questions-réponses Articles

Le chargé du compte change sans mon accord les paramètres de la carte bancaire, mes droits ?

Le chargé du compte a-t-il le droit de changer les paramètres – plafonds, découvert autorisé, crédit renouvelable, débit différé – sur ma carte bancaire ? Peut-il la bloquer et la capturer quand il veut ?

Même si je dois redonner ma Carte Bleue. J'ai le droit à une carte à débit immédiat à cause de dette impayée ? Est-ce sûr car j'ai rdv mardi avec mon banquier, c'est juste pour savoir pour que je sois bien renseigner, pour ne pas qu'il me propose juste une carte de retrait.

Réponse : La banque a le droit de distribuer le service financier qu'elle souhaite tant que le traitement est équitable d'un client à un autre, aux mêmes revenus.

Si le conseiller clientèle considère qu'il existe un risque d'impayé, de sécurité de la carte ou que la Banque de France lui interdit de prêter – fichier FICP -, alors le charge de clientèle peut soit changer les paramètres de la carte ou soit la capturer.

C'est à vous de choisir le service financier qui vous convient, et expliquer au banquier qu'il n'y a généralement pas de crédit dans une carte à vérification immédiate. C'est une question de confiance ensuite.

Le chargé du compte a le droit :

  1. de résilier lorsqu'il le souhaite la carte bancaire ;
  2. de modifier les paramètres de la carte – le porteur a un délai d'un mois pour refuser dès la réception de l'avenant ou de la notification ;
  3. de fermer le compte bancaire en procurant un préavis de deux mois pour son futur ex-client.

Si vous avez une dette impayée, il est conseillé de rembourser ses dettes.

Assumer ses erreurs financières ou un mauvais contretemps pécunier sans les projeter sur le chargé de compte donne l'occasion de modifier la trajectoire de la gestion de ses finances personnelles.

Au contraire, demandez des conseils à votre banquier pour résoudre le problème.

Généralement, l'usager de banque en débit vis-à-vis d'un créancier devra négocier un paiement en plusieurs fois.

Réduire ses dépenses, augmenter ses revenus durant une période  – par un double emploi par exemple – et vendre des biens – voitures, bijouterie, foncier, etc. -. doivent opérer en triplet afin de mettre fin aux commandements de payer, aux saisies-attributions et à une spirale financière négative.

Il existe des recours en cas d'abus d'une banque ou d'un créancier.

Pour rappel, l'usager bancaire peut recourir au droit au compte bancaire associé d'une carte de retrait à vérification systématique en s'adressant à la Banque de France de son département si aucune banque souhaite proposer ce minima.

Nizar Fassi a écrit 37504 articles

Mathématicien de formation, je partage, avec passion pour la chose économique, des idées sur cette encyclopédie bancaire à plus de 10 millions d'utilisateurs bancaires en 10 ans.

Pour mes écrits, je m'inspire de plus de 25 ans de lectures quotidiennes sur l'économie. Et je tiens à remercier les équipes du Larousse, les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes des Echos, Le Figaro, Le Point, Libération, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc. et je remercie toutes les autres sources que j'ai pu découvrir.

J'invite les internautes à visiter ces sites Internet de qualité et à s'abonner.