questions-réponses Articles

Dépression et suicide pendant les vacances à cause difficultés financières

L'actualité regorge de drames familiaux classés dans la rubrique faits divers.

Ces événements malheureux surviennent souvent durant les vacances : conflits, suicide, etc. liés principalement à des difficultés financières (surendettement) sur fond de problèmes de couples (divorce, séparation) ou d'un accident de vie (licenciement, maladie). 

Comment en est-on arrivé à ces situations dramatiques ? Déprimer à cause de l'argent et de dettes personnelles nombreuses est devenu pourtant monnaie courante parmi les ménages.

La pression du travail, la baisse du pouvoir d'achat et la perte de repères familiaux sont des facteurs importants.

Si bien que la bonne gestion d'un budget familial en amont est essentielle afin de ne pas déraper financièrement et psychologiquement.

Pour tenir le choc d'une épreuve douloureuse et classique (des millions de ménages passent par la dépression), il sera utile de résilier mentalement, de pratiquer un sport, de faire de la méditation, de relativiser et de se reprendre en mains en positivant sans contourner le réel.

En bref, se tenir à une discipline de vie durable même si cela paraît contraignant : ça marche.

Au minimum, sur le plan financier, il faut :

  • éviter de dépenser plus que l'on gagne ;
  • ne pas dépasser les 40 % de taux d'endettement ;
  • éviter les réserves d'argent et cartes de crédits revolving ;
  • faire des économies d'argent en surveillant sa consommation ;
  •        savoir faire des concessions en lâchant du lest (vente de biens ou d'effets personnels inutiles pour alléger le fardeau) ;
  • épargner dans un livret d'épargne A ou assurance-vie ;
  • ne pas prendre de risques non calculés et démesurés ;
  • prévoir le coût précis d'un investissement financier ou projet personnel avec un plan prévisionnel ;
  • éviter les achats compulsifs et dépenses impulsives sans raisonnement, même si la tentation est forte ;
  • pensez aux lendemains ;
  • comptez sur le fait qu'une séparation ou un divorce est une possibilité non négligeable dans un couple, en intégrant les conséquences psychologiques et financières (baisse de revenus, partage des biens et dettes). 

Données à retenir 

  1. 45 % des couples finissent par un divorce en moyenne selon Jurifiable ;
  2. près de 190.000 dossiers de surendettement en Banque de France sont enregistrés chaque année en moyenne ;
  3. près de 1 Français sur 2 (46 %) aurait recours au découvert bancaire au moins une fois par an selon le baromètre CSA/Cofidis ;
  4. 25 % des ménages français auraient des difficultés à boucler leurs fins de mois ;
  5. il existe de nombreuses aides possibles : aides financières EDF/Gaz ; aide sociale pour les abonnements téléphoniques ; la Banque de France pour le dépôt d'un dossier de surendettement ; les services de la mairie, du conseil général ou régional ; la CAF ; etc.

Nizar Fassi a écrit 37505 articles

Mathématicien de formation, je partage, avec passion pour la chose économique, des idées sur cette encyclopédie bancaire à plus de 10 millions d'utilisateurs bancaires en 10 ans.

Pour mes écrits, je m'inspire de plus de 25 ans de lectures quotidiennes sur l'économie. Et je tiens à remercier les équipes du Larousse, les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes des Echos, Le Figaro, Le Point, Libération, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc. et je remercie toutes les autres sources que j'ai pu découvrir.

J'invite les internautes à visiter ces sites Internet de qualité et à s'abonner.

17 commentaires en rapport avec “Dépression et suicide pendant les vacances à cause difficultés financières

  1. personne commente:

    je suis maman de deux jumeaux, mon mari est parti avec sa maitresse depuis 6 mois j'ai dû me mettre en congé parental, pour pouvoir m'occupé de mes fils, je suis en procédure de divorce, et chaque jours je regarde mes comptes en me rendant conte que plus rien ne va, les frais de depassements de découverts, des le 5 du mois je suis déjà en négatifs. . j'aime mes fils, mais je ne sais plus quoi faire, je suis jeune et je n'ai pas beaucoup de solution qui s'offre a moi, j'ai l'impression d'avoir raté ma vie, je pense mettre fin a mes vies, mais je pense aussi a mes jumeaux, et je ne peux pas les laissés seul dans ce monde ils n'ont que 17 mois, et ce serait egoiste de ma part et pourtant je serais soulagé de tout arrété, alors je prie oui je prie pour le bon dieu m'enleve de cette foutu vie sans que je ne force le destin, les créanciers oui je connais les menaces d'huissiers oui je connais, les lettres de la banque a repetitions oui je connais, et reellement non je ne veux plus connaître, je n'ose parlé de mes problèmes a personne, car oui j'ai honte. .. honte de ma misère et de ma vie, devant les gens je garde le sourire et des que je me retrouve seul je me cache et je pleure. .. vraiment envie de finir de vivre car à quoi bon ?

