questions-réponses Articles

Définition d'une garantie hypothécaire


Quelle est la définition d'une garantie hypothécaire ?

Une garantie hypothécaire est une sûreté réelle immobilière souvent exigée par les prêteurs bancaires lors de l'octroi d'un prêt d'argent affecté à l'achat d'un bien immobilier.

Elle consiste en une possibilité de la saisie facilitée d'un bien immobilier par le créancier en cas d'impayé du débiteur.

Autrement dit, le propriétaire d'un actif immobilier le met en garantie au bénéfice d'un créancier pour sécuriser un engagement financier ou juridique.

Pour ce faire, le notaire enregistre l'acte hypothécaire au sein du service de publicité foncière (conservation des hypothèques).

La garantie hypothécaire est également appelée caution hypothécaire.

Le cautionnement : l'alternative

Par ailleurs, le cautionnement est une alternative à la garantie avec hypothèque. Il s'agit d'une assurance de cautionnement ou tout simplement une caution solidaire de premier ordre.

La garantie hypothécaire est l'option de couverture la plus utilisée pour des prêts accordés à des particuliers.

Les banques peuvent refuser des garanties hypothécaires pour les raisons suivants :

  • biens immobiliers placés dans une géographie non recherchée par les acquéreurs rendant "illiquides" les actifs immobiliers ;
  • biens immobiliers en indivision ou avec des problèmes juridiques ou ayant des défauts de construction ;
  • le ratio hypothécaire est supérieur à 80 % ;
  • une prise hypothèque y est déjà appliquée ;
  • tout autre risque.

Pour utiliser une garantie hypothécaire, il vaut mieux être en possession d'un bien immobilier de premier plan.

En effet, plus un actif immobilier aura une valorisation importante (prix et facilité de cession), plus la garantie hypothécaire est valorisable.

In fine, le créancier évalue la situation précise de l'emprunteur potentiel – revenus, taux d'endettement, valeur du patrimoine, etc.- avant de proposer un dispositif de financement adapté et sécurisé.

Données à retenir

  • la période d'amortissement moyenne d'un crédit immobilier s'élève à 19 ans ;
  • le montant d'un prêt affecté à l'achat d'une résidence principale se monte à 220.000 euros en moyenne ;
  • la déchéance du terme peut être prononcée à tout moment par l'établissement bancaire ;
  • l'événement de deux échéances mensuelles consécutives impayées génère généralement une activation d'un processus de recouvrement.


Nizar FASSI a écrit 37503 articles

Responsable éditorial du média digital Rachatducredit.com depuis 2007.
Je tiens à remercier les sources et équipes du Larousse, les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes de Les Echos, Le Figaro, Le Point, Libération, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc.

Je remercie également toutes les autres sources moins connues que je cite et lie systématiquement.

Si vous constatez une erreur ou si vous êtes insatisfait, n'hésitez pas à me l'indiquer afin que je puisse rectifier (nizar.fassi@gmail.com).

2 commentaires en rapport avec “Définition d'une garantie hypothécaire

  1. valerie de biarritz commente:

    Bonjour,
    Je cherche à consolider nos diverses credits bancaires souscrits.
    On accumulé 6 credits bancaires !
    On a un pret immoblier dont il rest 60 000 euros à rembourser, un pret auto chez axa assurance de 15 000 euros.
    On a 1 credit revolving à notre banque credit mutuelle de 7500 euros.
    On a souscrit à plusieurs reserves d'argents de 10 000 euros (3 au totales, 2 chez cetelem, et 1 chez sofinco).
    On est depensier, mais on a legerement exegéré. C'est de l'exces mais on aime bien vivre.
    Je gagne 4500 euros /mois, et ma femme 2000 euros, notre rythme de vie est bon mais il faut que l'on mette de l'ordre à tous ces credits. La methode du regroupement et rachat pret immobilier à biarritz

    1. Nizar Fassi commente:

      Bonjour,

      La réorganisation des dettes peut passer par divers mécanismes : la vente d'actifs ; l'allongement de la durée de remboursement ; la renégociation avec les créanciers ; etc.

      Le choix de la méthode dépend de la situation personnelle précise – patrimoine ; revenus ; sûretés ; etc.

      Bien cordialement,
      Nizar FASSI