Qu’est-ce que la gestion déléguée et pilotée (définition) ?

Qu’est-ce que la ges­tion délé­guée : une ges­tion sous man­dat ? C’est quoi la ges­tion pilo­tée d’un contrat d’assurance-vie ? Combien ça coû­te ? Quels sont les atouts ? Quels sont les incon­vé­nients et les ris­ques d’un ser­vi­ce de ges­tion délé­guée ?

Les ges­tion délé­guée consis­te pour une per­son­ne à don­ner un man­dat à une autre per­son­ne com­pé­ten­te et habi­li­tée dans le but de gérer tout ou en par­tie un patri­moi­ne.

La per­son­ne qui délè­gue est dite délé­gan­te et celui qui gère le man­dat de délé­ga­tion est appe­lé délé­guée.

On rap­pel­le qu’un man­dat repré­sen­te un docu­ment juri­di­que dans lequel un man­dant – une per­son­ne mora­le ou phy­si­que – confie un pou­voir, sous cer­tai­nes condi­tions, à un man­da­tai­re - une autre per­son­ne phy­si­que ou mora­le.

On par­le aus­si d’une sous-traitance de la ges­tion. Il est pos­si­ble qu’une deman­de de pro­cu­ra­tion soit fai­te dans le cas d’un pilo­ta­ge com­plet d’un por­te­feuille finan­cier dans le but de sécu­ri­ser les deux par­ties cocon­trac­tan­tes.

Ce pro­cé­dé est éga­le­ment usi­té dans le domai­ne de l’assurance - pla­ce­ment en assurance-vie en mul­ti­sup­port, etc.

Pour les pla­ce­ments et inves­tis­se­ments sous man­dat de ges­tion, le man­dant confie son argent et son capi­tal à un pro­fes­sion­nel de la finan­ce dont la fonc­tion sera de :

  1. créer une stra­té­gie ;
  2. conseiller ;
  3. arbi­trer les pla­ce­ments ;
  4. pilo­ter le por­te­feuille pour extrai­re du ren­de­ment.

Définition : la ges­tion délé­guée est éga­le­ment appe­lée de la ges­tion sous man­dat.

Par exem­ple, les ban­ques pri­vées et les conseillers en ges­tion de patri­moi­ne uti­li­sent la ges­tion délé­guée pour le comp­te de leurs clients par­ti­cu­liers et pro­fes­sion­nels.

Cette tech­ni­que juri­di­que s’oppose à la ges­tion direc­te. La délé­ga­tion de ser­vi­ces est un mode de ges­tion dans lequel la confian­ce doit régner entre les par­ties pre­nan­tes.

Plus : La ges­tion sous man­dat est réa­li­sée, majo­ri­tai­re­ment, de maniè­re col­lec­ti­ve. À ne pas confon­dre avec la ges­tion pri­vée et per­son­na­li­sée dans laquel­le l’individualisation ges­tion­nai­re pri­me.

Le prix et le coût de la ges­tion sous man­dat varient de 0, 70 à 1 % en frais annuels sui­vant l’opé­ra­teur finan­cier.

Bien évi­dem­ment, le choix de la stra­té­gie de pilo­ta­ge du por­te­feuille dépend du pro­fil et de l’objectif de l’investisseur : dyna­mi­que, pru­den­te, défen­si­ve, offen­si­ve, diver­si­fiée, etc. 

C’est à la signa­tu­re du contrat ou du docu­ment de délé­ga­tion que les choix stra­té­gi­ques sur le por­te­feuille seront vali­dés avec une évo­lu­tion pos­si­ble au cours du temps. 

Les ris­ques et les incon­vé­nients d’une ges­tion délé­guée et pilo­tée sont :

  1. la confian­ce tota­le accor­dée au ges­tion­nai­re ;
  2. une ges­tion col­lec­ti­ve et déshu­ma­ni­sée des capi­taux pla­cés ;
  3. de mau­vais choix en arbi­tra­ge ;
  4. des abus dans les frais et les fac­tu­ra­tions ;
  5. des conflits d’intérêts entre les socié­tés ges­tion­nai­res et les dis­tri­bu­teurs de contrats finan­ciers.

Je sou­li­gne que de nom­breux scan­da­les finan­ciers – avec des per­tes mons­trueu­ses en capi­tal pour les épar­gnants et inves­tis­seurs – ont éma­né de cet­te typo­lo­gie de ges­tion, aus­si bien au niveau des ban­ques, des assu­reurs que d’intermédiaires et de cour­tiers – même s’il ne faut pas géné­ra­li­ser.

Il serait uti­le de fai­re atten­tion même si le nom du ges­tion­nai­re paraît pres­ti­gieux, en foca­li­sant son ana­ly­se sur le conte­nu de la pro­po­si­tion de valeur et non sur le packa­ge tout en véri­fiant si l’offre cor­res­pond réel­le­ment à vos valeurs et pro­jets – hori­zon de pla­ce­ment, niveau du ris­que, uti­li­té du ser­vi­ce, fee­ling, etc. 

L’avantage prin­ci­pal du pilo­ta­ge par un tiers se concen­tre autour de la tran­quilli­té quo­ti­dien­ne de la ges­tion mais cela a tou­jours un prix à bien éva­luer.

Je recom­man­de de jeter un œil sur mon ana­ly­se sur les sup­ports d’investissement ou sur les dif­fé­ren­tes clas­ses d’actifs.

25 % de l’épargne récol­tée sous man­dat de ges­tion par les socié­tés de ges­tion sont des fonds de pla­ce­ment leur appar­te­nant, le saviez-vous ?

1 % repré­sen­te les frais annuels d’une ges­tion pilo­tée en moyen­ne sur l’Hexagone, le saviez-vous ?

2 % cor­res­pond aux frais annuels de ges­tion d’une entre­pri­se de ges­tion de patri­moi­ne, le saviez-vous ?

4 % du capi­tal pla­cé est le prix moyen en droits d’entrée d’une ges­tion pilo­tée, le saviez-vous ?

15 % des fonds pla­cés sont sous man­dat de ges­tion en moyen­ne en France, le saviez-vous ?

Nizar Fassi a écrit 37327 articles

Mathématicien de formation, je partage, avec passion pour la chose économique, des idées sur l'encyclopédie bancaire www.rachatducredit.com - à plus de 10 millions d'utilisateurs bancaires en France en 10 ans -.
Vos commentaires sont encore plus lus et influents : vos expériences sont essentielles.
Pour mes écrits, je m'inspire de plus de 25 ans de lectures quotidiennes sur l'économie. Et je tiens à remercier les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes des Echos, Le Figaro, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc. et je remercie toutes les autres sources que j'ai pu découvrir. J'invite les internautes à visiter ces sites Internet de qualité et à s'abonner.

Laisser une réponse ou participer à mettre à jour des données de l'article

Votre adresse email ne sera pas publiée

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>