    1. Nizar Fassi commente:

      Bonjour,

      Les problèmes financiers constituent une épreuve délicate et courante mais qui peut se surmonter – travail ou commerce de complément ; gestion saine du budget ; création d'activité artisanale ou commerciale ; aide familiale ou amicale ; formation professionnelle ; etc.

      Dans tous les cas, il faut résister en pensant aux choses positives et heureuses tout en essayant de se confronter aux réalités quotidiennes (comme des millions de personnes). 

      Bon courage,

  2. gina commente:

    J'ajoute que les Lobbys qui harcèlent le peuple, sont souvent des crétins avides, (avec seulement le vice de l'esccroc pour calculer ses coups.) Des arguments qui vont souvent plus loin, le bon sens et l'honneteté (s'il l'est) de votre dossier font souvent le poids dans un tribunal, car les juges qui sont des gens bien plus sensés, compétents (et peu rémunérés), et dans une grande majorité, à mon avis, motivés par un vrai souci d'équité, tiennent les chiens à distance. Un créancier abusif qui vous menace du tribunal, est un créancier qui vous rend service !

    Je me permets de dire, après avoir lu les posts, que pour vivre l'on a pas besoin de manger de la viande, les oeufs suffisent ! Je ne mange plus de viande depuis longtemps. De plus ma compassion va jusqu'à l'animal. L'on a pas besoin d'alccool non plus, et bien d'autres choses. Je ne vais jamais au restaurant non plus. Je comprends que l'on ait envie d'y aller.
    Il y a bcp de chose que l'on peut zapper. Je m'habille à la Croix Rouge !
    Il y a pas mal de chose que l'on peut faire sans argent.
    De plus il y a des gens qui s'enm.… avec bcp d'argent ! Un peu de compassion tout de même ! lool

    1. Nizar Fassi commente:

      Bonjour,

      Certaines idées suggérées sont originales et de bon sens. Merci de les avoir partagées.

      C'est mieux lorsque la parole se libère pour se faire une bonne thérapie de groupe, rien qu'entre nous.

      Bien cordialement,
      Nizar FASSI

  3. gina commente:

    Je suis dans un cas similaire. Surendettement, hypothèque sur maison. Aucun budget pour vivre. J'ai fait une petite attaque cardio récemment. Le 2 du mois, je suis rincée.
    Je veux dire juste une chose ; Ne vous suicidez pas pour des dettes, pour une banque. JAMAIS.
    Chaque cas est différent oui. Mais en gros, pour ceux qui sont harcelés par les créanciers, je conseille le dossier de surendettement, c'est une vraie solution qui calme tout le monde. Allez dans les assoces pour la bouffe. (vous verrez y'a du monde !), prenez tout ce que vous pouvez prendre !
    Si vous devez couler encore, resistez quand même. (j'ai connu l'expulsion avec enfant ! 7h du mat !)
    J'ai vendu n'importe quoi, n'importe ou, tant pis si c'est interdit ! (ex les brocantes avec des trucs ramassés dans les poubelles)
    Ne vous génez de rien. Surtout ne marchez pas à l'ombre !
    Souhaitez dans tous les cas que vos dossiers aillent au tribunal. La justice existe. On ressort souvent sauvé par les juges qui donnent des délais, calment les créanciers, etc.
    Ne céder pas à la pression, souvent bidon et illégale. (consultez des juristes gratuits dans les circonscriptions)

    Marchez la tête haute ! La honte est sur ceux qui nous saignent.
    Prenez un angle plus désinvolte, quand vous n'avez pas de choix, en vous disant, après avoir fait tout ce qu'il fallait pour vous en sortir, qu'il y aura bien une solution, à un moment ou à un autre. Et il y en aura !
    Je suis entrain de m'en sortir. J'ai décidé de ne plus me prendre la tête et je vais au tribunal avec plaisir quasi !
    Je vais même à la piscine !!
    Refusez de vous gacher la vie pour les nombreux esccros qui nous harcèlent. (je ne cite pas de noms, je n'ai pas encore les moyens de répondre à un propcès en diffamation !) :))
    Bon courage.

    1. Nizar Fassi commente:

      Bonjour,

      Votre expérience est riche ; les conseils sont utiles. 

      L'idée du système D est intéressante car c'est'est essentiel lorsqu'on a tout essayé pour s'en sortir financièrement ; il faut bien survivre et positiver.

      cordialement

  4. maralexy commente:

    Je suis perdue également. Parfois l'envie me prend de quitter ce monde. Maman de trois enfants et mariée, je n'ose pas partir et pourtant je sens ma force diminuer de jours en jours. J'ai appris depuis longtemps à dire non à mes enfants, pas ce gateaux c'est trop cher, pas de jouets, pas de viande fraiche, que surgelé. Des crédits pris 10 ans plutôt me font connaître le gouffre maintenant. Je paies les erreurs du passé, la banque me met la corde au cou, je n'ai plus qu'a sérrer.

