stables depuis 7 années. Le SMIC ne bouge pratiquement pas et les prix à la consommation connaissent des hausses vertigineuses en grandes surfaces..Tout augmente : bien à la consommation, alimentation générale, essence, factures EDF, GDF.…et le niveau des ressources financières reste trop stable.

Le pouvoir d’achat des familles baisse mécaniquement et automatiquement : le reste à vivre mensuel est presque ridicule…s’il reste quelque chose. L’épargne est de plus en plus difficile à constituer.

Surendettement et alors ? 

Des ressources financières (entrée d’argent) qui sont en baisse pour les travailleurs signifient un accroissement de la pauvreté et de la misère, voire de situations de surendettement ou d’endettement excessif.

Le recours aux crédits à la consommation devient une nécessité et une alternative à des salaires qui n’augmentent jamais. L’excès des prêts personnels peut engendrer assez rapidement la constitution de dettes trop nombreuses pour les finances personnelles d’une population fragilisée.

Le déséquilibre du budget mensuel et familial crée des difficultés financières ou problèmes d’argent pour rembourser les emprunts en cours pour les créanciers (banques, organisme de crédit personnel). 

Loyers trop chers, Mensualités fortes ! 

La hausse des loyers dans l’immobilier de résidence (même l’immobilier professionnel et de bureaux..) a mis les locataires en situation délicate et difficile pour payer les loyers dûs aux propriétaires d’appartements et de maisons.

Comment peut-on payer des loyers toujours en hausse au cours des années, avec des ressources financières toujours stables ? De même les “petits propriétaires” qui se sont fortement endettés, voire surendettés pour l’acquisition de leur habitat ont des difficultés d’impayés d’échéances mensuelles car les charges sont trop fortes.…surtout s’ils ont signé un contrat de prêt à taux d’intérêt variable ou révisable…

La conjoncture économique actuelle a légèrement changé puisqu’on constate un resserrement des conditions d’octroi des crédits immobiliers ou consommation…

L’alternative à la commission d’endettement de la Banque de France

La solution concrète pour éviter les dettes excessives, c’est la solution de rachat de crédits immobilier (pour propriétaires) ou de regroupement de prêt (pour proprio ou locataires). 

Le courtier qui sera en charge de votre dossier tentera d’équilibrer vos ressources financières mensuelles, ainsi que votre taux d’endettement. Un gain de pouvoir d’achat de 50 % est possible avec la restructuration de créances en ligne.

Afin de simuler un rachat de crédits, il suffit de remplir le formulaire en haut de cette page.

cf aussi : rachat de crédit difficile avec la banque et surendettement agen périgueux.

Nizar Fassi a écrit 37327 articles

Mathématicien de formation, je partage, avec passion pour la chose économique, des idées sur l'encyclopédie bancaire www.rachatducredit.com - à plus de 10 millions d'utilisateurs bancaires en France en 10 ans -.
Vos commentaires sont encore plus lus et influents : vos expériences sont essentielles.
Pour mes écrits, je m'inspire de plus de 25 ans de lectures quotidiennes sur l'économie. Et je tiens à remercier les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes des Echos, Le Figaro, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc. et je remercie toutes les autres sources que j'ai pu découvrir. J'invite les internautes à visiter ces sites Internet de qualité et à s'abonner.

Laisser une réponse ou participer à mettre à jour des données de l'article

Votre adresse email ne sera pas publiée

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>