Rachat de crédit après un divorce ou une séparation

Un divor­ce est un dra­me humain-social et finan­cier pour les cou­ples qui subis­sent ce pro­blè­me impor­tant. C’est un acci­dent de vie et une éta­pe dou­lou­reu­se à pas­ser, sauf si la sépa­ra­tion des époux est réel­le­ment à l’amiable.

Le divor­ce est aus­si syno­ny­me de séparation-partage des biens personnels-immobiliers des deux ex-mariés. Une bais­se de reve­nus est auto­ma­ti­que après un divor­ce puis­que les res­sour­ces finan­ciè­res sont divi­sées en deux par­ties, engen­drant des dif­fi­cul­tés finan­ciè­res et pro­blè­mes d’argent.

Les situa­tions de sur­en­det­te­ment sur­vien­nent sou­vent après une rup­tu­re d’un cou­ple. Il faut éga­le­ment comp­ta­bi­li­ser les per­tes finan­ciè­res incom­pres­si­bles liées à la pro­cé­du­re de divor­ce : hono­rai­res d’avocats, frais de notai­res, démé­na­ge­ment et loca­tion. …

Les det­tes com­mu­nes qui ont été accu­mu­lées lors du maria­ge sont à par­ta­ger : cré­dit auto­mo­bi­le, prêt immo­bi­lier de l’appartement-maison, emprunt à la consom­ma­tion, car­tes de cré­dits et réser­ves d’argent, det­tes fami­lia­les, retards d’impôts.. .Le juge des affai­res fami­lia­les pro­non­ce­ra un juge­ment pour cla­ri­fier le divor­ce. Les solu­tions de rachat de cré­dits ou de rachat de soul­te (rachat de parts) pro­po­sées par des ban­ques en regrou­pe­ment de prêt per­met­tent de dimi­nuer les char­ges men­suel­les de rem­bour­se­ment.

Le Rachat cré­dit après divor­ce est une solu­tion finan­ciè­re afin de résou­dre un conflit d’endet­te­ment après ou jus­te avant une sépa­ra­tion de cou­ples. Ce cas de rachat de cré­dit après divor­ce est très fre­quent lorsqu’il y a un bien immo­bi­lier (mai­son, appar­te­ment) ou biens de consom­ma­tion (auto…) en com­mun, et enco­re à cré­dits

Le rachat de cré­dit après divor­ce se fait sou­vent lors de la liqui­da­tion ou ven­te des biens en com­mun : lorsqu’une retro­ces­sion ou indem­ni­té com­pen­sa­toi­re est nécés­sai­re pour l’un des deux par­te­nai­res (l’un gar­de une par­tie des biens, l’autre reçoit une som­me d’argent égal à la part qu’il lui revient en com­pen­sa­tion, cf : rachat de cré­dit soul­te).

Cette opé­ra­tion doit être fait par un pro­fes­sion­nel ou un cour­tier spé­cia­lis­te en rachat de cré­dit qui pour­ra vous pro­po­ser le meilleur taux du mar­ché, et démar­che­ra gra­tui­te­ment pour vous plu­sieurs eta­blis­se­ments ban­cai­res. Eviter que la ban­que prê­tri­ce le fas­se : elle rechi­gne sou­vent à le fai­re en vous pro­po­sant un coût éle­vé pour la tran­sac­tion (taux trés éle­vé).

Le divor­ce est un moment de vie tou­jours dif­fi­ci­le et le mieux, afin d’éviter des pro­blè­mes d’endettement ou de sur­en­det­te­ment par la sui­te, est de bien pen­ser la sépa­ra­tion finan­ciè­re.
Les divor­ces sont sou­vent des por­tes d’entrée au cas de sur­en­det­te­ment cré­dit.

Faire appel à un rachat de cré­dit après divor­ce deman­de tou­jours une réflexion concer­tée. Un conseil en rachat de cré­dit peut être uti­le avant tou­te deci­sion. N’hesitez pas fai­re une simu­la­tion rachat de cré­dit avant le divor­ce.

Nizar Fassi a écrit 37327 articles

Mathématicien de formation, je partage, avec passion pour la chose économique, des idées sur l'encyclopédie bancaire www.rachatducredit.com - à plus de 10 millions d'utilisateurs bancaires en France en 10 ans -.
Vos commentaires sont encore plus lus et influents : vos expériences sont essentielles.
Pour mes écrits, je m'inspire de plus de 25 ans de lectures quotidiennes sur l'économie. Et je tiens à remercier les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes des Echos, Le Figaro, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc. et je remercie toutes les autres sources que j'ai pu découvrir. J'invite les internautes à visiter ces sites Internet de qualité et à s'abonner.

