questions-réponses Questions / Réponses

Garantie de crédit et compte-chèques commun (co-signataire) ?

J'ai un compte commun avec mon épouse sous intitulé "Monsieur OU Madame".

Suite à une demande de crédit de consommation établie par mon épouse, la banque a exigé que je sois cosignataire de la demande d'adhésion de mon épouse à l'assurance groupe décès.

Par ailleurs, elle l'a exigée pour l'obtention de son crédit. Suis-je dans mon droit de refuser ?

Réponse :

Vous avez le droit de refuser de signer ou parapher un contrat d'assurance associé à un prêt.

Et la banque a le droit de proposer ses conditions au cosignataire… et de refuser éventuellement le prêt à l'emprunteur potentiel en cas de garantie insuffisante.

Toutefois, si votre épouse obtient un financement, vous serez solidaire de la dette contractée (solidarité des époux des dettes communes contractées durant le mariage).

En bref, il semble plus raisonnable de clarifier et d'apaiser la situation avec la personne concernée afin d'éviter tout litige ou conflit futur.

Par ailleurs, comparer les offres de financement et d'assurances auprès d'autres établissements permet d'élargir le champ des possibilités et instiller un peu de concurrence.

Données à retenir 

  • la limite recommandée en taux d'endettement s'élève à 33 pour cent ;
  • 50.000 euros correspond à la dette moyenne liée à l'immobilier par ménage français propriétaire si l'on se fie à une évaluation du Crédit Foncier ;
  • 160.400 euros représente la dette moyenne immobilière par ménage français propriétaire en cours de remboursement (autrement dit, on comptabilise uniquement ceux qui disposent encore d'un crédit à rembourser et donc on exclut, dans le calcul, ceux qui ont déjà soldé leur dette immobilière).