Comité de Bâle, GHOS et CBCB (définitions et présentations)

Quelles sont les définitions du Comité de Bâle, GHOS et CBCB ? À quoi servent ces assemblées financières ? Qui participent et qui dirigent ?

Définition du Comité de Bâle : c’est une organisation financière internationale au rôle consultatif à destination des Banques centrales nationales qui y participent – depuis 1974. Elle se définit comme un symposium supranational de banquiers centraux en provenance de tous les continents.

Le Comité de Bâle est un constructeur de recommandations visant à améliorer la gestion des risques des établissements bancaires tout en prenant compte du besoin et du fonctionnement des marchés de capitaux.

Pour comprendre le fonctionnement d’une Banque centrale, je vous propose ces quatre publications :

  1. les décideurs à la BCE ;
  2. la description et la définition de la BCE ;
  3. le fonctionnement de la FED ;
  4. la définition de “règles prudentielles”.

Définition du GHOS : Il s’agit des membres permanents du Comité de Bâle. Ces éminents et prestigieux sièges sont constitués des gouverneurs de plus de 27 Banques centrales nationales provenant de diverses pays (France, USA, Chine, Russie, Royaume-Uni, Japon, Allemagne, Brésil, Inde, Afrique du Sud, etc.).

GHOS est l’acronyme de Group of Governors and Heads of Supervision.

Définition de CBCB : Il s’agit de l’acronyme de Comité de Bâle sur le Contrôle Bancaire. En anglais, ce comité est nommé Committee on Banking Supervision.

Le CBCB s’organise autour d’une charte, “non officielle” et non obligatoire, qui engage les membres du Comité de Bâle à appliquer les recommandations prudentielles pour améliorer la gestion des risques bancaires.

Les membres du CBCB doivent avoir un rôle de régulateur ou de superviseur auprès d’une Banque centrale nationale.

Les membres du GHOS – les gouverneurs bancaires de Banque centrale nationale – sont en charge de la surveillance des activités du CBCB.

Adresse postale du GHOS du Comité de Bâle :  Centralbahnpl. 2, 4051 Bâle, Suisse. Il s’agit du bâtiment de la Banque des Règlements Internationaux (BRI).

Pour aller plus loin dans la compréhension des objectifs prudentiels du Comité de Bâle, j’ai écris cette excellente description point par point des dernières exigences en matière de risque : réglementations bancaires prudentielles (Anarisk, MREL, TLAC, IFRS 9). 



Voici une brève financière du 27/08/2009 que l’on avait publiée en pleine tourmente de la crise financière de 2008. Cette conjoncture financière hors du commun a choqué le monde de la finance et les éminents économistes bancaires.

Comité de Bâle 1 et 2 : un renforcement des règles et des normes comptables pour les Banques ?

Le comité de Bâle pour un durcissement des normes comptables internationales ?

La crédibilité du comité de Bâle a pris un sacré coup lors de la crise financière. Les règles comptables des banques édictées par le comité ont été largement insuffisantes pour faire face au raz de marée financier des subprimes.

Pour cela, le comite de Bâle a décidé de :

- renforcer les règles prudentielles ;

- renforcement des normes pour les provisions ;

- renforcer l’évaluation des actifs.

Commentez cet article

Ou continuez la lecture

Nizar Fassi a écrit 37328 articles

Mathématicien de formation, je partage, avec passion pour la chose économique, des idées sur l'encyclopédie bancaire www.rachatducredit.com - à plus de 10 millions d'utilisateurs bancaires en France en 10 ans.
Vos commentaires sont encore plus lus et influents : vos expériences sont essentielles.
Pour mes écrits, je m'inspire de plus de 25 ans de lectures quotidiennes sur l'économie. Et je tiens à remercier les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes des Echos, Le Figaro, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc. et je remercie toutes les autres sources que j'ai pu découvrir. J'invite les internautes à visiter ces sites Internet de qualité et à s'abonner.

Laissez une réponse, partagez votre avis ou mettez à jour des données de l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *