Qui est la Mutualité Française (FNMF, Fédération nationale de la Mutualité Française) ?

Qui est la Mutualité Française ? Quel est le rôle et l’organisation de cette fédération nationale (FNMF) dans la protection sociale ? Comment fonctionne-t-elle ? Combien de mutuelles santé sont adhérentes ? Quelles sont les perspectives du marché de cette industrie ? Quels sont les prix moyens pour les cotisants ? Des données chiffrées intéressantes pour s’y retrouver dans cette vaste usine mutualiste.

La Mutualité Française a un statut d’une association de loi 1901 à objet social et à but non lucratif dont les règles de fonctionnement sont régies par ses statuts, le Code de la Mutualité et la loi en général.

Elle est appelée FNMF, acronyme de Fédération nationale de la Mutualité Française, dont la supervision réglementaire est attribuée à l’Autorité de contrôle prudentiel et de régulation et à d’autres agences administratives.

Concrètement, c’est une organisation réunissant plus de 426 mutuelles en France qui assure des prestations communes de services pour leurs intérêts ; formation, conseil juridique, veille concurrentielle, lobbying, représentation commune auprès des parties prenantes nationales et internationales, etc.

Je rappelle qu’une mutuelle est une organisation à but non lucratif gérée collectivement dans l’intérêt de ses membres adhérents en contrepartie du paiement d’une cotisation.

La création de la FNMF, en 1902, a été réalisée 1 an après l’établissement du statut légal des associations de loi 1901 et bien avant la Sécurité sociale (1945, la fin de la Seconde Guerre mondiale). 

Historiquement, la Mutualité Française était chargée d’organiser et de structurer la complémentaire santé des ménages sur l’Hexagone à travers les mutuelles adhérentes.

Au fil du temps, les activités de cette fédération de mutualistes et des mutuelles adhérentes ont élargi leur fonction utilité et les services proposés suivant ainsi la mutation lente de la société française et de la croissance économique mondiale : épargne-retraite, prévoyance en accident, assurances, gestion d’établissements de soins, gestion d’actifs et opérations de Bourse, etc.

Les mutuelles santé sont devenues des structures puissantes dont les métiers convergent vers ceux de la bancassurance traditionnelle ; la Mutualité Française, la fédération structurante, essaie d’accompagner les adhérents mutualistes sur cette voie.

20 milliards d’euros par an de chiffre d’affaires en moyenne, 426 mutuelles, 38 millions d’adhérents, 2500 centres de soins et 77.000 salariés en moyenne constatée représentent le poids chiffré de la Mutualité Française en termes de contribution et de représentation dans la société française.

Le nombre de mutuelles, à force d’évolution et d’adaptation, a tendance à se réduire par l’intermédiaire des regroupements et des fusions pour affronter une rude concurrence, une forte demande de soins/de sécurité globale et des marges réduites.

1- Qui dirige la Mutualité Française ?

L’organisation des pouvoirs est répartie entre les adhérents – les 426 mutuelles en moyenne – via un conseil d’administration, une assemblée générale, un bureau et une présidence exécutive.

Le poids de la MGEN – Mutuelle générale de l’Éducation nationale – est prépondérant et vital.

2- Quels sont les contacts de la FNMF ?

L’adresse de la Mutualité Française est le 255, rue de Vaugirard 75719 Paris cedex 15.

Le numéro de téléphone du siège social est le 01.40.43.30.30.

3- Quelles sont les perspectives et la prospective du secteur ?

Le vieillissement croissant de la population, les exigences fortes des consommateurs en protection sociale et financière globale, l’émergence de nouvelles technologies, une féroce concurrence et un changement lent mais réel des mentalités font que les mutuelles santé se sentent obligées de muter pour survivre à cet écosystème complexe.

L’équation économique et sociale, au regard des contraintes précitées, est particulièrement difficile à résoudre pour les mutuelles, surtout si les pouvoirs publics commencent à libérer les acteurs en place.

Les premiers indices évolutifs s’observent principalement dans la hausse conséquente des prix des mutuelles santé au cours du temps pour résilier à ce nouvel environnement exigeant.

