Le service succession des banques, adresse, téléphone et contact après le décès ?

Quand et comment contacter le service de succession des banques ? Les adresses, les numéros de téléphone ? Des conseils ? Quels sont les prix des services de succession et des notaires ? Combien de temps d’attente ? Comment faire les démarches ? Et des astuces pratiques en commentaires.

Après un décès, les héritiers doivent contacter rapidement le service de succession des banques.

Tous les capitaux, actifs et avoirs déposés en banque, au nom de la personne défunte, sont inclus dans le règlement de la succession notamment le contenu des coffres, les sommes d’argent, les titres financiers et autres placements d’épargne.

À l’annonce du décès du client bancaire, l’établissement financier a une obligation de blocage des comptes bancaires et autres accès aux actifs/passifs, de faire un recensement des comptes ainsi que de bloquer toutes les procurations puis d’en avertir le notaire, les héritiers et l’administration fiscale.

Le service de succession des banques se charge de la gestion du dossier de succession de son ouverture jusqu’au terme de son règlement.

Le service de succession s’occupe notamment de :

-  la recherche des éléments financiers à inclure dans la succession ;

-  l’arrêté comptable des comptes bancaires en intérêts financiers et en capital ;

- la déclaration au notaire des avoirs bancaires, crédits, assurances, etc.

Chaque banque a son propre service de succession. Il n’existe pas encore de services bancaires communs en la matière.

Les prix et tarifs en succession des émolument des notaires en moyenne :

  1. 70 euros en moyenne pour un acte de notoriété du notaire ;
  2. 77 euros en moyenne pour un acte d’inventaire notarié ;
  3. 0, 5 % de la valeur du bien pour un certificat de propriété ou 16 euros en moyenne si le bien a une valeur vénale inférieure à 3120 euros ;
  4. 0, 55 % de la valeur du bien supérieure à 30.000 euros pour une attestation notariée de propriété ;
  5. 0, 44 % de la valeur des biens supérieure à 30.000 euros pour une déclaration de succession en moyenne constatée ;
  6. 1, 02 % de la valeur des biens supérieure de 60.000 euros pour le partage de succession.

Pour les émoluments notariés indicatifs ci-dessus, ils ne tiennent pas compte des taxes, impôts et débours des administrations – ce sont uniquement le coût des prestations des notaires.

Dans tous les cas, la facturation globale des émoluments notariés ne peut pas dépasser 10 % de la valeur des biens si de l’immobilier est inclus (au minimum 90 euros en facture). 

La grille tarifaire des banques lors d’une succession en moyenne constatée :

  1. La Banque Postale/Groupe La Poste : 52, 5 euros par an en frais de gestion si le dossier a été ouvert depuis plus de 12 mois + des frais d’ouverture de dossier (gratuit si le montant de l’actif successoral est inférieur à 500 euros auprès de cette banque sinon au moins 35 euros à payer, voir tous les détails des prix de la Banque Postale en succession) ;
  1. La BNP Paribas : le prix des prestations en succession nationale varie en fonction de la valeur des avoirs financiers détenus par cet établissement bancaire : inférieur à 200 euros alors c’est gratuit ; de 201 euros à 3000 euros le coût est de 90 euros ; montant supérieur à 3000 euros alors le prix sera de 90 euros + 1 % avec un plafond maximum de 750 euros ;
  1. La Caisse d’Épargne : 50 euros en frais annuels de gestion + 70 euros pour la valeur d’un actif successoral inférieure à 3000 euros ; ou 140 euros si la valeur est entre 3001 euros et 15.000 euros ; ou 1 % si la valeur est supérieure à 15.001 euros dans la limite maximale de 650 euros en commissions.

Les autres banques ont, à peu près, les mêmes prix par rapport à celles citées ci-dessus.

