questions-réponses Questions / Réponses

Qu'adviendra le bien immobilier acheté en commun en cas de divorce ?

Quelles sont les différentes possibilités pour l'avenir du bien immobilier acheté en commun après le divorce ou notre séparation des biens ?

J'aimerais racheter la part de mon futur ex-mari pour la maison que nous avons acheté. Pour cela il me faudrait encore 70.000 euros.

Comment procéder au rachat de soulte de mon ex-mari ?

Pouvez-vous m'indiquer dans quelle banque je pourrais obtenir le meilleur taux ?

Réponse : Je vous invite à lire ces articles à ce sujet : rachat de soulte, frais de notaire de l'achat des parts, etc.

Deux accords contractuels obligatoires : il est nécessaire que votre ex-mari accepte le montant proposé et que la banque accepte de financer.

Pour l'acceptation de ce financement, il est recommandé de bénéficier de revenus fixes et que le taux d'endettement ne dépasse pas 40 %. Sinon, il faudra rapidement rembourser des crédits en cours par la vente de biens de valeurs – vendre l'automobile, bijouterie – afin d'augmenter les chances que le projet de rachat des parts émerge.

Sans accord bancaire, il est conseillé de vendre le bien immobilier et de clôturer les crédits en commun afin de partir à neuf. Il sera alors possible d'acheter, seul (e), un appartement ou une maison.

S'il existe encore une entente possible dans le couple, la mise en location du bien en commun est également une éventualité. La résidence en commun se transformera alors en investissement locatif.

Plus votre dossier sera qualitatif – taux d'endettement faible, revenus fixes solides, dépenses bien gérées -, plus le taux d'intérêt du prêt immobilier sera faible et les conditions contractuelles seront favorables – assurance de cautionnement en remplacement d'une hypothèque, option de report de mensualité, etc.