L’émergence de débats sur l’utilité réelle des associations mutualistes joue un rôle non négligeable dans les mouvements actuels, à travers des questionnements récurrents :

  1. Pourquoi existe-t-il des mutuelles à but non lucratif alors qu’il existe déjà une Sécurité sociale publique, déficitaire à but non lucratif et des assureurs/des banquiers privés ?
  2. Quelle est leur proposition réelle de valeur ? Quelle est la valeur ajoutée apportée en plus sachant que leurs tarifs deviennent élevés ?
  3. Pourquoi leur transférer du pouvoir ? Quelle est la légitimité réelle des mutuelles par rapport au secteur public et à un secteur privé prenant des risques avec leur propre argent ? Existe-t-il une cohérence d’ensemble ?

Plus : L’assurance santé et la prévoyance sont des univers sensibles et compliqués touchant à la fois à la douleur/la souffrance humaine et à l’économie ; le mélange entre un besoin naturel d’un sentiment de protection et l’argent peut créer des appétits et des tensions.

Lorsqu’il est observé et constaté que de nombreux instituts de prévoyance et des mutuelles santé se comportent – on peut le comprendre, c’est une évolution naturelle du modèle de société – comme des entreprises privées, il paraît cohérent que des agents économiques concurrents du privé se posent des questions pour faire évoluer le statut et les prérogatives des mutuelles par soucis d’équité.

Comment arbitrer ? Qui est légitime à le faire ? De quel droit ?

Il n’est jamais évident de gérer des millions d’assurés ou de cotisants qui exigent en même temps de l’attention particulière et sensible, de la personnalisation et un coût faible de services.

La probabilité est élevée que le marché du bien-être physique, physiologique et mental va connaître d’impressionnantes transformations capitalistiques, sociales et technologiques face à une démographie naturelle galopante, exigeante et vieillissante et une profonde mutation sociétale.

Quelques données constatées sur ce segment d’activité économique pas comme les autres fournies par les acteurs du marché et les instituts de sondage :

75 euros par mois est le prix moyen constaté d’une mutuelle santé, le saviez-vous ?

20 % des Français paient une cotisation de moins de 40 euros par mois en complémentaire santé, le saviez-vous ?

66 % des Français considèrent que le prix des mutuelles est trop cher, le saviez-vous ?

2.400 euros par an est le budget moyen constaté pour un senior pour une complémentaire soins, le saviez-vous ?

95 % des Français disposent d’une complémentaire santé, le saviez-vous ?

250 euros par an est le tarif moyen constaté pour une assurance prévoyance en accident de la vie, le saviez-vous ?

La pension moyenne de retraite du régime de base est à 1.100 euros par mois, le saviez-vous ?

20 % du temps de vie est passé à la retraite, le saviez-vous ?

90 % du chiffre d’affaires des mutuelles et instituts de prévoyance se réalise par les contrats collectifs en entreprise, le saviez-vous ?

500 organismes, incluant assureurs, banques, mutuelles, organismes de prévoyance, génèrent plus de 30 milliards d’euros de cotisations santé par an en moyenne en France, le saviez-vous ?

Commentez cet article

Ou continuez la lecture

Nizar Fassi a écrit 37327 articles

Mathématicien de formation, je partage, avec passion pour la chose économique, des idées sur l'encyclopédie bancaire www.rachatducredit.com - à plus de 10 millions d'utilisateurs bancaires en France en 10 ans.
Vos commentaires sont encore plus lus et influents : vos expériences sont essentielles.
Pour mes écrits, je m'inspire de plus de 25 ans de lectures quotidiennes sur l'économie. Et je tiens à remercier les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes des Echos, Le Figaro, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc. et je remercie toutes les autres sources que j'ai pu découvrir. J'invite les internautes à visiter ces sites Internet de qualité et à s'abonner.

Un commentaire en rapport avec “Qui est la Mutualité Française (FNMF, Fédération nationale de la Mutualité Française) ?

  1. Ajout communiqué de la Mutualité Française FNMF commente:

    Ajout d’un communiqué du 9 octobre 2009 par la FNMF :

    La Mutualité Française annonce des primes d’assurances complémentaires santé en hausse ?

    La compensation des déremboursements de médicaments ainsi qu’un financement plus accru au budget de la Sécurité sociale impliquent une augmentation des tarifs des mutuelles santé selon les conclusions de la Mutualité Française (fédération de mutuelles). 

    La hausse des cotisations en mutuelles soins serait en moyenne de 3, 9 % pour les particuliers.

    On rappelle que le forfait hospitalier hausse à 20 euros (au lieu de 16 euros). 

Laissez une réponse, partagez votre avis ou mettez à jour des données de l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *