Capitalisation boursière (définition et explications)

La définition d’une capitalisation boursière ? Qu’est-ce que la capitalisation d’une entreprise cotée ? Comment la calculer ? 

La capitalisation boursière est égale à la valeur boursière d’une société cotée en Bourse. Elle représente la valeur des fonds propres et des capitaux propres d’une entreprise sur le marché financier.

Elle est égale à la multiplication entre la cotation d’un titre et le nombre de titres composant son capital social à un moment donné – variation en fonction de la cotation boursière.

La capitalisation boursière est également dite valeur boursière.

La formule mathématique pour son calcul est :

- Capitalisation boursière d’une entreprise cotée = (nombre de titres) * (prix du titre unitaire). 

Plus : En principe, on peut aussi définir la capitalisation boursière par le montant nécessaire que devrait débourser un investisseur pour acheter la totalité d’une entreprise cotée – c’est-à-dire 100 % des actions cotées.

Attention : Il peut exister une forte décorrélation entre la valeur réelle nette et la capitalisation boursière d’une entité commerciale cotée notamment lorsqu’un phénomène de spéculation boursière ou de bulle financière apparaît sur un marché donné.

Je recommande d’approfondir votre savoir sur mon analyse sur la valeur mobilière, sur le boursicoteur et les traders ou sur le mode de fonctionnement d’un conseil d’administration.

Pourquoi ne pas lire un exemple d’analyse fondamentale sur la capitalisation boursière de la multinationale Apple Inc. ? Sur le pétrole ? Où bien sur l’évolution de la parité du dollar US/EUR ?

J’ai écrit ces analyses pour donner un aperçu sur la manière de penser une valeur que vous pourrez compléter par vos propres façons d’observer, d’analyser et de ressentir.

Plus : La valeur ou le prix d’une chose respecte toujours la loi de l’offre et de la demande – les agents économiques, acheteurs et vendeurs, se rencontrent sur le marché pour échanger et négocier des actifs à un prix évoluant en fonction des quantités disponibles et de l’attractivité des actifs.

Les concepts économiques et financiers de la rareté et de l’abondance fondent le socle de la valorisation de tout bien ou service.

N’oubliez pas de maîtriser la finance comportementale avant de vous lancer dans des analyses boursières et économiques car les comportements et attitudes des traders, investisseurs et boursicoteurs sont influencés naturellement par les biais cognitifs, l’effet de mimétisme et les perceptions – à ne pas négliger avant de prendre une décision d’investissement.

Commentez cet article

Ou continuez la lecture

Nizar Fassi a écrit 37328 articles

Mathématicien de formation, je partage, avec passion pour la chose économique, des idées sur l'encyclopédie bancaire www.rachatducredit.com - à plus de 10 millions d'utilisateurs bancaires en France en 10 ans.
Vos commentaires sont encore plus lus et influents : vos expériences sont essentielles.
Pour mes écrits, je m'inspire de plus de 25 ans de lectures quotidiennes sur l'économie. Et je tiens à remercier les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes des Echos, Le Figaro, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc. et je remercie toutes les autres sources que j'ai pu découvrir. J'invite les internautes à visiter ces sites Internet de qualité et à s'abonner.

Laissez une réponse, partagez votre avis ou mettez à jour des données de l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *