Financement achat bateau neuf ou occasion ou LOA

Le financement d’un bateau neuf ou d’occasion de plaisance via un crédit bateau classique ou une solution de LOA (leasing bateau) ?

L’achat d’un bateau de plaisance représente un certain investissement dans le budget de tout acquéreur.

Le montant varie selon le modèle du bateau choisi et la forme du financement bateau.

Trop souvent, les acheteurs signent rapidement le contrat de leasing bateau alors que cette solution de financement n’est peut être pas la meilleure.

Les investisseurs sont, le plus souvent, attirés par les arguments de défiscalisation liés à un achat en crédit-bail bateau.

Cette apparente fiscalité avantageuse a un prix corsé puisque le locataire paie autant, voire plus, qu’un propriétaire sans la propriété (sauf une levée hypothétique d’achat à l’issue de la période de location…).

En toutes probabilités, cette levée d’option se fait  rarement… autrement dit, le locataire du bateau en leasing reste locataire en ayant payé le prix du propriétaire.

Pour être plus précis, la location avec option d’achat est adaptée ou avantageuse pour les personnes physiques ou morales pouvant se permettre d’amortir ou d’attribuer la charge afférente sur le bilan d’une entreprise – le coût annuel du bateau est amorti comptablement et fiscalement dans les charges de l’entreprise.

Dans ce cas de figure, la solution de leasing permet, en plus, de protéger l’usage de l’actif nautique d’une éventuelle saisie par les services de créanciers ou même de l’administration fiscale – puisque le bénéficiaire est locataire et non propriétaire.

Ce sont deux arguments avancés par les experts de ce produit financier pour louer les avantages du leasing ou de la location avec option d’achat auprès de leurs prospects – d’autres arguments sont mis en relief tels que la possibilité de changer régulièrement de bateau, de payer uniquement un loyer mensuel, de ne pas s’occuper des charges ou entretiens, etc. mais à comparer sérieusement avec l’achat total car la réalité/la pratique est souvent différente.

Dans les autres cas (majorité), il paraît raisonnable de financer l’achat d’un bateau neuf ou d’occasion en prenant possession entièrement de son investissement.

Le contrôle total de son acquisition bateau semble être un préalable, quitte à prendre le temps nécessaire pour une planification budgétaire méthodique ; jamais de précipitation pour ce type d’achat loisir.

L’apport personnel pour un crédit bateau s’élève, en moyenne, à 40 % du prix.

La forme du financement bateau est souvent un prêt personnel avec ou sans hypothèque en fonction du profil de l’emprunteur.

Une hypothèque maritime peut être prise en garantie par la banque ou la société de financement.

Il existe différentes opérations possibles pour l’achat d’un bateau conditionnant le comportement du prêteur et de l’offre associée :

Financer un jet-ski ou un voilier neuf ;

-Acheter un voilier habitable de tourisme ;

-Acquérir un catamaran ;

-L’achat d’un bateau de marchandise ou d’un navire marchand de type professionnel.

Financer un bateau doit également se faire en surveillant les points suivants :

-Le coût de l’assurance bateau ;

-Les garanties au niveau de la réparation et de l’entretien du bateau ;

-L’achat des accessoires pour le bateau ;

-La location d’une place de bateau au port dont l’inflation du coût a impacté fortement le marché nautique ces dernières années (financer une place de port) ;

-Le permis bateau de plaisance ;

-Les frais en carburant ;

-La carte grise du bateau ; etc.

Si l’évaluation du coût et des engagements durables semble élevée, il peut être astucieux de louer, tout simplement, le bateau lors des besoins ponctuels à la journée ou à la semaine.


Publié

dans

par

Étiquettes :