questions-réponses Articles

Impôt sur le revenu avec suppression de la 1 ère tranche d'imposition ?

Ciblage fiscal et impôts réduits ?
Les pouvoirs publics viennent d'annoncer la suppression probable de la 1 ère tranche d'imposition et et du premier tiers provisionnel.
Cette mesure fiscale est destinée à stimuler le pouvoir d'achat des classes moyennes.
La 1 ère tranche d'imposition concerne les ménages touchant un salaire prochaine du Smic.



Nizar FASSI a écrit 37503 articles

Responsable éditorial du média digital Rachatducredit.com depuis 2007.
Je tiens à remercier les sources et équipes du Larousse, les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes de Les Echos, Le Figaro, Le Point, Libération, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc.

Je remercie également toutes les autres sources moins connues que je cite et lie systématiquement.

Si vous constatez une erreur ou si vous êtes insatisfait, n'hésitez pas à me l'indiquer afin que je puisse rectifier (nizar.fassi@gmail.com).

Un commentaire en rapport avec “Impôt sur le revenu avec suppression de la 1 ère tranche d'imposition ?

  1. Jehu Fleuriot Mbeumo commente:

    Le ciblage fiscal de la suppression fiscale de la 1 ère tranche d'imposition et du premier tiers provisionnel est à mon sens une mesure juste.

    Elle permettra en effet aux personnes qui debutent ou qui ont des revenus faibles dans leur vie de pouvoir augmenter leurs pouvoirs d'achats ou d'epargnes.

    Neanmoins, les montants en question restent faibles.

    Il s'agira pour une famille payant une imposition inférieure à 3000€, d'un allégement par rapport à l'inflation et à la baisse des salaires.

    Par contre le risque peut être d'augmenter l'inposition des familles comprise entre 4000€ et 6000€ par an.

    Mais je pense aussi que le gouvernement doit penser à communiquer plus sur les atouts des PERP et y introduire une mesure fiscale qui permettra aux familles primo accedantes d'utiliser l'epargne investie au PERP afin d'augmenter l'apport lors de l'achat d'une residence principale (cas du premier achat).

    Cette mesure fiscale à mon avis dynamisera plus largement la consommation des ménages par l'accession à la propriété.