Voici les adresses et les numéros de téléphones des services de succession des banques :

  • le service de succession de la banque Crédit Agricole : adresse au siège social de la caisse régionale dont le défunt était client (par exemple pour la région Île-de-France : 26 Quai de la Rapée 75012 Paris ) ;
  • le service de succession de la Banque LCL et du Crédit Lyonnais : adresse au 20 avenue de Paris 94811 Villejuif Cedex ;
  • le service de succession de la banque Société Générale : adresse au 29 Boulevard Haussmann 75009 Paris et au numéro de téléphone 39 33 (30 centimes d’euro la minute + appel local) ou le numéro de téléphone 01.76.77.39.33 (prix d’un appel local) ;
  • le service de succession de la banque Caisse d’Épargne : à envoyer au siège social de la région du défunt (par exemple pour la région parisienne à l’adresse au 50 avenue Pierre Mendès France 75201 Paris Cedex 13) ;
  • le service de succession de la Banque Populaire : courrier à expédier au siège régional (pour la région Île-de-France à l’adresse de la Bred au 18 Quai de la Rapée 75604 Paris) ;
  • le service succession de la Banque Postale/La Poste : lettre à envoyer au 115 rue de Sèvres 75275 Paris Cedex 06 ;
  • le service succession de la banque BNP Paribas : 16 boulevard des Italiens 75009 Paris ou l’Agence Succession à l’adresse Z 08484A TSA 60227  94729 Fontenay-sous-Bois Cedex et mail : agence.succession@bnpparibas.com ou au numéro de téléphone 0 820 20 20 80 ( 12 centimes d’euro la minute). Si le défunt dispose de contrats d’assurance-vie, des bons de capitalisation ou une convention d’obsèques alors il faudra prendre contact avec Cardif Assurance Vie du Service Succession à l’adresse suivante : 8 rue du port 92728 Nanterre Cedex. Le numéro de téléphone du service de succession de Cardif, filiale de la banque BNP Paribas, est le 01 55 94 45 55 ;
  • le service succession de la banque CIC : adresse au siège social 6 avenue de Provence 75009 Paris et par le numéro de téléphone au 01.45.96.96.96 ;
  • le service succession de la banque Crédit Mutuel : adresse au siège social de la caisse régionale du défunt. Par exemple, pour un défunt décédé en Bretagne, il faudra contacter le Crédit Mutuel de Bretagne/Arkéa au siège social au 1 rue Louis Lichou 29 480 Le Releck-Kerhuon ainsi qu’au numéro de téléphone du 0 800 00 30 92 et par email relations.clientele@CMB.fr

Quelques astuces à savoir :

  • Les frais d’obsèques peuvent être prélevés sur les avoirs des comptes bancaires bloqués par la banque du défunt si et seulement si une présentation de la facture de la société de pompes funèbres est présentée et d’une autorisation valable de paiement de la part des héritiers/du notaire dans la limite d’un montant de facturation de 5000 euros. Si cette solution de remboursement de frais d’obsèques n’est pas adoptée alors la facture sera endossée dans la dette successorale. On rappelle que la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV) peut payer les frais d’obsèques en puisant dans les pensions de retraite encore dues au défunt dans la limite de 2290 euros environ.
  • La copie d’acte de décès peut se demander auprès de la mairie et tout citoyen peut le faire gratuitement. La remise est instantanée. Faites plusieurs demandes de copies. On rappelle que le décès est constaté par un certificat médical de décès établi par un médecin (soit par l’intermédiaire d’une clinique, d’un hôpital, d’une gendarmerie ou d’un commissariat de police). 
  • Lors des contacts avec les banques et autres organismes, il faudra être muni de cartes d’identité valides, d’un acte de notoriété fourni par la mairie ou/et d’attestations du notaire, d’une procuration conforme signée lorsque des héritiers désignent un mandataire et de RIB.

Tous les héritiers doivent dialoguer et s’entendre entre eux, même si les relations sociales peuvent parfois être difficiles, avant toute démarche administrative auprès des banques. Dans le cas contraire, le notaire servira d’intermédiaire de paix afin de régler de manière optimale l’héritage.

