Livret d’épargne (définition et choix financier)

La définition d’un livret d’épargne ? Qu’est-ce que c’est ? Est-ce un bon ou un mauvais choix financier ? Quelles sont les limites en plafond ?  Combien ça coûte ? Est-ce réellement défiscalisé ?

Version 1 : Un livret d’épargne est un compte bancaire réglementé par l’État ou non réglementé disposant d’un taux d’intérêt de rémunération sur les dépôts d’argent à destination des particuliers appelés épargnants. Il existe toujours une obligation de plafond sur le capital versé.

Version 2 de la signification : Un livret d’épargne est un compte bancaire d’épargne ouvert par un particulier dans une banque de dépôt dans lequel tous les dépôts d’argent sont rémunérés selon un taux d’intérêt fixé par les pouvoirs publics (si livret réglementé) ou par l’établissement bancaire (si livret non réglementé). 

Le compte d’épargne ne peut pas être débiteur – jamais dans le rouge. Il doit toujours être créditeur – dans le vert.

Les capitaux versés sur le livret d’épargne réglementé financent des projets étatiques précis – pas les livrets d’épargne non réglementés.

Les plafonds et les taux de rémunération varient à la marge, d’une année à une autre, en fonction des directives gouvernementales et de l’évolution des taux d’intérêt directeurs internationaux (FED, BCE).

Voici les 8 livrets réglementés par la puissance publique sur le marché : Livret A, Livret d’épargne populaire (LEP), Livret de développement durable (LDD), Plan d’épargne logement (PEL), Compte épargne logement (CEL), Livret jeune, Compte à terme (CET) et le Plan d’épargne retraite populaire (Perp).

Exemples de limites :

- le livret d’épargne A a un plafond de 22.950 euros (2016) ;

- le livret d’épargne LDD est plafonné à 12.000 euros (2016) ;

- un compte rémunéré non réglementé plafonné d’une banque quelconque dont le plafonnement se négocie via un contrat de gré à gré. Autrement dit, il se négocie d’un client à un autre en fonction de la stratégie commerciale et bancaire de l’organisme financier et du profil de l’épargnant – cet exemple du gré à gré est un contrat non réglementé et distribué par les banques.

Il existe d’autres comptes spécialisés pour fructifier son capital tels que le contrat d’assurance-vie non risqué ou dynamique,  la bonification en capital-actions ou l’investissement immobilier risqué en SCPI.

Je vous conseille de lire vivement ces articles pour  optimiser votre épargne et anticiper votre retraite : Perco pour compléter sa retraite en tant que salarié ?, Quelles sont les rentes et leur durées sur le marché ?, Comment faire un bon investissement locatif avec un excellent  ROI ? et la définition de la valeur de réduction en prévoyance.

Plus : La gestion d’un capital représente un art complexe qu’il sera nécessaire de maîtriser par l’expérience, l’humilité et le réalisme.

Autrement dit, l’épargnant rigoureux et sérieux devra éviter de s’attendre à des rendements et des rentabilités hors du commun ; la raison oblige à la prudence et à la méfiance si l’on souhaite protéger son capital durement acquis.

Pour enjamber les crises économiques et financières et les aléas malheureux de l’existence, la nécessité d’investir et d’épargner sur le long terme semble être une tautologie – une évidence souvent oubliée.

Diversifier à doses raisonnables vos placements et vos investissements avec un objectif précis dans la durée en fonction de votre situation précise, sans rien regretter – pas de sentiment de frustration, pas de jalousie et pas de précipitation sont les meilleurs alliés pour réussir sereinement  à s’enrichir avec mesure -.


61 millions de livrets d’épargne A sont ouverts en France, le saviez-vous ?

25 millions de livrets d’épargne populaire sont ouverts sur l’Hexagone, le saviez-vous ?

2 % représente le taux moyen constaté de rendement net annuel pour un livret d’épargne sur le long terme, le saviez-vous ?

La Banque Postale, le Crédit Mutuel et la Caisse d’Épargne représentent les 3 principales banques du livret d’épargne réglementé et qui collectent 155 milliards d’euros en encours moyens annuels, le saviez-vous ?

Moins de 150 euros en solde sur plus de 30 millions de comptes réglementés d’épargne ouverts en France, le saviez-vous ?

Commentez cet article

Ou continuez la lecture

Nizar Fassi a écrit 37327 articles

Mathématicien de formation, je partage, avec passion pour la chose économique, des idées sur l'encyclopédie bancaire www.rachatducredit.com - à plus de 10 millions d'utilisateurs bancaires en France en 10 ans.
Vos commentaires sont encore plus lus et influents : vos expériences sont essentielles.
Pour mes écrits, je m'inspire de plus de 25 ans de lectures quotidiennes sur l'économie. Et je tiens à remercier les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes des Echos, Le Figaro, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc. et je remercie toutes les autres sources que j'ai pu découvrir. J'invite les internautes à visiter ces sites Internet de qualité et à s'abonner.

Laissez une réponse, partagez votre avis ou mettez à jour des données de l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *