Rachat de part immobilière suite divorce et séparation

Un rachat de part immobilière suite à une séparation ou un divorce, est une opération de crédit consistant en :

Vous voulez garder la maison, l’appartement ou le pavillon et vous devez donc indemniser votre ex-conjoint (ex-mari ou ex-femme ou ex-concubin) de la part (de 50 % généralement) qu’il lui revient. C’est un rachat de part ; ce montage immobilier se fait par acte notarié : il sera publié au bureau des hypothèques par le notaire.

Il faut surtout vous entendre avec votre ex-conjoint pour déterminer le prix de la cession de part. Il faudra tenir compte des crédits déjà payés, du prix réel du bien immobilier (expertise de plusieurs agents immobiliers ou une expertise notariale).

(A savoir : Une aide gratuite et bénévole par un expert spécialisé dans les rachats de parts et la gestion des finances personnelles est possible.) en posant une question en commentaire.

Le rachat de part devant notaire n’est pas un acte de vente mais un acte de licitation qui arrêtera l’indivision ou un acte de partage.

Le coût du rachat de part immobilière est moins élevé que le coût d’une vente classique.

Le rachat de la part par l’une des deux parties engendre souvent un crédit supplémentaire non négligeable. C’est un prêt qui s’ajoute aux crédits en cours, entraînant des mensualités élevées. Si votre taux d’endettement est supérieur à 33 % alors vous serez en surendettement.

Le rachat de crédit immobilier et à la consommation est une solution financière pour éviter un endettement excessif. Un cas de séparation ou de divorce sur 2 finit par un surendettement, suite à la perte de revenus et trop de crédits cumulés à la consommation ou emprunt immobilier.

Le regroupement d’emprunts permet de réunir toutes vos dettes, notamment le rachat de la part immobilière pour l’indivision, en une dette avec une unique échéance.

Il est conseillé de prendre son temps dans les démarches pour une évaluation des frais inhérents à une telle opération financière qui engage sur plusieurs années de remboursement. Il ne faut pas forcer le projet immobilier si le risque financier est trop pesant à assumer.

Votre notaire pourra vous détailler l’ensemble des documents à fournir, un détail des frais et émoluments, vous avertir des risques financiers et juridiques avant d’amorcer le projet de rachat de soulte.

Votre conseiller bancaire devra vous présenter une offre de prêt immobilier, que vous pouvez comparer avec d’autres acteurs financiers, et devra tenir compte de l’ensemble de vos contraintes financières pour éviter des éventuels difficultés d’endettement après souscription.

Nizar Fassi a écrit 37329 articles

Mathématicien de formation, je partage, avec passion pour la chose économique, des idées sur l'encyclopédie bancaire www.rachatducredit.com - à plus de 10 millions d'utilisateurs bancaires en France en 10 ans -.
Vos commentaires sont encore plus lus et influents : vos expériences sont essentielles.
Pour mes écrits, je m'inspire de plus de 25 ans de lectures quotidiennes sur l'économie. Et je tiens à remercier les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes des Echos, Le Figaro, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc. et je remercie toutes les autres sources que j'ai pu découvrir. J'invite les internautes à visiter ces sites Internet de qualité et à s'abonner.

11 commentaires en rapport avec “Rachat de part immobilière suite divorce et séparation

  1. Cécile 94 commente:

    Question :
    Bonjour,

    Mon conjoint possède une maison en indivision 50-50 avec son ex-compagne.
    Nous souhaitons racheter cette maison. Il faudrait donc que j’achète les parts de son ex-conjointe, mon conjoint garderait ses parts.
    Il leur reste 140 000 € à rembourser à la banque (soit, la valeur actuelle du bien).
    J’ai contacté ma banque qui peut nous prêter cette somme afin de rembourser le précédent crédit immobilier.

    Quelles démarches et quels documents doit-on demander au notaire ? A son ex-compagne ?

    Par avance merci pour vos réponses.

    Réponse : Il ne faut pas vous tromper sur la démarche à suivre, ni sur les montants à prévoir comme le remboursement anticipé d’un prêt immobilier. Il existe plusieurs parties dont les rôles sont différents :

    -l’acheteur de la part (vous) et la propriétaire de cette part à vendre,
    -le propriétaire, votre conjoint, en indivision,
    -la banque détentrice de la créance liée à la part à vendre et de l’éventuelle hypothèque,
    -la banque qui vous finance,
    -la conservation des hypothèques,
    -l’assureur du prêt immobilier en cours et celui que vous allez choisir.
    -votre notaire.

    Je vous conseille de prendre rendez-vous avec votre notaire pour définir numériquement sur papier chaque étape (banque, assurance de prêt, transaction, enregistrement hypothécaire, chaque taxe et frais…). Si votre notaire ne répond pas avec précision, il n’est pas interdit de choisir un autre notaire, même si, en général, il existe un règlement strict et un professionnalisme inhérent à la fonction.

