Dettes financières nettes DFN (définition et exemples)

Quelle est la défi­ni­tion de la det­te finan­ciè­re net­te (DFN) ? Pouvez-vous don­ner un exem­ple clas­si­que d’une entre­pri­se ? Quelle est la det­te finan­ciè­re net­te dans le cadre de la pen­sion livrée (repo) ?

DFN signi­fie les Dettes Financières Nettes. Elles cor­res­pon­dent aux det­tes net­tes de l’entreprise hors cycle d’exploitation.

C’est la dif­fé­ren­ce entre le mon­tant total des det­tes finan­ciè­res et les pla­ce­ments finan­ciers et les liqui­di­tés dis­po­ni­bles pour une entre­pri­se don­née. Plus sim­ple­ment, on par­le aus­si d’un endet­te­ment net.

Les det­tes finan­ciè­res incluent ces élé­ments :

  1. les det­tes ban­cai­res ;
  2. les det­tes obli­ga­tai­res ;
  3. les det­tes d’affac­tu­ra­ge.

On com­prend que la DFN est un indi­ca­teur comp­ta­ble et finan­cier inté­res­sant pour une éva­lua­tion du niveau de sol­li­ci­ta­tion des éta­blis­se­ments ban­cai­res et des créan­ciers finan­ciers pour une socié­té com­mer­cia­le ou une ins­ti­tu­tion.

Dans le même esprit, il est essen­tiel de lire cet­te des­crip­tion : actif net rééva­lué.

Exemple 1

Une entre­pri­se déci­de d’emprunter 1 mil­lion d’euros pour pré­pa­rer une acqui­si­tion dans le cadre d’un déve­lop­pe­ment exter­ne ou pour finan­cer les frais d’une intro­duc­tion en Bourse. 

Les inté­rêts cou­rus et les enga­ge­ments entrent dans la case du bilan comp­ta­ble de la det­te finan­ciè­re net­te (DFN).

Exemple 2

La Caisse des dépôts et des consi­gna­tions (CDC) emprun­te auprès du mar­ché finan­cier de la pen­sion livrée ou repo (sale and repur­cha­se agree­ment). Il est aus­si conseillé de feuille­ter la défi­ni­tion d’actif sous-jacent.

La CDC obtient des capi­taux en contre­par­tie d’un lot de titres du Trésor public.

Le prê­teur pos­sè­de les titres avec un enga­ge­ment de rachat à ter­me ou un nan­tis­se­ment en valeurs mobi­liè­res échan­gea­bles. La CDC est la débi­tri­ce du créan­cier ou du nan­ti. Si la CDC ne rachè­te pas la tota­li­té des titres dans les délais conve­nus et aux inté­rêts échus alors le créan­cier pour­rait ven­dre les titres déte­nus.

Des pla­te­for­mes finan­ciè­res inter­mé­diai­res exis­tent pour jouer le rôle du garant des tran­sac­tions et de la rééva­lua­tion en temps réel des actifs enga­gés afin d’évaluer et de réajus­ter les ris­ques.

On par­le d’un tiers de confian­ce ou d’une entre­pri­se d’intermédiation en ges­tion du col­la­te­ral jouant le rôle d’arbitre tech­ni­que et d’évaluateur de ris­ques.

Les inté­rêts à payer entre­ront dans la DFN – det­tes finan­ciè­res net­tes – à moins que le taux d’intérêt soit néga­tif !

La CDC peut être payée pour emprun­ter au regard de l’identification des para­mè­tres finan­ciers vive­ment recher­chés sur le mar­ché du “spe­cial col­la­te­ral” (col­la­te­ral est la garan­tie don­née).

Le meilleur cas sur le mar­ché de la pen­sion livrée est un emprun­teur de qua­li­té avec des titres de qua­li­té en col­la­te­ral. Cette tran­sac­tion peut inté­grer la case des créan­ces net­tes à per­ce­voir dans le bilan finan­cier de la CDC si cet­te der­niè­re est payée pour emprun­ter – situa­tion peu habi­tuel­le lors­que les inté­rêts sont néga­tifs.

Plus : On rap­pel­le qu’il exis­te aus­si des det­tes non finan­ciè­res tel­les que :

  1. les det­tes dues aux four­nis­seurs ;
  2. les det­tes socia­les – salai­re des employés, etc. ;
  3. les det­tes fis­ca­les ;
  4. etc.

Les liqui­di­tés d’une entre­pri­se incluent :

  1. le sol­de des comp­tes ban­cai­res pro­fes­sion­nels ;
  2. la valeur des titres finan­ciers ;
  3. etc.

Pour esti­mer la valeur d’une enti­té com­mer­cia­le, il sera uti­le de véri­fier son endet­te­ment glo­bal en uti­li­sant une métho­de d’analyse finan­ciè­re sim­ple via une répon­se réa­lis­te et luci­de à ces trois ques­tions :

  1. Combien gagne-t-elle ?
  2. Quels sont les enga­ge­ments et les det­tes de la struc­tu­re ?
  3. Quelles sont les pers­pec­ti­ves réel­les ?

Complément :

50 % est le taux de sur­vie d’une entre­pri­se à hori­zon de 5 ans en moyen­ne en France, le saviez-vous ? La lut­te pour la vie de l’entreprise est une constan­te, quel­le que soit sa taille. L’avan­ta­ge concur­ren­tiel devra être recher­ché et adap­té pour obte­nir des actifs à valeur ajou­tée dans un contex­te exa­cer­bé en ter­mes de muta­tions tech­no­lo­gi­ques et socié­ta­les.

La diver­si­té des finan­ce­ments per­met de diluer les ris­ques d’exposition, le saviez-vous ? Au-delà des cré­dits et des emprunts, c’est le bien le cœur du busi­ness qui comp­te ; la via­bi­li­té du pro­jet d’entreprise incluant un cap et une vision clai­re en tou­te luci­di­té.

La mar­ge com­mer­cia­le res­te un élé­ment vital de l’entreprise agi­le et per­for­man­te pour être rési­lien­te dans un éco­sys­tè­me com­plexe et agres­sif, le saviez-vous ? Il fau­dra dépas­ser de loin le seuil de ren­ta­bi­li­té pour per­for­mer et inves­tir dans la trans­for­ma­tion.

Un ratio d’endettement supé­rieur à 80 % signi­fie qu’une entre­pri­se est très dépen­dan­te et for­te­ment endet­tée, le saviez-vous ? On rap­pel­le que le ratio d’endettement = (det­tes tota­les) /(valeur tota­le des actifs) * (100).

3, 5 mil­lions d’entreprises sur l’Hexagone sont réper­to­riées par l’INSEE, le saviez-vous ?

Nizar Fassi a écrit 37327 articles

Mathématicien de formation, je partage, avec passion pour la chose économique, des idées sur l'encyclopédie bancaire www.rachatducredit.com - à plus de 10 millions d'utilisateurs bancaires en France en 10 ans -.
Vos commentaires sont encore plus lus et influents : vos expériences sont essentielles.
Pour mes écrits, je m'inspire de plus de 25 ans de lectures quotidiennes sur l'économie. Et je tiens à remercier les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes des Echos, Le Figaro, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc. et je remercie toutes les autres sources que j'ai pu découvrir. J'invite les internautes à visiter ces sites Internet de qualité et à s'abonner.

Laisser une réponse ou participer à mettre à jour des données de l'article

Votre adresse email ne sera pas publiée

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>