Placement en rente viagère pour déshériter

Le placement en rente viagère, la solution pour vider son patrimoine ?

Après la vente au viager, l’exhérédation, la vente de la nue-propriété ou les libéralités à des tiers, on retrouve le placement en rente viagère comme technique de déshéritage.

En quoi consiste le placement en rente viagère ? C’est juste un investissement financier de ses capitaux disponibles afin de percevoir des rentes jusqu’à son décès.

Voici les différents placements en rente viagère les plus connus : 

–L’ouverture d’un PEA avec une sortie du plan d’épargne action sous la forme de rentes.

–Les contrats de placement viager en souscription auprès des organismes de prévoyance, les mutuelles santé, les assurances ou les banques tels que l’assurance-vie.

–La constitution de rente (prêt viager) via l’adhésion à un contrat chez un organisme de prévoyance, assureur, banque ou mutuelle santé.

Le bénéficiaire des contrats est appelé crédirentier.L’organisme de souscription est désigné par le terme de débitrentier.

Le versement de la rente finit au décès du souscripteur sauf dans le cas d’une clause de réversion incluse dans la convention.

Bien monté, le placement en rente viagère peut être un puissant outil de déshéritage et d’optimisation de son patrimoine.

Si l’on couple cet instrument financier aux outils cités plus haut, le déshéritage peut être total (en vidant le patrimoine de ses actifs). 

Commentez cet article

Ou continuez la lecture

Nizar Fassi a écrit 37327 articles

Mathématicien de formation, je partage, avec passion pour la chose économique, des idées sur l'encyclopédie bancaire www.rachatducredit.com - à plus de 10 millions d'utilisateurs bancaires en France en 10 ans.
Vos commentaires sont encore plus lus et influents : vos expériences sont essentielles.
Pour mes écrits, je m'inspire de plus de 25 ans de lectures quotidiennes sur l'économie. Et je tiens à remercier les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes des Echos, Le Figaro, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc. et je remercie toutes les autres sources que j'ai pu découvrir. J'invite les internautes à visiter ces sites Internet de qualité et à s'abonner.

Laissez une réponse, partagez votre avis ou mettez à jour des données de l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *