Dettes financières nettes DFN (définition et exemples)

Quelle est la définition de la dette financière nette (DFN) ? Pouvez-vous donner un exemple classique d’une entreprise ? Quelle est la dette financière nette dans le cadre de la pension livrée (repo) ?

DFN signifie les Dettes Financières Nettes. Elles correspondent aux dettes nettes de l’entreprise hors cycle d’exploitation.

C’est la différence entre le montant total des dettes financières et les placements financiers et les liquidités disponibles pour une entreprise donnée. Plus simplement, on parle aussi d’un endettement net.

Les dettes financières incluent ces éléments :

  1. les dettes bancaires ;
  2. les dettes obligataires ;
  3. les dettes d’affacturage.

On comprend que la DFN est un indicateur comptable et financier intéressant pour une évaluation du niveau de sollicitation des établissements bancaires et des créanciers financiers pour une société commerciale ou une institution.

Dans le même esprit, il est essentiel de lire cette description : actif net réévalué.

Exemple 1

Une entreprise décide d’emprunter 1 million d’euros pour préparer une acquisition dans le cadre d’un développement externe ou pour financer les frais d’une introduction en Bourse. 

Les intérêts courus et les engagements entrent dans la case du bilan comptable de la dette financière nette (DFN).

Exemple 2

La Caisse des dépôts et des consignations (CDC) emprunte auprès du marché financier de la pension livrée ou repo (sale and repurchase agreement). Il est aussi conseillé de feuilleter la définition d’actif sous-jacent.

La CDC obtient des capitaux en contrepartie d’un lot de titres du Trésor public.

Le prêteur possède les titres avec un engagement de rachat à terme ou un nantissement en valeurs mobilières échangeables. La CDC est la débitrice du créancier ou du nanti. Si la CDC ne rachète pas la totalité des titres dans les délais convenus et aux intérêts échus alors le créancier pourrait vendre les titres détenus.

Des plateformes financières intermédiaires existent pour jouer le rôle du garant des transactions et de la réévaluation en temps réel des actifs engagés afin d’évaluer et de réajuster les risques.

On parle d’un tiers de confiance ou d’une entreprise d’intermédiation en gestion du collateral jouant le rôle d’arbitre technique et d’évaluateur de risques.

Les intérêts à payer entreront dans la DFN – dettes financières nettes – à moins que le taux d’intérêt soit négatif !

La CDC peut être payée pour emprunter au regard de l’identification des paramètres financiers vivement recherchés sur le marché du “special collateral” (collateral est la garantie donnée). 

Le meilleur cas sur le marché de la pension livrée est un emprunteur de qualité avec des titres de qualité en collateral. Cette transaction peut intégrer la case des créances nettes à percevoir dans le bilan financier de la CDC si cette dernière est payée pour emprunter – situation peu habituelle lorsque les intérêts sont négatifs.

Plus : On rappelle qu’il existe aussi des dettes non financières telles que :

  1. les dettes dues aux fournisseurs ;
  2. les dettes sociales – salaire des employés, etc. ;
  3. les dettes fiscales ;
  4. etc.

Les liquidités d’une entreprise incluent :

  1. le solde des comptes bancaires professionnels ;
  2. la valeur des titres financiers ;
  3. etc.

Pour estimer la valeur d’une entité commerciale, il sera utile de vérifier son endettement global en utilisant une méthode d’analyse financière simple via une réponse réaliste et lucide à ces trois questions :

  1. Combien gagne-t-elle ?
  2. Quels sont les engagements et les dettes de la structure ?
  3. Quelles sont les perspectives réelles ?

Complément :

50 % est le taux de survie d’une entreprise à horizon de 5 ans en moyenne en France, le saviez-vous ? La lutte pour la vie de l’entreprise est une constante, quelle que soit sa taille. L’avantage concurrentiel devra être recherché et adapté pour obtenir des actifs à valeur ajoutée dans un contexte exacerbé en termes de mutations technologiques et sociétales.

La diversité des financements permet de diluer les risques d’exposition, le saviez-vous ? Au-delà des crédits et des emprunts, c’est le bien le cœur du business qui compte ; la viabilité du projet d’entreprise incluant un cap et une vision claire en toute lucidité.

La marge commerciale reste un élément vital de l’entreprise agile et performante pour être résiliente dans un écosystème complexe et agressif, le saviez-vous ? Il faudra dépasser de loin le seuil de rentabilité pour performer et investir dans la transformation.

Un ratio d’endettement supérieur à 80 % signifie qu’une entreprise est très dépendante et fortement endettée, le saviez-vous ? On rappelle que le ratio d’endettement = (dettes totales) /(valeur totale des actifs) * (100).

3, 5 millions d’entreprises sur l’Hexagone sont répertoriées par l’INSEE, le saviez-vous ?

Commentez cet article

Ou continuez la lecture

Nizar Fassi a écrit 37327 articles

Mathématicien de formation, je partage, avec passion pour la chose économique, des idées sur l'encyclopédie bancaire www.rachatducredit.com - à plus de 10 millions d'utilisateurs bancaires en France en 10 ans.
Vos commentaires sont encore plus lus et influents : vos expériences sont essentielles.
Pour mes écrits, je m'inspire de plus de 25 ans de lectures quotidiennes sur l'économie. Et je tiens à remercier les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes des Echos, Le Figaro, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc. et je remercie toutes les autres sources que j'ai pu découvrir. J'invite les internautes à visiter ces sites Internet de qualité et à s'abonner.

Laissez une réponse, partagez votre avis ou mettez à jour des données de l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *