Dépression économique (définition)

Qu’est-ce qu’une dépression économique ? Quelle est la signification simple ? Définition et explications.

Une dépression économique correspond à un phénomène économique de crise grave de l’économie. C’est une crise économique rude engendrant une forte baisse de la production et une chute de la consommation des ménages.

Cet événement est plus grave qu’un ralentissement économique – une simple baisse passagère du taux de croissance – et qu’une récession économique – une diminution du taux de croissance durant au moins deux trimestres successifs -.

L’exemple le plus marquant dans l’Histoire économique, est la Grande Dépression de 1929 et des années 30.

C’est une phase classique de contraction du cycle économique.

Plus : On dit que la conjoncture économique est mauvaise lorsqu’il survient une crise ou une dépression en attendant une reprise ou une expansion de l’économie.

Les conséquences peuvent être graves tels qu’une forte hausse du taux de chômage, une forte hausse du taux d’inflation – prix des biens et des services augmentent fortement -, le développement de la pauvreté et de la misère et d’importantes tensions sociales – manifestations, révoltes, révolutions -.

La sortie de crise passe souvent par l’activation de plusieurs leviers :

  1. le lancement de réformes structurelles et conjoncturelles – baisse des déficits publics, réduction de la dette publique, des règles et lois plus souples et adaptées au marché, régulations raisonnables, etc.-;
  2. la transformation technologique, l’éducation et la formation afin que la société puisse faire face à une nouvelle donne économique.

Je vous laisse lire un extrait de mon article du 10 août 2009 donnant un aperçu d’une grande crise économique.

L’économiste Paul Krugman indique que la Grande Dépression économique a été évitée ?

Le prix Nobel de l’économie et Bloggeur du journal américain New York Times a clairement dit que la seconde grande dépression économique a été évitée de justesse suite aux lancements de différents plans de relance économique en 2008.

Le pire est passé selon Paul Krugman.