Organisez-vous entre ayants droit – à tour de rôle – pour lancer un procédé automatique de relances du service de succession par lettre et par téléphone, tout en restant respectueux.

  • Quels sont les délais de réalisation des démarches administratives ? 

- 24 heures pour déclarer le décès aux administrations via l’envoi d’actes de décès remis par la mairie (à expédier à l’employeur, banques, caisses de retraite, caisse d’Assurance maladie…) ;

- Moins de 7 jours pour contacter les mutuelles, compagnies d’assurance, EDF, GDF/Engie, téléphone, eau, fournisseurs d’accès Internet, institut de prévoyance, Pôle emploi… ;

- 30 jours au maximum pour contacter le notaire ou l’office notarial pour le règlement de la succession (donation, héritage, dette, existence d’un testament…) ;

- dans un délai maximal de 6 mois pour prendre un contact avec l’administration fiscale (impôt foncier, taxe d’habitation, déclaration de l’impôt ISF, un dépôt de la déclaration successorale avec fichier imprimé CERFA à remplir, etc. : ces actions peuvent être faites par le notaire), les services de la préfecture pour les démarches sur la carte grise et autres, le propriétaire éventuel de l’habitation du défunt pour changer le titulaire du bail du logement.

En commentaires, vous disposez de solutions que j’ai réalisées pour des utilisateurs disposant des mêmes interrogations que vous : de nombreuses adresses, des numéros de téléphone et des conseils pratiques sont ainsi fournis pour vous accompagner dans ces démarches anxiogènes et rébarbatives pour tous.

Commentez cet article

Ou continuez la lecture

Nizar Fassi a écrit 37327 articles

Mathématicien de formation, je partage, avec passion pour la chose économique, des idées sur l'encyclopédie bancaire www.rachatducredit.com - à plus de 10 millions d'utilisateurs bancaires en France en 10 ans.
Vos commentaires sont encore plus lus et influents : vos expériences sont essentielles.
Pour mes écrits, je m'inspire de plus de 25 ans de lectures quotidiennes sur l'économie. Et je tiens à remercier les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes des Echos, Le Figaro, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc. et je remercie toutes les autres sources que j'ai pu découvrir. J'invite les internautes à visiter ces sites Internet de qualité et à s'abonner.

47 commentaires en rapport avec “Le service succession des banques, adresse, téléphone et contact après le décès ?

  1. m*****d yvonne commente:

    La Banque Postale est une bande d’ e****s c’est un scandale quand un problème se pose impossible de les joindre ! On regrette les fonctionnaires
    au moins cette époque, ça marchait bien.

  2. *****Patricia commente:

    Bonjour,
    Pouvez vous me donner le numéro de téléphone du service succession de la Caisse d’Épargne Bretagne Pays de la Loire ?

    Merci de votre aide
    Cordialement.

    1. Nizar Fassi commente:

      @ Patricia

      Toutes mes condoléances.

      Voici les coordonnées de la banque Caisse d’Épargne Bretagne Pays de Loire pour les successions et les autres services :

      - adresse postale au 2 place Graslin 44911 Nantes cedex 9 ou le service clients au 15 avenue de la Jeunesse CS 30327 44703 Orvault Cedex ;

      - le numéro de téléphone est le 02.40.67.05.37.

      Si cela ne se passe pas comme prévu, après un délai raisonnable de quelques semaines et des échanges explicatifs simples et clairs, alors vous pouvez contacter le médiateur à l’adresse CS151 75422 Paris Cedex 09 ou par mail mediateur@fbf.fr.

      Plus : Utilisez et conservez toujours des traces écrites concises et efficaces même si c’est rébarbatif et plus long. Patience et sérénité, même si c’est frustrant, reste le comportement global optimal pour arriver à ses fins à moins d’un cas urgent.

      Bien cordialement.

    1. Nizar Fassi commente:

      @ Véronique

      Sur l’article, vous disposez des coordonnées des services de succession des banques. Pour votre question sur les Ardennes, il faudrait préciser le nom de l’établissement bancaire.

