questions-réponses Articles

Définition : la monétique

Pouvez‐vous me définir simplement ce qu'est la monétique ?

Je suis étudiant en année de licence et je voudrais soutenir mon mémoire sur la monétique, et j'ai besoin de toutes les informations possibles dans le domaine.

Réponse :  Il vous faudra étudier et analyser le système monétique à travers l'évolution du système monétaire jusqu'au paiement sans contact.

La monétique très concrètement

Définition de la monétique : les transactions financières par voie électronique – ou informatique – représente l'activité centrale de la monétique, ainsi que leurs authentifications et sécurisations.

L'action journalière la plus commune consiste à insérer sa carte bancaire sur la machine du commerçant pour payer un bien ou un service. Cette machine est un "terminal de paiement électronique".

Le commerçant loue cet appareil auprès de sa banque de détail. Ce terminal de paiement est relié, par le réseau de télécommunication, au système d'authentification des cartes et à sa banque. Le magasin paye des frais par transaction pour ce service.

Aujourd'hui, les terminaux de paiement sont également reliés au système de paiement à distance de la TVA.

En échange, le client n'a plus besoin de préparer des espèces.

Sa carte bancaire programmée – en plafond ou en découvert autorisé – par son établissement bancaire – connectée indirectement au solde de son compte bancaire au moment du paiement – lui octroie la possibilité de payer en débit immédiat, en différé ou à crédit.

Un système de cashback est même intégré.

Le terminal de paiement électronique en magasin reste la norme dans la monétique. En France, 80 % des ménages consomment avec la carte bancaire.

Toutefois, plus de 60 % des Français ont réalisé, sur une même année, au moins une opération de paiement par Internet – cela reste très faible. Donc la monétique se numérise peu à peu.

Je vais essayer de vous énumérer des rappels historiques et des pistes à prendre pour votre sujet sur la monétique.

Les cartes bancaires, insérant des vérifications électroniques et informatiques, n'émergeront réellement que dans les années 80 à travers des accords interbancaires afin de rendre plus populaire et plus accessible cette technologie des portefeuilles virtuels par carte.

Avant cela, il s'agissait de version bêta pour les entités bancaires, servant au comptoir de sa seule banque ou d'un distributeur du même réseau.

Avant les années 80, la véritable histoire commence dans les années 60 à travers l'installation du premier distributeur de billets et les premiers retraits avec une Carte Bleue – du côté français, innovateur sur ce sujet.

La magnétique et la mémoire apportées aux cartes n'interviendront que dans les années 70.

Sans conteste, l'industrialisation bancaire a évolué à la fois à travers les innovations électroniques et informatiques, et la libéralisation des économies.

Votre sujet ne pourra donc pas écarter l'influence technique de la monétique et l'adaptation des banques à cette innovation.

Pour revenir plus précisément à la monétique, les articles suivants vous apporteront des définitions et des notions à propos de la monétique, de la monnaie fiduciaire, de l'histoire de la dématérialisation des moyens de paiement, de la carte bancaire ou de ce qu'est un instrument de paiement.

Je vous invite à vous inspirer des histoires commerciales des entreprises Ingenico et Gemalto, ainsi que leurs contributions à l'essor de la monétique. Ces deux entités forment la fierté et fleuron "français" dans le domaine de la monétique.

Les terminaux de paiement électronique en magasin sont, souvent, les signatures de la technicité d'Ingenico.

Gemalto aide au quotidien plus de 3000 établissements financiers en tant que fournisseur de solution de sécurisation et d'authentification des transactions.

Il sera nécessaire d'évoquer également l'ascension fulgurante des paiements en ligne depuis l'avènement d'Internet.

Faites références à l'émergence de nouveaux acteurs ou intermédiaires comme Paypal,   Apple – par le développement du paiement sans contact et par mobile – ou à la technique de la blockchain.

Les innovations et la démocratisation apportées par les entreprises telles que Visa, Mastercard et American Express, doivent également prendre une part importante car ils sont, manifestement, les acteurs de milliards de transactions.

Enfin, pour rendre pragmatique votre sujet, schématisez les "chemins informatiques" des paiements d'un particulier auprès d'un magasin, d'un DAB et d'un paiement par Internet à sa banque de détail.



Question d'un internaute à ce sujet : Je veux savoir ce que la monétique à travers l'utilisation des cartes peut apporter au système bancaire ?

Réponse :

La rapidité/fluidité des flux monétaires, la sécurité des paiements (un des métiers principaux des banques), le paiement à l'international (paiement instantané, facilitateur de déplacements : séjour, voyage d'affaires), calcul automatisé des flux monétaires, etc.



Nizar FASSI a écrit 37503 articles

Responsable éditorial du média digital Rachatducredit.com depuis 2007.
Je tiens à remercier les sources et équipes du Larousse, les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes de Les Echos, Le Figaro, Le Point, Libération, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc.

Je remercie également toutes les autres sources moins connues que je cite et lie systématiquement.

Si vous constatez une erreur ou si vous êtes insatisfait, n'hésitez pas à me l'indiquer afin que je puisse rectifier (nizar.fassi@gmail.com).