Consultant : clauses et tarif de votre assurance professionnelle

La définition d’une assurance responsabilité civile et professionnelle ? Qu’est-ce que c’est ? Quel est le prix ? Comment vérifier l’utilité réelle ? Est-ce obligatoire ? Combien de cabinets de consultants sont comptabilisés ?

L’assurance responsabilité civile professionnelle est un contrat d’assurance protégeant un professionnel au moins dans le cas de fautes impliquant des préjudices à un tiers :

- les vices dans le montage et la réalisation d’ouvrages ;

- les négligences, fautes, erreurs qui sont commises dans le cadre d’un exercice d’une activité professionnelle ;

- les vices dans les travaux en production de services ou de produits.

Plus les valeurs des biens et des services sont élevées – dans le cadre de l’activité professionnelle – plus l’assurance associée sera coûteuse.

Les compagnies d’assurance proposent des contrats flexibles et adaptables.

Un contrat standard à la catégorie professionnelle et à l’activité usuelle, est complété par des contrats personnalisés liés à une commande spécifique.

Les professionnels devront inclure intrinsèquement ces frais annuels et spécifiques sur les contrats commerciaux et les facturations.

Le professionnel assuré pourra faire valoir son contrat d’assurance à la clientèle comme un gage de protection mutuelle.

Une compagnie d’assurance peut prendre à sa charge une commande en cas de retard, réparer des biens défectueux ou rembourser les préjudices causés.

Assurer la certitude d’une commande à son client permet d’augmenter la confiance, la crédibilité et la viabilité du projet. L’assurance-crédit peut être un complément à ce socle d’engagements protecteurs.

Importants :

S’informer absolument sur l’étendue des clauses en prenant le temps de se documenter sur :

  1. les dommages immatériels : des anecdotes et du bon sens ;
  2. l’assurance professionnelle classée et décrite par activité commerciale ;
  3. l’assurance clou à clou : contrat utile et intelligent.

Exemple tarifaire :

Pour un consultant au statut d’autoentrepreneur ou à travers une entreprise individuelle, une assurance multirisque coûtera en moyenne 500 euros par an. Ce tarif variera selon le volume du chiffre d’affaires et suivant la valeur des biens matériels et immatériels à protéger.

Le consultant peut protéger ses outils informatiques et techniques, son automobile et son mobilier.

S’assurer pour la protection en cas de pertes de données peut se réaliser à condition de décrire méticuleusement les enjeux et d’expertiser la valeur des documents. Il est conseillé de veiller à enregistrer par différents biais les travaux finis ou en cours de finition, c’est une démarche préalable de bon sens – avant même d’opter pour une assurance.

Se faire couvrir contre la perte de chiffre d’affaires suite à un accident professionnel ou de la vie est pratiqué par les assureurs. Cette clause doit être bien définie pour qu’il n’existe aucun malentendu si l’évènement malencontreux arrive.

Se faire assurer pour protéger sa e-réputation en tant que consultant est dans l’air du temps numérique, et c’est important aussi pour éviter de perdre des clients inutilement !

Plus : Le prix d’un contrat d’assurance civile professionnelle d’un cabinet de consulting ou d’un consultant varie en fonction de la taille de l’entreprise, des enjeux des missions, de la nature des activités des clients, etc.

La garantie civile professionnelle d’un consultant est souvent obligatoire et exigée par les grands clients pour se protéger en cas de défaut ou de malfaçons dans l’exercice d’une mission ou pour l’exécution d’un projet.

La fonction utilité de cette convention assurantielle réside principalement dans l’assurance et la réassurance des partenaires, clients et prospects ; elle peut faire gagner des contrats ou, inversement, en faire perdre.

La négociation peut se faire de gré à gré entre les parties prenantes au processus : l’assureur, le consultant et les clients professionnels en fonction des besoins de chacun.

En cas de litiges ou de conflits avec une compagnie d’assurance, ne pas hésitez pas à prendre contact avec la Fédération française des assurances ou l’organisme étatique ACPR.

Complément :

4, 5 milliards d’euros, c’est le chiffre d’affaires du marché du consulting en France, le saviez-vous ?

300 %, c’est le taux de croissance du marché des consultants sur l’Hexagone en 10 ans, le saviez-vous ?

150.000 cabinets de conseil en PME, en TPE et aux grandes entreprises sont répertoriés en France en moyenne, le saviez-vous ?

2, 6 millions d’entreprises en moyenne sont comptabilisées en France ayant besoin de conseils indépendants et concrets, le saviez-vous ?

50.000 euros par an, c’est le revenu moyen annuel – honoraires annuelles en brut – d’un consultant expérimenté et senior, le saviez-vous ?

Commentez cet article

Ou continuez la lecture

Nizar Fassi a écrit 37327 articles

Mathématicien de formation, je partage, avec passion pour la chose économique, des idées sur l'encyclopédie bancaire www.rachatducredit.com - à plus de 10 millions d'utilisateurs bancaires en France en 10 ans.
Vos commentaires sont encore plus lus et influents : vos expériences sont essentielles.
Pour mes écrits, je m'inspire de plus de 25 ans de lectures quotidiennes sur l'économie. Et je tiens à remercier les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes des Echos, Le Figaro, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc. et je remercie toutes les autres sources que j'ai pu découvrir. J'invite les internautes à visiter ces sites Internet de qualité et à s'abonner.

Laissez une réponse, partagez votre avis ou mettez à jour des données de l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *