questions-réponses Publications
| Par Nizar FASSI |

Habitude et mode de consommation (définition)

Qu'est-ce que l'habitude ou le mode de consommation ? Définition et explications.

L'habitude de consommation correspond à l'ensemble des usages et pratiques en termes d'achat de produits ou de services pour un utilisateur, usager ou consommateur donné.

On parle aussi de mode de consommation pour désigner cette tendance de la société à acheter des biens ou services de consommation sur une période donnée.

Le marketeur ou le manager utilisent ce concept marketing pour étudier et analyser les comportements d'achat des consommateurs – clients ou prospects – dans un objectif de leur proposer de répondre à leurs besoins ou de susciter un désir d'achat à venir.

Au cours du temps, le mode ou l'habitude de consommation évolue ; les entreprises et organisations adaptent alors leurs offres à la demande du marché (consommateurs) pour se développer ou survivre commercialement.

Le bon produit ou service, au bon moment, au bon endroit et à la bonne personne, tel est le credo du management pour optimiser le volume des ventes et s'assurer de la création de valeur.

Par exemple, des événements tels qu'une rupture ou disruption technologique, une avancée biologique ou un basculement sociétal peuvent constituer, stimuler ou engendrer de nouvelles habitudes de consommation bouleversant ainsi le marché et les agents économiques le composant.

D'où l'utilité de comprendre l'attitude, le comportement de l'utilisateur en tentant d'anticiper les tendances futures à travers des études d'opinion, des questionnaires, des tests et expériences, des analyses de cas, une étude de marché, un benchmark, une analyse concurrentielle, etc.

Le business de l'entreprise ou de l'entité gravite autour des envies de l'utilisateur, du client ou du prospect roi – le mode de consommation optimise la satisfaction client et l'expérience client en temps réel.

L'analyste devra solutionner, pragmatiquement, la problématique suivante : quelles sont et seront les habitudes de consommation des utilisateurs et usagers à court, moyen ou long terme ?

Bien évidemment, le lancement de cette réflexion stratégique démarre si et seulement si la marque souhaite ne pas se faire dépasser ou se faire substituer successivement à l'émergence d'un mode alternatif de consommation non détecté.

Les outils de veille concurrentielle ou d'intelligence économique servent également à apporter des briques à valeur ajoutée à même de compléter, de corriger ou d'amplifier l'information ou la donnée forcément partielle à disposition des équipes managériales – lire les réserves classiques sur cet outil.

Continuum de lecture via les significations du revenu moyen par client, du flux tendu en marchandises ou du taux de profitabilité.