    1. Nizar Fassi commente:

      Bonjour,

      Ce n'est pas facile mais il faut tenir en focalisant sa pensée sur les choses positives.

      Des millions de Français et des milliards de personnes dans le monde vivent ou ont vécu les mêmes épreuves donc il ne faut pas lâcher comme eux : il faut serrer les dents en affrontant le réel avec optimisme.

      Lire les expériences ci-dessus qui regorgent de bons conseils.

      Chaleureusement,
      Nizar FASSI

  5. nulle commente:

    j'ai 70 000 euros de dettes, une maladie incurable, je suis la moins bien payée de mon service et celle qui travaille le plus, je tombe enceinte (voulu) et on m'apprend que mon service ferme.. . je suis au bout du rouleau. . j'ai deux enfants, on est le 10 et il me reste 15 euros pour finir le mois. .. hahaha
    je suis tellement mal que je sais même pas quoi faire. . j'ai pensé à me suicider mais ca ne serait pas juste et egoiste vis a vis de mes enfants et mon mari qui sont la. .. 

    j'etale mes problèmes mais j'ai besoin de parler parce que je suis vraiment au bout

    et le pire c'est qu'a deux on gagne 3000 euros net par mois. .. 

  6. jensaisplusrien commente:

    Moi ça me fait marrer les gens qui disent : "Comment est-il possible de se suicider à cause de l'argent ?". Franchement j'en suis pas là mais j'ai l'impression de travailler rien que pour rembourser des dettes : crédits, impôts, pensions alimentaire. .. Je pars pas en vacances, je vais jamais au resto, au cine, j'achète très peu de fringues et je vais vendre ma bagnole, la prochaine étape sera mon appart. .. Pourtant j'ai un salaire quand même correct même si pas extraordinaire. Merci à ADR. TV son lien a l'air très intéressant et donne espoir, mais vous savez comment je suis arrivé sur cette page (la page actuelle) ? J'ai pas tapé les mots clefs "problème d'argent" ou "comment s'en sortir avec les problèmes d'argent" j'ai tapé "suicide à cause de l'argent". ..

  7. ADR.TV commente:

    En fait, il y a plusieurs solutions. On sait qu’il est parfois difficile pour certaines personnes d’arriver à la fin du mois et de payer tous les comptes. Parfois, on peut penser que c’est la fin et qu’on va tout perdre. Mais sachez que si vous vivez une situation financière difficile, des conseillers budgétaires sont là pour vous aider à mettre de l’ordre dans vos finances. 

    Lors de cette consultation, ils dresseront un portrait de votre situation financière en mettant en lumière les solutions qui s’offrent à vous pour équilibrer vos revenus et vos dépenses. Ils vous aideront également à bien définir vos objectifs à court et à long terme, puis à établir vos priorités. La bonne gestion est essentielle afin de ne pas déraper financièrement et psychologiquement.

    Visitez le http://www.option-consommateurs.org Vous trouverez de l'aide, des conseils et de l'espoir, car on peut s'en sortir.

  8. mimi commente:

    en ce qui me concerne rien ne va, des dettes, une descente en enfer, un moral a zéro.
    j'ai deux filles et pourtant à quoi bon, tous les jours j'essaye de trouver des solutions mais rien
    les assistantes sociales peuvent rien car mon homme travail, donc c des saisies sur CAF, appels des huissiers, c'est l enfer 

    à quoi bon se lever le matin pour vivre sans cesse les memes choses 

    je ne demande pas d aides financiére mais des conseils pour m en sortir, mais la non plus personnes

  9. pasdenvie commente:

    l'argent ne fait pas le bonheur, certes mais ne pas en avoir est source de bien des ennuis avec la banque, petite retraite je vide mon compte épargne chaque fin de trimestre, l'avenir me fait peur, je n'ai plus les moyens de vieillir, je ne vuex pas être un poids pour mon fils
    que faire ?

  10. cassandra commente:

    je sais que c'est déplacé de demander cela, mais je fais un dossier sur le surendettement et j'ai besoin d'aide pour les répercussions que le surendettement cause sur l'individu, j'espére que vous m'aiderez c'est pour mon BAC merci

  11. ben commente:

    -Les problèmes vont passer
    -Il faut penser à des choses joyeuses
    -Ce n'est que de l'argent, c'est secondaire
    -Il faut tenir le coup psychologiquement

    Qu'auriez-vous voulu lire ? Eclairez-nous sur des idées positives et constructives contre les effets de la pression financière ou pression de couples ?

  12. anonyme commente:

    LA DEPRESSION EST DEJA LA AVEC DIFFICULTES FINANCIERES
    JE NE COMPRENDS PAS VOUS DITES EVITEZ LES SITUATIONS
    D'ENDETTEMENT ! !!
    ce n'est pas ce que je croyais lire pour être réconforter
    et ne pas commettre l'irréparable ? ?