20 commentaires en rapport avec “Rachat de crédit après un divorce ou une séparation

  1. question sur separation commente:

    Question: il y a 17mois que je suis sépa­rer de ma fem­me c’est elle qui est par­tie c’est moi qui paye le cré­dit auto depuis l’achat elle a ver­ser 4000euro de sa mère elle a vou­lu gar­der la voi­tu­re mais vue notre accord qui se pas­se pas bien j aime­rai récu­pé­rer ma voi­tu­re ai-je le droit la car­te gri­se est aus­si à mon nom mer­ci de votre répon­se

    Réponse : Vous évo­quez un accord avec votre ex-épouse. Qu’indique cet accord ?Le juge­ment de sépa­ra­tion des biens qu’indique t-il ?Il fau­dra res­pec­ter le juge­ment.

  2. olivier commente:

    Question : Je me sépa­re et je vou­lais savoir si ma fem­me pou­vait me céder sa part ou s’il faut vrai­ment que je rachè­te le crédit.Merci
    Réponse : Vous pou­vez rache­ter la part (nom­mé rachat de soul­te). Votre épou­se peut le fai­re aus­si. Sinon vous pou­vez ven­dre les biens et sépa­rer les mon­tants après rem­bour­se­ment des créan­ciers.

  3. abdoul commente:

    com­ment finan­cer me frais à moin­dre coût par un rachat de cré­dit. Est pos­si­ble ?

  4. Mina commente:

    bjr, je viens de me sépa­rer, on est tjrs pac­sé, nous avons ache­té une mai­son en 2009. C là qu’il a com­men­cé à être méchant et agres­sif, je ne com­pre­nais pas ce qu’il se pas­sait, il y a deux mois j’ai su qu’il avait un prob psy­chia­tri­que, il est au chô­ma­ge, il ne peut plus tra­vailler. J’attends une répon­se du notai­re et de la ban­que pour pou­voir gar­der ma mai­son et pren­dre tout a ma char­ge. J’avais plus d’apport per­so dans l’achat et je tra­vaille. En état psy­chia­tri­que, peux-tu avoir un prêt ?

  5. Tatiana commente:

    Bonjour,
    Je suis en train de me sépa­rer de mon Concubin et il veut me met­tre sur le dos un cré­dit voi­tu­re qu’on a fait ensem­ble mais pour lequel je n’ai même pas de per­mis pour la condui­re.. .
    Est-ce que je peux être désai­sie de ce cré­dit pour ce motif ?
    Je n’ai pas les moyens de payer une tel­le som­me par mois je ne sais même pas où je vais dor­mir.. .

  6. maryline commente:

    Bonjour, mon ami viens de me quit­ter depuis 15 jours et nous avons une mai­son en com­mun que l’on a fait construui­re ensem­ble au 2 noms.
    Mais la ban­que qui nous a fait le prêt veux que je reven­de ma mai­son mais li pro­blè­me c’est que je sou­hai­te la gar­der mais les men­sua­li­tés son trop impor­tan­te pour moi.
    Et j’ai 2 enfants d’une pré­cé­den­te union ;
    Je vou­drais que l’on m aide
    Il y as t-il un orga­nis­me pour me fai­re des men­sua­li­tées plus peti­tes. Merci de me ren­sei­gner !

  7. Ecobank.fr commente:

    Il ne faut pas sor­tir de cet­te maniè­re de la mai­son pos­sé­dée en com­mun.
    Il faut orga­ni­ser le rem­bour­se­ment du cré­dit.. .Sinon, ven­dre le bien immo­bi­lier, et rem­bour­ser le cré­dit immo­bi­lier est une solu­tion puis­que le cré­dit vient de com­men­cer.

    En cas où vous n’optez ni sur le rachat de votre part par votre conjoint, ni par la ven­te tota­le.. .Il faut effec­tuer une conven­tion écri­te sur le rem­bour­se­ment du cré­dit immo­bi­lier puisqu’un des deux ne jouit pas du bien.. .Sinon, louer le bien immo­bi­lier à un loca­tai­re.. .

  8. lalu commente:

    bon­jour je suis actuel­le­ment pac­sé avec mon conjoint nous avons ache­ter une mai­son cela fait 6 mois et avons 2 enfants mais cela ne va plus entre nous j’aurais vou­lu savoir si je quit­te la mai­son est-ce que je vais devoir payer quel­que cho­se sachant que l’on é noté a 2 pour l’achat de notre mai­son.

  9. frederic commente:

    Bonjour, je suis sépa­ré depuis deux ans, nous étions pro­prié­tai­res mon ex conjoint et moi et lor de notre sépa­ra­tion je lui est dit que je lui don­nais mes parts de la mai­son pour qu’elle puis­se la gar­der ain­si que mes enfants. En contre par­tie je ne paie aucun cré­dit concer­nant la mai­son. J’ai pris pour moi les dif­fé­rents cré­dits à la consom­ma­tion. Aujourd’hui j’aimerais trou­ver une solu­tion pour le rachat de mes cré­dits, trou­vé quelqu’un qui puis­se m’aider, un orga­nis­me qui prend en char­ge les per­son­nes sépa­rer et en ins­tan­ce de divor­ce.
    Merci beau­coup

