questions-réponses Publications
| Par Nizar FASSI |

Mutualisation des moyens et des risques (définition)

Qu'est-ce que la mutualisation des moyens ? Quelle est la définition de la mutualisation des risques ?

La mutualisation consiste à unir et assembler des moyens ou ressources de diverses entités pour augmenter des performances ou réduire des risques en commun.

C'est une action ou une série d'actions de partage de ressources communes dans un objectif d'optimisation pour une ou plusieurs organisations.

Autrement dit, la mutualisation des moyens représente une translation ou un transfert des risques ou dépenses à la charge d'une collectivité ou d'un groupe commun – le principe de la mutualité est symbolisé par les secteurs de l'assurance, de la santé ou des services publics également.

Les moyens et les ressources peuvent se composer sous diverses formes telles que :

  1. le capital humain – compétences, savoir-faire, savoir-être, courbe d'expérience, etc. ;
  2. les moyens techniques/les infrastructures et le capital matériel ;
  3. les données et informations ou patrimoine immatériel ;
  4. le capital financier pour l'investissement en recherche, innovation, développement par exemple ;
  5. etc.

Le concept de la mutualisation approxime celui de l'effet de synergie pour une organisation optimale d'une entreprise.

La recherche d'une taille critique ou la fusion-acquisition peuvent aussi induire une mutualisation des ressources, des moyens ou des compétences.

Les managers ont recours à la mutualisation dans les secteurs qui nécessitent d'importants investissements risqués ou qui disposent de faibles marges commerciales comme l'assurance, la pharmacie, la technologie, les télécoms, les industries manufacturières, l'hôtellerie, le transport, l'automobile, etc.

Dans le cadre d'une optimisation des processus, de rationalisation ou de lean management, l'outil de mutualisation est nécessaire mais insuffisant pour atteindre une efficacité maximale.

L'intégration de la mutualisation au sein du schéma global de l'entreprise, porté par la stratégie, représente une condition indispensable de la réussite tout en prenant garde à bien évaluer la réalité des gains potentiels et des pertes/des concessions éventuelles.

Avant tout lancement d'une opération de mutualisation, l'entrepreneur ou manager réalise une analyse à 360 degrés en focalisant les calculs à la fois sur les opportunités et les risques sans omettre les biais cognitifs, la subjectivité et toutes les contraintes environnantes.

Dès la première approche et sans mesure précise, un néophyte détectera un ensemble de bienfaits séduisants au modèle de la collectivité entre plusieurs agents économiques ; à la seconde approche, il sera chargé d'identifier les inconvénients et les risques pour en sortir une stratégie mutuellement bénéfique.

Continuation de la lecture via la note sur les définitions du marketing numérique, du reporting analytique ou de l'histoire intéressante de l'assureur mutualiste français Klésia.