Définition de valeur de réduction en assurance-vie et en prévoyance ?

La définition de la valeur de mise en réduction en assurance-vie, en prévoyance et dépendance ?

La valeur de réduction pour un contrat d’assurance-vie représente la nouvelle valorisation d’un placement vie – le montant des nouvelles garanties – suite à une cession de paiement/de versement des cotisations en cours de contrat de l’assuré.

La valeur de réduction permet le maintien des avantages du contrat de l’assureur-vie mais en diminuant le niveau des garanties de la compagnie d’assurance après avoir notifié à l’assuré par l’envoi d’un courrier, dans un délai de 10 jours, du changement des garanties suite au non-paiement des primes. L’assuré dispose de 40 jours pour régulariser la situation sans quoi de nouvelles dispositions assurantielles seront mises en place.

En assurance-prévoyance ou en assurance-dépendance, la valeur de réduction est également utilisée avec la même signification et les mêmes conséquences : primes périodiques réduites ou suspendues par le souscripteur puis une réduction du montant des garanties par l’assureur à moins d’une régularisation.

Une fois par an, l’assureur se doit d’envoyer un courrier à l’assuré pour signifier le niveau de la baisse de la valeur de réduction de la convention dans le cas de non-paiement des primes ou de diminution des versements.

Plus : Les versements périodiques – mensualités ou échéances trimestrielles/semestrielles – peuvent arriver d’être suspendus pour des raisons diverses par le souscripteur – accident de vie, baisse des revenus mensuels, surendettement, projets personnels, etc.-, ayant pour implications une diminution de la valeur du contrat de garantie signé entre les deux parties.

On parle de désengagement du souscripteur avec une suspension ou diminution des primes programmées en paiement puis une diminution des montants de garantie par l’assureur.

Complément : Les contrats obsèques, l’assurance-dépendance et les prévoyances retraite utilisent également la valeur de réduction lorsque le souscripteur réduit les versements mensuels ou périodiques – le niveau de garantie et de protection baisse parallèlement -.

En moyenne, un assuré-vie place 17.300 euros sur un contrat d’assurance-vie. Ces contrats représentent plus de 80 % de l’épargne en investissement.

Le taux moyen de rendement de l’assurance-vie en fonds en euros s’établit autour de 2, 45 % par an alors que le taux moyen de rendement du marché immobilier s’établir à 3, 6 % par an.

Ces placements sont contractés dans le but de diversifier les investissements et l’épargne tout en construisant une forme de protection au cas où.

Nizar Fassi a écrit 37327 articles

Mathématicien de formation, je partage, avec passion pour la chose économique, des idées sur l'encyclopédie bancaire www.rachatducredit.com - à plus de 10 millions d'utilisateurs bancaires en France en 10 ans -.
Vos commentaires sont encore plus lus et influents : vos expériences sont essentielles.
Pour mes écrits, je m'inspire de plus de 25 ans de lectures quotidiennes sur l'économie. Et je tiens à remercier les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes des Echos, Le Figaro, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc. et je remercie toutes les autres sources que j'ai pu découvrir. J'invite les internautes à visiter ces sites Internet de qualité et à s'abonner.

Laisser une réponse ou participer à mettre à jour des données de l'article

Votre adresse email ne sera pas publiée

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>