  10. BOB commente:

    JE VAIS DIVORCER MAIS JE NE SUIS PAS SOLVABLE ALORS QUEL GAGNE BIEN CA VIE PUIJE AVOIR UNE PENSION EN ATTENDEND DE TROUVER UN EMPLOI MAISON EN COMMUN QUI PREND QUOI

  11. jean louis commente:

    Bonjour, je suis divor­cé depuis 5 ans. J’ai cédé la mai­son plus le mobi­lier au moment du divor­ce à mon exe. Mais je n’arrive pas à me reti­rer cau­tion­nai­re. Voulant refai­re ma vie deviens pour moi mis­sion impos­si­ble. (Emprunt fais à la pos­te). De plus je viens de subir un licen­cie­ment éco­no­mi­que. Comment fai­re, mer­ci de vos répon­ses

  12. nathalie commente:

    bon­jour, je suis divor­cé j’ai un plan de sur­en­det­te­ment je rem­bour­se a ce jour 600 euros par mois et mon ex mari 160 euros par mois pour­quoi la Banque de France a pas fait le par­ta­ge des det­tes avec les créan­ciers ? Est-ce que si je fait un rachat de cré­dit à la Banque de France il sera accep­té et par­ta­gé pour que je puis­se enfin repren­dre un nou­veau départ ?

  13. Aurélia commente:

    Bonjour,

    je suis en ins­ten­ce de divor­ce. Nous avons une mai­son com­mu­ne. Mon ex-mari a refait sa vie. A eux deux, ils gagnent bien leur vie. Mais il ne veut pas me rache­ter ma part pour la mai­son com­mu­ne. Est-ce qu’un juge peut le lui impo­ser ? Merci

  14. ben commente:

    fran­che­ment, je n’ai rien com­pris à votre question-affirmation ! Vous vous êtes sépa­ré de votre ancien-époux.. .En gros, vous êtes soli­dai­res des det­tes com­mu­nes qui ont été contrac­té pen­dant le maria­ge, sauf si vous étiez sous un contrat de sépa­ra­tions de biens avec votre ex-mari. Les cré­dits et emprunts de la voi­tu­re et de la maison-appartement doi­vent être payé par les deux ex-compagnons-partenaires !

  15. gwendoline commente:

    bon­jour

    je suis divor­cer et j avais fait au cours de mon union un cré­dit auto pour l’achat d’un véhi­cu­le ou j’étais co-propriétaire. A l heu­re actuel­le­ment je ne sais pas fai­re de cré­dit pour m ache­ter une maison.Comment fai­re pour me reti­rer de ce cré­dit ? Les démar­ches ? C’est lui qui paie et gar­de le véhi­cu­le

  16. PIREZ commente:

    BONJOUR
    APRES UN DIVORCE MON EX MARI AVAIT UN CREDIT AUTO OU JE SUIS CO EMPRUNTRICE AUJOURD’HUI SON DOSSIER EST CHEZ LE HUISSIER ET CE DERNIER A IMMOBILISER MA VOITURE.
    POUVAIT VOUS NOUS RACHETER CE CREDIT AUTO CAR POUR QUE L’ON PUISSE RECUPERER LA VOITURE LE HUISSIER NOUS DEMANDE 5000 EUROS LA DETTE S’ELEVE A 8000 EUROS.
    MERCI DE NOUS REPONDRE

    CORDIALEMENT

    BERNADETTE

  17. sacha commente:

    Je vous sou­tiens pour essayer de règler à l’amiable votre divor­ce, et de mini­mi­ser les coûts et frais engen­drés.
    Question rachat de det­te pour uni­fier vos crean­ces pour un rem­bour­se­ment men­suel plus léger, vous avez un for­mu­lai­re sur cet­te page qui vous per­mez de fai­re la deman­de.. .
    Bonne chan­ce pour votre nou­vel­le vie !

  18. georges commente:

    Je suis en ins­tan­ce de divor­ce (on vivait sous la com­mu­nau­te de biens) :on est pro­prié­tai­re d’une mai­son et d’un appar­te­ment en inves­tis­se­ment loca­tif (loi De Robien).
    Pour la vil­la datant de 1997, nous avions contrac­té un prêt hypo­thé­cai­re sur 25 ans et les pre­miers 10 ans ont été payé à deux. Depuis son aban­don du domi­ci­le conju­gal, je paye l’entièreté du loyer du prêt, seule, donc, depuis 3 ans. Il res­te 7 ans à payer mais il ne s’agit que de 375 euros par mois.
    Pour divor­cer, l’avocat est obli­ga­toi­re. Pour les cré­dits, en géné­ral le conjoint (mon ex mari) est cau­tion soli­dai­re donc au moment du divor­ce, qui paie quoi et com­ment se dis­cu­te chez l’avocat.
    Le divor­ce, c’est jamais faci­le, sur­tout s’il y a des biens et inté­rêts en com­mun mais là c’est un enfer. Avant le divor­ce, il faut pen­ser à tout : cré­dits, rachat de cré­dit.. .

Laisser une réponse ou participer à mettre à jour des données de l'article

Votre adresse email ne sera pas publiée

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>