Zone périurbaine et périurbanisation (définitions)

La définition d’une zone périurbaine ? Qu’est-ce que la périurbanisation ?

Une zone périurbaine est un agrégat de cantons contigus. Elle est liée à l’extension des agglomérations des villes et des villages.

Quant à la périurbanisation, c’est un processus rapide de développement des espaces urbains à partir de la transformation des espaces ruraux.

En d’autres termes, la constitution de zones périurbaines est un phénomène d’étalement urbain.

Bien évidemment, cela sous-entend une réduction des espaces agricoles et naturels au cours du temps au profit des espaces urbanisés.

Les causes de ces phénomènes sont diverses et relèvent de paramètres d’attractivité : emplois ; ressources ; habitats ; loisirs ; soins ; sécurité ; éducation ; etc.

Toutefois, la création de routes, d’autoroutes et d’infrastructures de base (électricité, eau, gaz, télécommunications) en campagne a permis de relier un certain nombre de zones rurales aux zones urbaines et périurbaines sans les transformer radicalement.

Données à retenir

  • la recherche d’activités et l’amélioration des conditions de vie représentent les principales raisons de l’exode rural ou de la transformation des campagnes en zones urbaines ou périurbaines ;
  • 80 pour cent de la population française vit en zone urbaine si l’on se fie à une publication de l’Université de Sherbrooke ;
  • l’impact et les conséquences du phénomène d’urbanisation sont nombreux et complexes (changements du mode de vie, conflits sociaux et culturels, tensions environnementales, améliorations des conditions de vie, etc.) ;
  • en moins de 60 ans, plus de 3 millions d’hectares d’espaces ruraux ont été transformés en espaces urbains et périurbains (en 2016, près de 30.000 hectares de terres ont été urbanisées) selon un article de batiactu.com.