      Sachez que chaque organisme dispose de son propre service de succession.

      Bien cordialement.

    1. Nizar Fassi commente:

      @ Anonyme

      Voici l’adresse du Service succession de La Banque Postale à Marseille, filiale du Groupe La Poste :

      Centre financier de La Banque Postale, service succession
      5, rue Mathieu Stilatti
      13 900 Marseille Cedex 20

    1. Nizar Fassi commente:

      @ Anonyme

      Chaque banque dispose d’un service succession avec des coordonnées différentes. De quel établissement parlez-vous ?

      Sur l’article, vous disposez des coordonnées des services de succession au niveau national. C’est aussi efficace de les contacter, pour obtenir rapidement ce que vous souhaitez, que les sièges départementaux.

  3. laure commente:

    Bonjour,

    Alors que la succession est reglee, je découvre que la banque (SG) n’a pas transmis tous les éléments aux notaire ; en l’occurrence il s’agit de passif. Cet élément est pourtant déterminant car il peut amener à renoncer à une succession si celui – ci est supérieur à l’actif.

    Quel pourrait être le recours bien qu’il s’agisse d’un montant qui ne remet pas en cause l’acceptation de la succession ? Puis-je demander, au vu du préjudice, une réduction de la dette ?

    merci

    1. Nizar Fassi commente:

      Si le passif ne remet pas en cause la succession – autrement dit, le montant est relativement faible – alors il sera plus avantageux financièrement et socialement de passer à autre chose sans perdre son temps précieux à la recherche d’un préjudice pourtant raisonnable sauf si l’établissement bancaire serait de bonne foi et accepterait – sans trop de contrainte et de temps – un dédommagement amiable. Autrement, je vous recommande de tourner une page en retirant éventuellement vos fonds de cette banque pour la sanctionner de la faute commise.

      En France, l’institution judiciaire a toujours fonctionné relativement mal et engendre des coûts énormes – humains et financiers – aux plaignants sans jamais obtenir d’indemnités à hauteur des préjudices réels – ce n’est pas le système américain dans lequel les préjudices obtenus sont énormes au profit des plaignants -.

  4. laure commente:

    Bonjour,

    Alors que la succession est reglee, je découvre que la banque (SG) n’a pas transmis tous les éléments aux notaire ; en l’occurrence il s’agit de passif. Cet élément est pourtant déterminant car il peut amener à renoncer à une succession si celui – ci est supérieur à l’actif.

    Quel pourrait être le recours bien qu’il s’agisse d’un montant qui ne remet pas en cause l’acceptation de la succession ? Puis-je demander, au vu du préjudice, une réduction de la dette ?

    merci

  5. gisele commente:

    Est-il obligatoire de transférer les fonds bancaires de notre mère défunte chez le notaire ?

    Réponse : Dès lors qu'il existe plusieurs héritiers, le passage par le compte séquestre d'un notaire permet d'éviter des problèmes juridiques aussi bien pour les héritiers que pour l'établissement bancaire tenant le compte.

    Le notaire est le professionnel juridique mandaté par le garde des Sceaux pour le règlement des successions.

    1- les titulaires des comptes joints peuvent jouir du compte bancaire à moins d'un blocage express demandé par les héritiers.
    2- 5335, 32 euros peuvent être débloqués, sans passage par le notaire, par les héritiers avec le certificat d'hérédité (une mairie peut le délivrer mais n'a pas d'obligation alors il faudra joindre un notaire).
    3- les frais d'obsèques peuvent être débités par présentation du RIB du défunt ou remboursés à un héritier (lire l'article ci-dessus).

  6. Anonyme commente:

    Question : La succession de mon frère décédé n’est toujours pas liquidée pour la raison qu’un héritier ne voulait pas envoyer ses références bancaires, je porte une procuration de toutes autre héritiers et j’ai déjà envoyé les papiers pour régler la succession mais j’ai reçu une réponse de la banque qu’il faut envoyer des instructions de toutes les héritiers à défaut le dossier soit bloquer. Quelle est la solution sachant qu’il y a aucune contestation officielle.

