GC Basket, HQLA, repo, général et special collateral (définitions et explications)

Que signi­fient les ter­mes finan­ciers GC Basket, HQLA, géné­ral col­la­te­ral et spe­cial col­la­te­ral ? Quelles sont les défi­ni­tions finan­ciè­res de pen­sion livrée et de repo ?

Définition de GC Basket : C’est un panier de titres consi­dé­rés com­me de bon­ne qua­li­té par une enti­té don­née ou par une com­mu­nau­té finan­ciè­re. GC est l’acronyme de General Collateral (voir défi­ni­tion ci-dessous) . Basket est un mot anglais signi­fiant panier.

Définition de HQLA : Certains agents éco­no­mi­ques ou opé­ra­teurs sur les mar­chés finan­ciers se réfè­rent à un panier de titres de qua­li­té selon la nor­me HQLA du Comité de BâleHigh Quality Level Asset.

Un titre nor­ma­tif sous HQLA signi­fie que l’actif dési­gné soit reven­da­ble dans les prin­ci­pa­les mon­naies de réfé­ren­ce en une frac­tion de secon­de sans per­dre de sa valeur – aucu­ne déco­te.

Sur le même sujet nor­ma­tif, vous pou­vez consul­ter les nou­vel­les nor­mes ban­cai­res : Anarisk, TLAC, IFRS 9, etc.

Toutes les ban­ques cen­tra­les natio­na­les ont leurs pro­pres cri­tè­res de titres en GC Basket. Il en est de même pour tout créan­cier opé­rant sur le mar­ché de la pen­sion livrée.

Exemples concrets  :

À titre illus­tra­tif, la BNS – la Banque Nationale Suisse – la nom­me SNB GC. La lis­te est publi­que.

Une ban­que pri­vée consul­te­ra cet­te lis­te avant de se four­nir en capi­taux à la BNS afin d’apporter les titres accep­tés ser­vant de garan­ties finan­ciè­res.

Définition de pen­sion livrée ou repo (sale and repur­cha­se agree­ments): c’est l’action d’emprunter des capi­taux pour un débi­teur par la moné­ti­sa­tion de titres finan­ciers mis en contre­par­tie auprès d’un créan­cier. La contre­par­tie for­me le col­la­te­ral. On par­le d’une opé­ra­tion de pen­sion.

Le créan­cier pour­rait ven­dre les titres si le débi­teur ne ren­dait pas les capi­taux prê­tés selon les accords conve­nus.

Entre-temps, le créan­cier à la facul­té de fai­re cir­cu­ler les titres de la contre­par­tie afin d’en tirer des béné­fi­ces sup­plé­men­tai­res.

Cependant, le créan­cier a des obli­ga­tions en ter­mes de délais. Il devra ren­dre la tota­li­té des titres dès le rem­bour­se­ment des capi­taux prê­tés de la par­tie débi­tri­ce.

Le débi­teur rachè­te les titres à la valeur du moment, com­pen­se l’appel de mar­ges – dif­fé­ren­ce néga­ti­ve en cas de déco­te – et les inté­rêts échus.

Il est à noter qu’il exis­te des clau­ses de repo renou­ve­la­ble taci­te­ment et des délais à res­pec­ter en cas de rup­tu­re anti­ci­pée du contrat à ter­me.

Définition de géné­ral col­la­te­ral (GC) : Il s’agit des prin­ci­pa­les contre­par­ties accep­tées par les acteurs du mar­ché de la pen­sion livrée ou repo. Il s’agit de titres liqui­des et faci­le­ment échan­gea­bles. Un créan­cier acquiert ces titres en atten­dant le rem­bour­se­ment du cash prê­té lors d’un repo. Plus les titres sont de bon­ne qua­li­té et moins le coût sera cher.

Des exem­ples de titres inté­grant un géné­ral col­la­te­ral ?

Les titres finan­ciers notoi­re­ment connus de tous com­me les titres négo­cia­bles et les actifs d’envergure inter­na­tio­na­le avec de bon­nes nota­tions (Fitch Ratings, Standard & Poor’s SP, etc.).

Des exem­ples d’actifs de qua­li­té peu­vent inclu­re le titre Apple, les bonds du Trésor amé­ri­cain ou les titres émis par le Trésor public fran­çais, des tra­ckers, cer­tains high yield bonds et par­fois des créan­ces à échoir par de bel­les signa­tu­res, etc.

Les titres faci­le­ment échan­gea­bles peu­vent être accep­tés dans un panier clas­si­que de col­la­te­ral.

Définition de spe­cial col­la­te­ral : titres très recher­chés et hyper liqui­des per­met­tant à un créan­cier de se cou­vrir lors d’une opé­ra­tion de det­te finan­ciè­re net­te contrac­tée à tra­vers un repo à d’excellentes condi­tions finan­ciè­res. Les bonds alle­mands échan­gea­bles aux gui­chets de la Buba (Deutsche Bundeskbank) sont des exem­ples clas­si­ques de spe­cial col­la­te­ral.

Je vous conseille vive­ment de conti­nuer la lec­tu­re en consul­tant : ges­tion du col­la­te­ral et ges­tion d’actifs.

Plus de 10.000 mil­liards d’euros s’échangent cha­que année dans le seg­ment de la pen­sion livrée, le saviez-vous ?

Moins d’un tri­mes­tre est la durée des rachats des titres par une opé­ra­tion finan­ciè­re repo, le saviez-vous ?

Lors d’un repo, les titres de pro­prié­té sont tota­le­ment trans­fé­rés au pro­fit du créan­cier, le saviez-vous ?


Voici une répon­se datant de 2010 à un inves­tis­seur recher­chant à pla­cer des fonds sur le mar­ché obli­ga­tai­re.

Investisseur : Je cher­che à savoir ou je peux trou­ver la lis­te des obli­ga­tions à taux fixe qui sont sur le mar­ché ou à venir ?

Réponse :  Je vous conseille de com­pa­rer les taux garan­tis des contrats d’assurance-vie avec des obli­ga­tions. Les contrats d’assurance-vie per­met­tent de pro­po­ser des obli­ga­tions à taux fixe de tous les pays du mon­de et une palet­te de taux garan­ti. Voir arti­cle : Les obli­ga­tions.

Définition d’une obli­ga­tion sur le mar­ché finan­cier : une obli­ga­tion est un titre de créan­ce émis sur un mar­ché (c’est une det­te que des inves­tis­seurs achè­tent en échan­ge d’un taux de ren­de­ment annuel). 

Nizar Fassi a écrit 37327 articles

Mathématicien de formation, je partage, avec passion pour la chose économique, des idées sur l'encyclopédie bancaire www.rachatducredit.com - à plus de 10 millions d'utilisateurs bancaires en France en 10 ans -.
Vos commentaires sont encore plus lus et influents : vos expériences sont essentielles.
Pour mes écrits, je m'inspire de plus de 25 ans de lectures quotidiennes sur l'économie. Et je tiens à remercier les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes des Echos, Le Figaro, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc. et je remercie toutes les autres sources que j'ai pu découvrir. J'invite les internautes à visiter ces sites Internet de qualité et à s'abonner.

Laisser une réponse ou participer à mettre à jour des données de l'article

Votre adresse email ne sera pas publiée

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>