Médiation de dettes (définition) et qui contacter ?

Qu’est-ce que la médiation de dettes ? Définition et explications.

La médiation de dettes regroupe toutes les mesures et techniques permettant l’amélioration ou l’optimisation d’un état d’endettement excessif d’une personne en ayant recours à des intermédiaires ou à des tiers indépendants ou autonomes vis-à-vis des créanciers.

Ces tiers peuvent être des entreprises privées autorisées – banques ; courtiers ; avocats ; etc.- ou des entités relevant, directement ou indirectement, de la puissance publique – notaires ; Banque de France ; etc.

Les particuliers

Au sein des chaque banque ou établissement de crédit, il existe un médiateur que l’on peut contacter afin de se concilier. Il peut intervenir si le tableau d’amortissement proposé afin de rembourser la créance est viable et que les revenus du foyer permettent réellement d’honorer chaque mensualité.

Lorsqu’on est endetté ou surendetté, il paraît préférable de recourir à une médiation de dettes ou bien de négocier et discuter directement avec les créanciers : le litige, le clash ou le conflit sont à éviter.

La médiation de la dette se fait créance par créance ou en une seule négociation globale.

Les banques et courtiers spécialisés sont les plus conviés par les particuliers pour la réorganisation de l’endettement dans leurs finances personnelles et exercer ce type de refinancement.

La médiation de dettes peut se faire par un simple appel téléphonique ou par courrier en expliquant clairement la situation de surendettement et les problèmes financiers.

Une négociation d’étalement de la dette est souvent possible avec les créanciers (exemple à lire : banque), dans le cas où le dialogue est franc et de bonne foi ou la médiation claire et de bonne volonté.

Bien entendu, la structure précise de l’état financier de la personne ou du ménage – revenus ; taux d’endettement ; historique des paiements ; scoring ; garanties ; patrimoine ; etc.- conditionne l’issue de la négociation.

Si aucune solution n’est trouvée et si la situation financière est compromise ou intenable, alors il semble possible et raisonnable de déposer un dossier de surendettement auprès de la Banque de France.

Les entreprises en manque de financement

Il est conseillé de faire appel à des professionnels de l’affacturage, de l’assurance-crédit pour évaluer et garantir les risques, et d’intégrer des logiciels puissants en management financier.

Toutefois, si les difficultés sont profondes ou structurelles, faites appel à des spécialistes de la réflexion stratégique afin de réaliser le listing des blocages managériaux et sectoriels. Cette étape permet de débloquer, sur le fond, des capitaux pour booster une croissance rentable et viable.

Entamer, au bon moment et dans un ordre méthodique, une transformation ou un virage stratégique peut être crucial.

Lorsque le blocage devient trop difficile, il est conseillé de contacter le médiateur des entreprises et du crédit auprès du Ministère des Finances.