    Réponse : Mes condoléances. Le notaire s’occupant de la succession patrimoniale est l’expert nécessaire pour régler l’ensemble des formalités bancaires et les litiges éventuels avec d’autres héritiers.

  7. kanone commente:

    Bonjour,

    J’aurais souhaité bénéficier des coordonnées du service successions de la Banque CIC.

    Pourriez-vous me renseigner ? 

    Je vous remercie d’avance.

  8. michote commente:

    Bonjour, dans quel pays se fera la succession (certificat de dévolution successoral) lorsque le défunt est un retraite Algerien, résidant en France et après une longue maladie, quitte la France pour l’Algérie, laisse sa résistance a sa fille handicape’ en France, juste après avoir quitte’ la France il écrit a’ ces banques en leurs disant qu’il quittait la France définitivement en donnant sa nouvelle adresse en Algérie et leurs demande de bloquer ces comptes jusqu’à nouvelle ordre et un mois après avoir quitte’ la France, il décédé ( le 01/07/2015).

  9. michote commente:

    Bonjour ! Nous sommes 4 frères et 2 soeurs ces dernières résident en France souhaitent réglée la succession de notre défunt père par une succession internationale prive’alors que nous quarte autres héritiers nous avons transmis la fredha depuis l’Algérie ainssi que les autres document ( act de décès du père’ma copie d’identité entant qu’héritier’la fridha originale traduite…etc.)on a demande les démarches a suivre pour. régler la succession et de nous envoyer l’actif. la Banque Postale nous répond par un courier nous disant que les deux héritières domiciliers en France souhaitent régler la succession comme il a été cité plus haut et que la banque attend la nouvelle dévolution successorale pour entamer les démarches. Pour l’actif il ne m’en rien envoyé. Quelle est la succession que nous devrions entamer sachant que mon père est décédé en Algérie un mois après avoir quitter la France et il a envoyé à partir d’Alger, des lettres rrecommandées leurs disant qu’il quitter définitivement la France et qu’il a perdu tous ces moyens de payements alors qu’il souhaiter bloquer tous ces comptes jusqu’à nouvel ordre et il décédé le 01/07/2015.
    2) pourquoi il ne m’en pas envoyer l’actif aurai je pas le droit de savoir ? merci pour vos éclaircissement cordialement.

  10. michote commente:

    Notre père est décédé en Algérie, lui qui possède un compte a la Caisse d’Épargne, à la Banque Postale„ et au Crédit Lyonnais dont une assurance-vie dans cette banque. Nous les héritiers nous avons établi en Algérie un certificat de dévolution successoral (FREDHA) par un notaire Algérien.
    Pour la succession qu’est-ce qu’il faut envoyer a ces banques sachant que l’on connait pas la majorité de ces numéros de compte ainssi que les adresses ou les e.mails (service succession) merci de nous éclairer nous qui se trouvent en Algérie.
    Cordialement.

  11. lelorrain commente:

    Notre père est décédé le 24 décembre, il avait souscrit deux assurances vie dont ses 4 enfants sont bénéficiaires. Nous avons fourni l’attestation notariale il y a 15 jours, le service succession nous a déclaré que la semaine d’après il nous enverrait un dossier à remplir avec une attestation des impôts à fournir, pas de nouvelles ( Ce service a déjà les justificatifs d’identité et les R. I.B.des héritiers° La loi prévoit un délai d’un mois qui courre après l’envoi de toutes les pièces au Service Succession, mais si ce Service n’envoie pas de courrier pour réclamer les pièces, quel recours ont les héritiers ?

