Titre de créance négociable (TCN, définition)

La défi­ni­tion d’un titre de créan­ce négo­cia­ble (TCN) ? Quels sont les avan­ta­ges pour une entre­pri­se ou une ins­ti­tu­tion publi­que de se fai­re finan­cer par les titres de créan­ces négo­cia­bles ?

TCN est l’acronyme de titre de créan­ce négo­cia­ble. C’est un titre finan­cier ou ins­tru­ment de finan­ce per­met­tant de réa­li­ser un échan­ge sur le mar­ché moné­tai­re – c’est un droit de créan­ce.

L’émission du TCN est sou­mi­se à une auto­ri­sa­tion des auto­ri­tés moné­tai­resBanque de France,  Banque cen­tra­le euro­péen­ne ou FED.

Le mon­tant dit nomi­nal de cha­que titre de créan­ce est rela­ti­ve­ment éle­vé avec une matu­ri­té de 24 h à 12 mois – en moyen­ne 150. 000 euros pour le nomi­nal.

Plus : Le TCN est des­ti­né à des inves­tis­seurs aver­tis et pro­fes­sion­nels.

Sur le mar­ché, on peut trou­ver plu­sieurs typo­lo­gies de titres de créan­ces négo­cia­bles en fonc­tion des par­ti­cu­la­ri­tés de l’émetteur :

  1. le bon moyen à ter­me négo­cia­ble (BMTN) en émis­sion par les gran­des ban­ques et les gran­des entre­pri­ses avec une durée supé­rieu­re à 12 mois ;
  2. le bon du Trésor à inté­rêt annuel (BTAN) en émis­sion par le Trésor public avec une matu­ri­té de 24 mois à 60 mois ;
  3. le BIFS – bon des ins­ti­tu­tions finan­ciè­res spé­cia­li­sées – en émis­sion par les grands éta­blis­se­ments de cré­dit du pri­vé com­me du public ;
  4. le cer­ti­fi­cat de dépôt en émis­sion par les gran­des ban­ques avec une matu­ri­té de 24 h à 12 mois ;
  5. le bon du Trésor à taux fixe (BTF) en émis­sion par le Trésor public avec une matu­ri­té infé­rieu­re à 12 mois ;
  6. le billet de tré­so­re­rie en émis­sion par les gran­des entre­pri­ses dont la matu­ri­té s’étale de 24 h à 12 mois. 

Plus : Les titres de créan­ces sont de sim­ples det­tes émi­ses par des agents éco­no­mi­ques cher­chant à se fai­re finan­cer moins cher sur le mar­ché. Les déno­mi­na­tions et la séman­ti­que, aus­si variées et ori­gi­na­les, ne doi­vent pas brouiller la com­pré­hen­sion : ce sont des det­tes à des durées de rem­bour­se­ment et des mon­tants spé­ci­fi­ques.



Que gagne l’entreprise à se fai­re finan­cer à tra­vers l’émission des titres de créan­ce négo­cia­bles ?

Réponse : L’entreprise cher­che à trou­ver du finan­ce­ment moins coû­teux et à diver­si­fier les sour­ces d’approvisionnement en capi­taux.

Lire aus­si : Exposition sur les titres de créan­ces négo­cia­bles.

Nizar Fassi a écrit 37327 articles

Mathématicien de formation, je partage, avec passion pour la chose économique, des idées sur l'encyclopédie bancaire www.rachatducredit.com - à plus de 10 millions d'utilisateurs bancaires en France en 10 ans -.
Vos commentaires sont encore plus lus et influents : vos expériences sont essentielles.
Pour mes écrits, je m'inspire de plus de 25 ans de lectures quotidiennes sur l'économie. Et je tiens à remercier les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes des Echos, Le Figaro, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc. et je remercie toutes les autres sources que j'ai pu découvrir. J'invite les internautes à visiter ces sites Internet de qualité et à s'abonner.

Laisser une réponse ou participer à mettre à jour des données de l'article

Votre adresse email ne sera pas publiée

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>