Gestion, calcul et analyse du risque c’est quoi ?

C’est quoi la mesure de risque de crédit ? La définition de risque de crédit ? Quels sont les critères d’évaluation ? Comment améliorer le profil emprunteur ? Pourquoi les banquiers sont-ils durs dans l’octroi de crédit ?

Le risque de crédit représente le risque qu’un emprunteur ne puisse pas rembourser son prêt à l’échéance convenue conventionnellement.

Pour réduire le risque de crédit – donc les pertes de rentabilité - les établissements de crédit essaient de mesurer, au mieux, ce paramètre essentiel.

On parle alors de gestion du risque ou d’analyse du risque.

Comment font-ils pour maîtriser ce risque d’impayé ?

Les statisticiens modélisent le risque  en utilisant des formules mathématiques afin de noter chaque situation à un instant donné. Cette notation financière de chaque emprunteur est appelée “scoring” ou “scores”.

Les calculs sont basés sur les données financières et administratives disponibles telles que :

  1. les revenus passés et actuels au mois ou à l’année ;
  2. les historiques des paiements sur les cartes bancaires et les relevés de compte ;
  3. l’apport personnel et le niveau de l’épargne ;
  4. la situation patrimoniale – propriétaire ?, locataire ? ;
  5. l’âge et l’état de santé ;
  6. la situation maritale – enfant à charge ?, marié ?, célibataire ?, concubinage ? ;
  7. etc.

Les analystes épluchent toutes les données en étant accompagnés par des logiciels d’aide à la décision – des algorithmes – pour évaluer une probabilité finale de risque.

L’acceptation ou le refus d’un dossier de financement par les analystes reposent principalement sur les scores même si une liberté contrôlée est laissée aux évaluateurs à l’issue de l’étude.

En résumé, il faudra travailler chaque paramètre indiqué ci-dessus pour augmenter le scoring – son profil emprunteur – et ainsi obtenir un financement dans les meilleures conditions du marché – taux d’intérêt faible et réduction des frais.

Plus : Les banquiers sont relativement sévères dans les conditions d’octroi de prêt car c’est leur métier de maîtriser et de contrôler le risque.

S’ils prêtent de l’argent sans un minimum de sûreté, leur entreprise financière peut faire faillite – exemple de la grande crise immobilière des subprimes.

Vous pouvez continuer à lire avec mon analyse sur les apports personnels, sur la couverture de risque ou sur l’aversion au risque.

Complément :

33 % c’est le taux d’endettement maximum pour obtenir un crédit, le saviez-vous ?

5200 euros de revenus nets par mois en moyenne pour un emprunteur immobilier – un foyer, souvent en couple - en France, le saviez-vous ?

36 ans, c’est l’âge moyen d’un emprunteur immobilier sur l’Hexagone, le saviez-vous ?

19 ans, c’est la durée moyenne d’amortissement constatée en France, le saviez-vous ?

181.000 euros, c’est le montant moyen financé, le saviez-vous ?

Nizar Fassi a écrit 37327 articles

Mathématicien de formation, je partage, avec passion pour la chose économique, des idées sur l'encyclopédie bancaire www.rachatducredit.com - à plus de 10 millions d'utilisateurs bancaires en France en 10 ans -.
Vos commentaires sont encore plus lus et influents : vos expériences sont essentielles.
Pour mes écrits, je m'inspire de plus de 25 ans de lectures quotidiennes sur l'économie. Et je tiens à remercier les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes des Echos, Le Figaro, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc. et je remercie toutes les autres sources que j'ai pu découvrir. J'invite les internautes à visiter ces sites Internet de qualité et à s'abonner.

Laisser une réponse ou participer à mettre à jour des données de l'article

Votre adresse email ne sera pas publiée

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>