questions-réponses Articles

Natixis tousse et vend les activités d'assurance auto, vie et habitation

Pourquoi Natixis (bébé de la caisse d'épargne et la banque populaire) souhaite vendre la partie Assurance ?

Les poids lourds de la  banque, banque caisse d'épargne et banque populaire ont dû mal à effectuer une fusion globale. Sous prétexte de se concentrer et de simplifier la futur fusion globale, Natixis souhaite vendre l'activité d'assurance. Aujourd'hui les contrats d'assurance de la caisse d'épargne sont gérés par la cnp assurance, cette dernière n'a pas vocation à continuer cette gestion en cas de fusion.

Le principal fait est que pour la fusion des deux grands organes, il est nécessaire de récolter du cash. Effectivement il faut du cash pour payer les nombreuses indemnités de licenciement économique avec la synergie des emplois et des bureaux.Tous les pôles nationaux, régionaux vont devoir être dégraissés. De la présidence des directoires, au secrétariat, aux mathématiciens‐actuaires, aux pôles informatiques, aux comptables…aux ressources humaines.…aux directions régionales.…il y aura des chèques d'au revoir et de nombreux pots de départs à préparer.

Toute fusion dans un même secteur d'activité demande des synergies, car il ne peut pas exister deux emplois faisant la même tâche. Quand deux entreprises fusionnent, il ne faut pas s'attendre à ceux qu'elles cohabitent chacune de son côté. Cela sert à faire des économies d'échelles, ou plus précisément à faire des synergies. Exemple : la base de donnée va être gérée par un seul pôle, la sécurité informatique va être contrôlée par une même équipe, la création de produit va être élaboré par une seule équipe marketing pour tout le groupe, le budget publicitaire sera unique pour la marque Natixis…Il ne peut pas y avoir deux directions régionales, deux directions départementales…

Il faut noter que le pôle assurance a mis des années avant de gérer autant de contrat d'assurance auto, assurance habitation et les 31,7 milliards d'euros en contrat d'assurance vie.…et pourtant la vente va être d'environ 750 million d'euros.

La vente du pôle assurance fut bâtit en de nombreuses années. Il faut compter le temps mis pour élaborer les produits, afficher les produits en agence, temps passé pour vendre chaque contrat…ce pôle va être vendu au prix de la perte d'une journée du traders de la caisse d'épargne ! Il faut bien boucher le trou.

Une autre raison invoquée, la fusion des deux géants doit se concentrer sur son métier de banque de détail. Le pôle assurance et le pôle investissement‐bourse ne sont pas des pôles stratégiques pour le métier de banquier.Le gouvernement a bien insisté pour recadrer la caisse d'épargne vers son métier de base : épargne, sécurité de l'épargne, opérations bancaires courantes, crédit immobilier, prêt personnel, …



Nizar FASSI a écrit 37503 articles

Responsable éditorial du média digital Rachatducredit.com depuis 2007.
Je tiens à remercier les sources et équipes du Larousse, les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes de Les Echos, Le Figaro, Le Point, Libération, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc.

Je remercie également toutes les autres sources moins connues que je cite et lie systématiquement.

Si vous constatez une erreur ou si vous êtes insatisfait, n'hésitez pas à me l'indiquer afin que je puisse rectifier (nizar.fassi@gmail.com).