Description du CDS (définition, explications)

Cet article tente d’apporter une explication complète sur les CDS. On essayera de simplifier les informations techniques de ce produit financier souvent présenté comme complexe.

Définition de CDS : Il s’agit d’un contrat d’assurance associé à un risque de faillite, d’un défaut de paiement ou d’une dégradation financière d’une entité donnée. CDS vient de l’anglais crédit default swap.

Exemple concret d’une négociation d’un CDS 

Une entité A émet une demande d’achat de protection sur différents risques financiers concernant une entreprise E.

Une entité B évalue les caractéristiques financières de l’entreprise E pour en affiner le risque. Il émet un contrat d’assurance pour vendre une protection à l’entité A. Ce contrat est un CDS.

Si le contrat est acheté par l’entité A alors elle devra payer des primes selon l’échéancier convenu. La prime est le spread.

Il existe un marché concurrentiel. D’autres entités peuvent vendre des CDS à l’entité A. L’entité A choisira généralement le contrat le moins onéreux garantissant l’ensemble des risques à couvrir.

Les clauses du contrat et les primes

Le montant de la prime à devoir dépend du notionnel – montant de l’enjeu à assurer.

La prime – ou spread – évolue en fonction d’indicateurs décrits sur les clauses du contrat CDS.

Une clause peut indiquer que le montant de la prime augmente ou baisse selon la survenance d’évènements précis.

Par exemple, la prime à payer trimestriellement ou semestriellement s’affine selon différents évènements tels que :

  1. l’évolution des notes éditées par les agences de notation (S& P, Fitch& Ratings, etc.) ;
  2. la variation de l’endettement de la société adossée au contrat CDS ;
  3. l’évolution des marges commerciales ;
  4. le niveau des dividendes distribués par action ;
  5. la déclaration d’un profit warning ;
  6. la tendance acheteuse ou vendeuse d’une protection du CDS en question ;
  7. etc.

Vous comprendrez que c’est un marché de gré à gré. La valeur du contrat dépend de la description précise des évènements faisant évoluer les primes.

Plus une entité (formant le dérivé du CDS) est considérée comme sûre – le titre obligataire du Trésor allemand par exemple -, et moins la prime à payer par l’acquéreur de la protection sera chère.

Un risque financier important provient du fait que les opérateurs de marché lisent que partiellement – voire jamais – les clauses des contrats CDS.

L’utilité des indices

L’indice Main Itraxx regroupe les 125 principaux CDS du marché européen. Il est intéressant de jeter un œil sur l’évolution de l’indice et sur les positions possibles selon les périodes.

Pour connaître les CDS qui coûtent très chers en termes de primes à payer pour l’acheteur d’une protection, il suffit de consulter l’indice Itraxx Europe Hivol – Hivol pour high volatility – présentant 30 CDS affiliés c’est-à-dire à 30 entités à risque de défauts importants.

La consultation de l’Itraxx Crossover Index permet de s’informer sur les CDS hyper liquides basés sur un panier sous-jacent de 75 valeurs considérées en High Yield. Ce panier est volatil. C’est un indice à risque.

Généralement, les contrats CDS se basent sur des périodes de 3 ans (3Y), 5 ans (5Y) et 10 ans (10Y).

Les indices permettent de se positionner sur un contrat à terme suivant l’évolution de la qualité des CDS du panier.

Le marché du contrat à terme (future) sur un indice CDS permet de mesurer l’évolution et la volatilité globale sur un panier de CDS selon des caractéristiques émises.

Pour un analyste des marchés financiers, les fluctuations de ces indices se transforment en un indice de confiance – comme l’est le VIX - sur le marché financier.

Ces indices donnent une indication sur la tension et la liquidité du moment sur une entité donnée, une classe d’actifs ou sur l’ensemble des valeurs mobilières.



Voici une brève financière que l’on avait publiée en 2009 durant la crise des subprime.

Le monde de la finance doit changer et commence sa mutation ?

Les dérivés de crédit ont maintenant leur chambre de compensation CDS aux États-Unis dont le nom est ICE Trust.

On rappelle que les dérivés de crédit sont des contrats d’assurance (garanties) contre le risque de défauts de paiement. Les financiers américains utilisent la célèbre expression crédit default swaps pour désigner ce produit financier (toxique ? ).

La chambre de compensation a été créée par les banques suivantes :

  1. Goldman Sachs ;
  2. JPMorgan ;
  3. Deutsche Bank.

Commentez cet article

Ou continuez la lecture

Nizar Fassi a écrit 37328 articles

Mathématicien de formation, je partage, avec passion pour la chose économique, des idées sur l'encyclopédie bancaire www.rachatducredit.com - à plus de 10 millions d'utilisateurs bancaires en France en 10 ans.
Vos commentaires sont encore plus lus et influents : vos expériences sont essentielles.
Pour mes écrits, je m'inspire de plus de 25 ans de lectures quotidiennes sur l'économie. Et je tiens à remercier les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes des Echos, Le Figaro, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc. et je remercie toutes les autres sources que j'ai pu découvrir. J'invite les internautes à visiter ces sites Internet de qualité et à s'abonner.

Un commentaire en rapport avec “Description du CDS (définition, explications)

  1. PAM commente:

    Outre les “dirigeants” de BNPP (France ? ), les médias ont aussi insisté sur la la présence de cadres du groupe Michelin pour info.
    Le radeau de La Méduse ?

Laissez une réponse, partagez votre avis ou mettez à jour des données de l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *