Rachat de crédits paysans, agriculteurs et éleveurs

Le surendettement des paysans, agriculteurs et éleveurs se développe de plus en plus : l’endettement excessif et les dettes s’accumulent sur les professions de l’agriculture. La galère financière et les problèmes d’argent sont monnaie courante pour les commerçants–artisans–agriculteurs.

Crise financière paysan

Les aides de l’état pour l’agriculture ne suffiront pas à assurer l’équilibre financier des finances personnelles des paysans, éleveurs…Les associations Confédération paysanne et Solidarité paysans dénoncent depuis plusieurs années la précarité et la pauvreté de certaines familles d’agriculteurs. Un accompagnement psychologique et moral est faite par ces organismes, ainsi qu’une aide financière ou l’aide à un montage de dossiers de surendettement.

Conciliation et négociation amiable

Pour les agriculteurs ou éleveurs endettés, la conciliation et la négociation amiable avec les créanciers sont conseillés : banque, organismes de crédit à la consommation, propriétaires…Conserver un contact avec les créanciers est essentiel afin de ne pas perdre pieds : c’est plus avantageux que la procédure judiciaire (plan de redressement personnel avec la Banque de France). 

Certains professionnels de l’agriculture n’hésitent pas à faire des crédits à la consommation, réserves d’argent ou cartes de crédits revolving pour payer des factures ou traites professionnelles, auprès des sociétés de prêt personnel comme Sofinco, Cofidis, Mediatis, Cetelem, Cofinoga, financo, Crédit Agricole, BNP paribas, Caisse d’Épargne.….La spirale du surendettement commence à partir de là…

A ne pas oublier : Compléter le formulaire gratuit en haut de page pour visualiser immédiatement les réponses des banques et courtiers les moins chers en rachat des crédits qui permettent de réduire jusqu’à 60 pourcent l’échéance mensuelle unique.

Les problèmes des campagnes

Les agriculteurs et éleveurs rencontrent des problèmes financiers diverses et variés : manque d’argent, investissement professionnel nécessaire pour le matériel (réparation ou achat tracteur), investissement financier pour l’entretien des terrains, des bâtiments d’exploitation, terres d’épandages, dettes urssaf, dettes d’impôts et fiscales…Sans compter des litiges et abus avec les propriétaires des terres, des conflits de baux ruraux, problèmes de terres ou parcelles, soucis avec l’atelier de l’éleveur.…

Difficultés économiques et psychologiques

Le mal-être et la maladie sont des conséquences des soucis de surendettement des éleveurs-agriculteurs, ainsi que la dépression mentale, problèmes de santé…Les éleveurs laitiers contribuent à l’essentiel des surendettés, bien après les éleveurs de porcs par exemple…Les puissantes coopératives et fournisseurs d’aliments ou banques s’occupent très peu des difficultés d’argent des agriculteurs.

Crédit et rachat de crédits agriculteurs

Un rachat de crédits professionnel, avec ou sans garantie d’hypothèque, est possible avec un courtier en regroupement de prêt immobilier (propriétaire) ou un refinancement (emprunt) de dette à la consommation (locataire), notamment pour les agriculteurs-éleveurs en situation de surendettement.

Les villes et départements d’agriculture

Les villes ou départements concernés par le surendettement des agriculteurs sont les Côtes d’Armor (Bretagne), Le Finistère, Centre (Clermont-Ferrand), la Nièvre, Loire et Cher, Loiret, Meurthe et Mozelle, Poitou Charentes, la Savoie…

cf : guide rachat de crédits, endettement loa.

Nizar Fassi a écrit 37327 articles

Mathématicien de formation, je partage, avec passion pour la chose économique, des idées sur l'encyclopédie bancaire www.rachatducredit.com - à plus de 10 millions d'utilisateurs bancaires en France en 10 ans -.
Vos commentaires sont encore plus lus et influents : vos expériences sont essentielles.
Pour mes écrits, je m'inspire de plus de 25 ans de lectures quotidiennes sur l'économie. Et je tiens à remercier les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes des Echos, Le Figaro, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc. et je remercie toutes les autres sources que j'ai pu découvrir. J'invite les internautes à visiter ces sites Internet de qualité et à s'abonner.

Un commentaire en rapport avec “Rachat de crédits paysans, agriculteurs et éleveurs

  1. fredagri commente:

    Question 1 :
    Je suis agriculteur en difficulté financière j’ai besoin de trésorerie au secours ! !!!!!!

    Question 2 :

    J’ai un encours de prêt matériel et divers de 102000 € sur 5 ans je souhaite étaler les annuités car la conjoncture et la diminution des aides me mettent en difficulté.
    Je cultive 101 ha avec un troupeau de 120 bêtes blonde d’aquitaine et le reste en céréales
    que puis-je faire en tant que cultivateur et exploitant agricole ?

    Question 3 :

    Nous sommes surendettés et ne trouvons pas d’organisme qui pourrait nous faire un rachat de crédits d’une ferme endettée car mon mari est exploitant agricole et personne ne veut aider les paysans. Auriez vous une solution sachant que nous avons commencé à cultiver de l’agriculture biologique à valeur ajoutée ?

    Réponse : Les agriculteurs disposent du même statut, aux yeux des banques et banquiers, que les artisans et commerçants liés notamment à la précarité des revenus( instabilité des récoltes associée à l’évolution des cours des matières premières, de la météo, de l’ouverture des marchés à la concurrence internationale, des changements d’habitudes alimentaires. …).

    Le besoin de trésorerie est une constante des petites exploitations agricoles.Les analystes de crédit étudieront vos données financières en tenant compte de nombreux paramètres comme le ratio d’endettement, vos prévisionnels, vos trois derniers bilans, vos garanties et sûretés, vos besoins, votre activité. ..Il faudra être rigoureux, actif, responsable et optimiste même si la situation est compliquée. L’adaptation à un nouvel environnement complexe représente un défi et une aventure semée d’embûches.

    Dans l’agriculture, le recours au financement et au refinancement est nécessaire car cette activité exige de nombreux investissements en équipements, en mains d’oeuvre et en ressources complémentaires pour faire face aux imprévus assez nombreux (mauvaise récolte, temps capricieux.…).

    Le lancement de conversations utiles avec les banques créancières est une étape obligée pour allonger la période de remboursement (et réduire le niveau des mensualités) en présentant vos besoins, vos changements et vos projets.

    La créativité vous sera utile pour arranger les problèmes et retourner les contraintes en avantages. Il ne faut jamais désespérer, stresser et toujours positiver et avancer même si ce n’est pas facile.

Laisser une réponse ou participer à mettre à jour des données de l'article

Votre adresse email ne sera pas publiée

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>