Placement financier (définition et conseils vitaux)

La définition d’un placement financier ? Qu’est-ce qu’un placement en finance ? Comment éviter de perdre son argent ? Peut-on réellement en gagner ? Quelles sont les stratégies à adopter ? Comment opter pour le bon comportement associé à la réussite modérée de son placement ?

Un placement financier représente un produit d’investissement se présentant sous la forme d’une acquisition de titres – actions, parts de sociétés, obligations, créances, produits d’épargne, etc.

L’abus de notre langage courant a tendance à élargir le champ dialectique en considérant tout placement possible d’argent comme financiarisé, même l’immobilier.

L’objectif des placements financiers est d’accroître le capital de l’investisseur via une hausse de la valeur potentielle et une protection contre le risque de dépréciation.

L’intégration des placements au sein d’un portefeuille apporte une solution efficace de pilotage de l’ensemble des actifs du détenteur ou du gestionnaire.

Sur le marché, la diversité des solutions financières est telle que les opérateurs financiers ont mis à disposition du public – particulier et professionnel – une forme de classification des actifs.

L’investisseur et l’épargnant ont alors pour principale fonction de choisir une stratégie d’arbitrage avant de piocher dans des classes d’actifs adaptées puis de pondérer le portefeuille suivant les options de risque, validées initialement.

Chaque agent économique cherchera naturellement à optimiser ses gains pour maximiser la valeur de son portefeuille ; cet état de fait peut alors engendrer un effet de mimétisme des investisseurs créant ainsi un phénomène spéculatif incontrôlable et des pertes immenses pour la majorité des intervenants en cas de retournement de l’activité économique – bulle, krach, crise.

Les professionnels – entreprises et institutionnels – peuvent s’appuyer successivement sur un ensemble de techniques d’optimisation et de rationalisation de leurs revenus professionnels  et de leurs coûts via l’analyse méthodologique du revenue management et de l’application du yield management - l’indicateur du levier opérationnel sera moins sensible au coût fixe en cas de secousses sur l’activité.

Plus : Le meilleur placement qui rapporte est celui qui ne fera pas perdre de l’argent à la personne physique ou la personne morale tout en essayant de récupérer un taux moyen net en rendement annuel pour se couvrir de l’inflation des prix à la consommation.

Faire fructifier son argent exige de la rigueur, du sérieux, du calcul, de la personnalisation et une bonne pondération des actifs en fonction de ce qu’on est réellement et de ce qu’on veut dans la limite du raisonnable :

  1. ne pas chercher la poule aux œufs d’or et le mouton a cinq pattes, tout le monde les cherche et personne ne les a trouvés ;
  2. concentrez vos efforts à répondre à ces questions avec lucidité et réalisme : Quelle est ma situation personnelle actuelle ; endettement, propriétaire ou locataire, etc.? Quels sont mes projets à venir ? Quelle est mon aversion réelle au risque ? Quelle est ma personnalité réelle et non celle que je voudrais faire paraître face au risque ? Puis-je me permettre de prendre un risque sur ce capital disponible ? Quel est l’horizon d’investissement ? Suis-je capable de tenir 3 ans, 5 ans, 10 ans ou 20 ans sans toucher à ce capital et sans avoir peur de tout perdre ? ;
  3. en fonction des réponses écrites apportées par vos soins, vous pourrez faire un choix d’arbitrage sur les vastes possibilités en placement : livrets d’épargne, plans d’épargne retraite collectif Perco, plan d’épargne entreprise (PEE) , assurance-vie, valeurs mobilières, investissement immobilier locatif, SCPI, OPCI, fonds communs de placement, fonds d’investissement, etc. Cet exercice personnalisé écrit est essentiel si on veut optimiser son capital et éviter de tout perdre. Ne pensez pas tout savoir : personne n’est plus malin que son voisin.

Plus : Un opérateur – quel qu’il soit – qui vous promet monts et merveilles en termes de rentabilité annuelle sans mettre clairement en avant le niveau de risque de perte du capital, ne mérite pas votre confiance.

J’ai tendance à conseiller de pondérer son portefeuille suivant ce schéma d’arbitrage de priorisation pour les particuliers :

  1. capital pour se loger, se nourrir, se vêtir et pour les accidents éventuels de la vie – plus courants qu’on ne le croit – à placer sur un livret réglementé ou un compte rémunéré ;
  2. capital en apport personnel pour acheter sa résidence principale à crédit ou au comptant en second lieu ;
  3. s’il reste du capital disponible après la validation des deux premiers points après une période d’amortissement de 10 ans, placer votre argent dans l’amélioration de la valeur de ce logement principal – confort, travaux de décoration, efficacité énergétique, équipements modernes, etc. Ces 3 dernières étapes concernent 90 % de la population ;
  4. le restant dû capital, qui concerne 10 % de la population, en laissant quelques années encore passées, vous pourrez l’investir dans un mix en actions boursières de grandes entreprises sur le très long terme – enjamber 10 ans d’investissement pour obtenir un excellent rendement sans payer aucun intermédiaire.
  5. relire en boucle ces 5 points et s’y tenir dans la mesure du possible.

4.100 euros est le capital moyen disponible sur un livret d’épargne A en France, le saviez-vous ?

2 %, c’est le taux réel net en rendement moyen sur un contrat d’assurance-vie sur le long terme en France, le saviez-vous ?

Acheter un toit sur la tête et sans avoir aucune dette sur le dos reste le meilleur placement disponible en France, le saviez-vous ?

52 millions de contrats d’assurance-vie sont ouverts en France, le saviez-vous ?

200.000 euros, c’est le budget moyen pour acheter une maison ou un appartement sur l’Hexagone, le saviez-vous ?

Nizar Fassi a écrit 37327 articles

Mathématicien de formation, je partage, avec passion pour la chose économique, des idées sur l'encyclopédie bancaire www.rachatducredit.com - à plus de 10 millions d'utilisateurs bancaires en France en 10 ans -.
Vos commentaires sont encore plus lus et influents : vos expériences sont essentielles.
Pour mes écrits, je m'inspire de plus de 25 ans de lectures quotidiennes sur l'économie. Et je tiens à remercier les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes des Echos, Le Figaro, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc. et je remercie toutes les autres sources que j'ai pu découvrir. J'invite les internautes à visiter ces sites Internet de qualité et à s'abonner.

2 commentaires en rapport avec “Placement financier (définition et conseils vitaux)

  1. Nizar Fassi commente:

    @ Anonyme
    Je recommande de lire l’article sur les placements financiers pour essayer de fructifier un capital raisonnablement tout en tenant compte de la conjoncture, du contexte et des risques dans un écosystème économique instable et changeant.
    Vous pouvez aussi opter pour une posture de risque élevé afin de maximiser vos gains en sachant que la probabilité de perte sera aussi très élevée.
    Vous décidez et arbitrez librement en toute connaissance de cause.

  2. Anonyme commente:

    Qu’est-ce qu’un placement financier qui peut me rapporter beaucoup d’argent ?

Laisser une réponse ou participer à mettre à jour des données de l'article

Votre adresse email ne sera pas publiée

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>