  12. tatal commente:

    Ma mère, décedée en octobre était détentrice de SCPI BNP PARIBAS gérés PAR la Banque Tarneaud.
    Le loyer du dernier trimestre 2014 étant versé le 15 janvier et le compte de ma Mère ayant été cloturé, la B. Tarneaud a refusé le versement.
    A ce jour le Notaire (dont la banque a les coordonnées ) n’a toujours rien reçu, la Banque Tarnaud n’ayant toujours pas envoyé l’acte de dévolution successorale (en sa possession depuis 4 mois ) à BNP PARIBAS, bloquant ainsi la succession.
    Y a-t-il un moyen de faire pression sur la Banque Tarneaud ou par le Notaire ou par moi-même ?

    Avec mes remerciements pour Votre réponse.
    .

  13. Anonyme commente:

    Question : mon père est décédé le 04 /12/2014 qui est tunisienne d’origine, j’ai envoyé tous les papiers nécessaires pour la succession à l’aide d’un notaire, je veux savoir si la Banque Postale occupe de frais d’obsèque ou non ? je suis son fils et je porte une procuration de toute la famille.
    mon père est tunisien possède un compte postale environ 7000euros il est décédé à marseille le 04/12/2014.
    je suis son fils et je porte une procuration de toute la famille. j’ai déjà envoyer tout les papiers nécéssaires pour règler la succession à l’aide d’un notaire ici en tunisie parmi les papiers envoyeés il y a un RIB bancaire. je veut savoir si le montant déclaré et le frais d’obsèque se virent dans mon compte ou ilya des autres marches à suivre.merci infiniment de bien vouloir me répondre

    Réponse : Si des doutes subsistes sur le temps et les frais, je vous conseille de faire appel à un avocat spécialisé en succession de vous représenter auprès du notaire et des services financiers. Mais au regard des montants, il faut relancer avec patience et sagesse le notaire. Le conseil juridique du consulat ou une association peuvent vous aider dans vos démarches.

  14. jo commente:

    Question : je voudrais connaître l’adresse de l’agence de succession du Crédit Agricole ?

    Réponse : Dans chaque région, la banque Crédit Agricole à une agence traitant les successions qui est en général le siège social du Ca régional. 

  15. saada commente:

    Question : Je voudrais connaître la durée qu’il faut , après l’envoi de tous les papiers demandés par la Banque Postale de Paris au service financier. pour le virement de l’argent de notre défunt père.

    Réponse : Il est conseillé de relancer par lettre recommandée ou faire appel à un notaire pour vous aider.

  16. coucou commente:

    Question : je veux l’adresse émail de la Banque Postale pour envoyé courrier (succession demande règlement des fonds)

    Réponse : Il faut écrire au service succession à l’adresse du siège régional de la Banque postale. L’adresse du siège dépend donc de la région. Le notaire chargé de la succession peut s’occuper de ces démarches.

  17. Anonyme commente:

    Question : Je voudrais savoir l adresse du service de succession de la Société Générale.

    Réponse : Téléphone : 0969 362 362. Sogécap, Service Prévoyance 42 boulevard Alexandre Martin 45057 Orléans cedex 1.

  18. Anonyme commente:

    Question : Ma mère, Madame Lucienne qui habitait Dennebroeucq (62) est décédée le 11 mai 2003. Le notaire, Maître N.(62) nous a réglé la succession le 13-06-2008. Or ce notaire a oublié de fermer les comptes titres de ma mère dans 3 banques. Depuis le compte de La Poste a été fermé et l’argent est chez le notaire. Par contre le dernier relevé du Crédit du Nord de Fruges que j’ai pu obtenir montrait que le 29-02-2012 il touchait encore des coupons. De même au Crédit Agricole de Fruges mon dernier relevé du 23–06- 2011 des paiements de coupons apparaissaient !
    Incroyable que ces comptes n’aient pas été fermés lors de la succession. À qui la faute, au notaire ou aux banques ?
    J’aimerais bien pouvoir enfin voir se régulariser cette situation.
    J’aimerais connaître la position de ces 2 comptes à la date d’aujourd’hui. À qui dois-je m’adresser ?
    Merci de votre aide.
    Madame D. à BEAULIEU

