Financement par l’endettement (définition)

Qu’est-ce que le financement par l’endettement ? Définition et explication.

Un financement par l’endettement est un crédit bancaire permettant de financer des dépenses ou un investissement à destination des particuliers ou professionnels.

En d’autres termes, c’est une technique se basant sur le prêt d’argent, sous toutes ses formes, accordé à un agent économique pour pouvoir réaliser un projet personnel ou professionnel.

La temporalité peut être à court, moyen ou long termes selon les besoins et les capacités de l’emprunteur.

L’essentiel des ressources nécessaires à la matérialisation d’un projet s’appuie ainsi sur l’accumulation de dette faisant courir un risque d’endettement excessif.

Focus sur l’avantage et l’inconvénient

L’avantage de cette méthodologie réside dans la possibilité d’amortissement dans la durée d’un investissement et de sa réalisation immédiate ; la part principale des capitaux propres et de la trésorerie de l’emprunteur est préservée.

On parle aussi du point fort lié à l’effet de levier.

L’inconvénient se concentre sur le coût associé à l’opération en termes d’intérêts et de frais – appelés charges financières.

En filigrane, on comprend la nécessité de trouver un centre d’équilibre entre le besoin et le coût garantissant le bon fonctionnement du financement par endettement.

Besoins variés

Plusieurs formes de structure utilisent ce procédé :

  • les entreprises – exemple : financement pour investir dans la recherche en innovation digitale ;
  • les commerçants – ex. emprunt pour réaliser une amélioration de la décoration d’un commerce ;
  • les collectivités locales – ex. financement des équipements et des infrastructures ;
  • les États – ex. financement par la dette pour restructurer la filière agricole ;
  • les associations – exemple : dette pour développer un projet social à destination des personnes seules et âgées ;
  • les particuliers – ex. crédit immobilier pour l’achat d’un appartement ;
  • etc.

Les banques restent la source principale de financement même si d’autres acteurs émergent : plate-forme de crowdlending ; levée de fonds ; business angel ; titres obligataires ; introduction en Bourse ; etc.

Désormais, les agents économiques n’hésitent plus à diversifier leurs sources financières en usant une stratégie hybride ; l’idée est la réduction de la dépendance vis-à-vis d’un financeur.

Quelques données à retenir 

  1. le taux d’endettement de la France s’élève à 100 % du PIB en moyenne ;
  2. la dette publique française dépasse les 2210 milliards d’euros en moyenne ;
  3. le taux d’endettement moyen des ménages s’élève à 88 % ;
  4. un particulier ne peut pas dépasser 33 % en taux d’endettement avant l’obtention d’un financement sans quoi le risque de surendettement serait élevé.