    Les documents à présenter au notaire sont au moins :

    -une description du projet avec une présentation des trois intervenants de la vente et des conditions financières,
    -les documents relatifs du prêt en cours liés au bien immobilier (offre de prêt immobilier et assurance de prêt),
    -taxe foncière et d’habitation du bien immobilier,
    -les photocopies des pièces d’identité des propriétaires actuels et vous,
    -titre de propriété du bien immobilier,
    -simulation ou offre de prêt immobilier de la banque choisie,
    -tous documents hypothécaires du bien immobilier,
    -rib du vendeur,
    -justificatif de domicile de l’acheteur.
    -votre déclaration annuelle d’imposition.

    Je vous souhaite une réussite du rachat de la part immobilière.

  2. henri commente:

    Je suis divorcée et je souhaite racheter la part de mon ex époux d’un appartement que nous avons en commun avec un prêt en cours à 50/50. Quelle démarche engager?

  3. Sophlaye commente:

    Bonjour je me suis séparer de mon conjoint séparation compliquer il souhaite racheter mes parts mais sur le tableau il me déduit canal plus canal sat l abonnement télé et téléphone fixe assurance d une de nos voiture es ce normal ??? Nous sommes a 70 pour lui 30 pour moi ai niveau des parts sachant que je lui faisait un virement bien au delà de mes 30 pour ma part du crédit .
    Dans la logique pour moi EDF téléphone assurance voiture télévision n a rien a voir avec l appartement j ai besoin d aide svp je suis perdu

  4. arm-06 commente:

    bonjour
    lors d’un rachat de la soulte après un divorce prononcé de la part de l’un des propriétaires, les frais de notaires sont ils à la charge des deux propriétaires ou juste celui qui achète ?
    MERCI

  5. sandra commente:

    Question : Nous nous séparons avec mon ami et je compte lui racheter sa part de notre appartement en sachant que nous avons payé seulement 15000€ sur notre bien quelle seront les frais de notaire et surtout combien de temps cela prend il pour effectuer un rachat.
    merci de vos reponses.

    Réponse : Il faut d’abord étudier la possibilité du financement avec une banque. Le sera conseillé de reprendre seule le crédit en place, et de vérifier si vos finances permettront de prendre cette charge seule. Le taux d’endettement global sera calculé. Il ne faut pas racheter un bien immobilier coûte que coûte, la pression financière ne doit pas déborder pour se transformer en pression sociale. Donc il est conseillé d’être responsable et suivre les conseils financiers d’avis modérés. Le rachat de soulte peut se faire en deux mois à partir du moment que le financement est pré-accordé par une banque.

  6. suzon commente:

    bonjour, voilà 2 ans que je suis en instance de divorce, mon mari ne peut pas me donner la part de ma maison et ne veut pas vendre, que puis-je faire ? Avant notre mariage, nous avions acheté un appartement, ses parents lui avaient donné une somme d’argent pour cette acquisition. Après le mariage nous avons vendu cet appartement pour acheter une maison (sous le régime de la communauté), aujourd’hui, si il trouve la solution de me racheter ma part il veut récupérer l’argent donné par ses parents pour le premier bien, peut-il le faire?
    merci pour votre réponse

  7. Alex commente:

    Bonjour,

    Suite à ma séparation (concubinage) je souhaite conserver ma maison et donc racheter la part de mon ex (qui ne veux aucun retour de soulte, ni aucune autre contrepartie financière), nous avions emprunté à 50/50, idem pour la propriété.

    Ma banque m’indique qu’il faut que je refasse un prêt total (solde prêt principal + solde prêt taux 0% + frais notariés + hypothèque + frais de dossiers etc) afin « d’annuler » le premier prêt contracté avec mon ex et donc être le seul emprunteur de ce nouveau prêt…
    Le problème est que j’ai l’impression que la banque veux se servir 2 fois, me faire payer des intérêts sur le prêt à taux 0%, et donc face à cela la mensualité augmente et je me trouve à 40% d’endettement donc pas possible pour la banque…

    Il y a t il un autre moyen ou une autre méthode pour le rachat de part (pour moi il fallait juste que j’apporte 50% de la valeur de la maison afin d’annuler au niveau bancaire la part de mon ex…)

    Merci d’avance pour vos réponses

  8. line02 commente:

    lorsqu’un des deux conjoints se désolidarise du compte commun et des crédits (achat d’une maison à 50%) , peut-il benéficier de sa part en totalité après divorce et vente de la maison alors que ce dernier n’aura pas payer pendant des années les crédits?

  9. anonyma commente:

    bonjour, mon ex mari refuse sa part (soulte) de la maison, est-ce légalement possible?

    Réponse : Il peut refuser d’accepter sa part. Pour une séparation des biens, elle peut se faire de manière forcée par licitation.

  10. gantois commente:

    merci pour votre site grace a celui ci je vais peut etre garder ma maison bonne continuation

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>