    Réponse : Dans le cas d’une succession acceptée par tous les héritiers (aucune contestation officielle), il faut que les ayants droit récupèrent les capitaux auprès du notaire tout en prévenant, une nouvelle fois, les banques du décès du titulaire du compte. Les banques ont un service succession auprès du siège social régional. Pour les comptes en cours d’activité après le décès, ces services peuvent être contactés pour les mettre en contact avec un notaire et connaître le montant des capitaux.
    Il faut écrire un courrier recommandé au notaire pour demander les fonds et noter le retard de la succession. Sans action dans un délai d’un mois ou sans une réponse crédible, il est conseillé d’écrire à la Chambre des notaires avant d’écrire au Procureur de la République. Changer de notaire est aussi une solution concrète et immédiate lorsqu’il existe une incompétence répétée ou des retards injustifiables, tout en étant très attentif aux frais de notaire.

  19. Anonyme commente:

    BONJOUR MON PERE ET DECEDE LE 19 AVRIL 2014 ET J’AI FAIT LES PAPIERS A LA POSTE POUR LA SUCCESION, JE SUIS FILS UNIQUE ET A CE JOURS IL N’Y A TOUJOURS RIEN DE FAIT EN CE QUI CONCERNE L’AURANCE VIE DE MON PERE ? ????J’AI APPELLER LA POSTE DE DARNETAL (76) QUI M’A DIT QU’ELLE N’AVEZ PLUSS LA MAIN SUR LE PEP DE MON PERE QUI N’APPARAIT PLUS SUR MON RELEVER DE COMPTE DEPUIS LE MOIS DE MAI 204 OU EST PASER CET ARGENT ???? POURRIEZ VOUS M’EXPLIQUER ?

  20. debelrem commente:

    Vu que cela est caché sur Google :

    BNP agence succession
    TSA 60227
    94729 Fontenay sous Bois
    08 20 89 03 10
    01 60 95 39 65
    08 20 20 20 80

  21. anghula commente:

    pour la succession, je demande à mon notaire de me fournir les relevés de banque six mois avant trois mois après ! parce que les impôts peuvent revenir dans ce temps.
    Mon notaire refuse de me les fournir, ceux avant le décès.

    Il me paraît impossible de signer dans ces conditions l’acte de succession. Car effectivement il y a anguille sur roche. Vente précipitée de sa nouvelle femme d’un bien dont elle ne devait hériter ! mariage sous séparation de biens.
    Merci de me répondre au plus vite. 

  22. Anonyme commente:

    Question : Le notaire m’a transmis les relevé concernant la succession de mon frère. Je souhaiterai avoir l’adresse de l’agence postale PARIS OUEST ; mERCI

    Réponse : Voici l’adresse du service de succession de la Banque Postale :
    La Banque Postale
    115, rue de Sèvres – 75275 Paris
    Cedex 06

  23. PDB commente:

    Ddans le cas de succession conflictuelle il arrive souvent que certains héritiers n’ont pas accès aux papier du défunt.

    Le CIRNS permet de connaître les banques dépositaires des avoirs d’un défunt.

    A la demande d’héritiers le cirns recherchera les comptes banquaires. Il travaille dans toute la France et même à l’étranger

    En tapant cirns dans Google vous trouverez les coordonnées.
    Ils sont dans le département de L’ain, à coté de Lyon.

  24. hirondelle commente:

    bonjour ! la succession de mon oncle décédé en 1983 n’est toujours pas liquidée pour la simple raison qu’un heritier possedant la clef de la maison a entierement vidée celle çi de plus il a eu acces aux comptes bancaires et coffre tout a été cloturé sans l’accord des autres heritiers. il reste la maison dont il règle la taxe d’habitation sans nous en avoir informés. quels sont nos droits après 28 ans.merçi de bien vouloir me répondre

Laissez une réponse, partagez votre avis ou mettez à jour des données de l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *