questions-réponses Articles

Crise hypothécaire et economique : perte d'emploi et suicide à la chaîne

Conséquences de la crise hypothécaire ?

Un désespoir à couper le souffle s'est emparé des états unis. Certains financiers pensaient que la crise hypothécaire ne s'arrêterait qu'à des problèmes de surendettement ou de pouvoir d'achat.La vente des produits financiers en titrisation a finit par mettre en faillite d'innombrable banques, établissement de crédits, des courtiers, des grands agences de conseils financiers.…et du chômage en pagaille partout sur le territoire.

Sans la crise hypothécaire, financière et de crédit, finir les fins de mois pour un foyer pauvre, moyen et cadre reste toujours difficile proportionnellement. En pleine crise, d'innombrables citoyens se trouvent au fond du gouffre : perte de son emploi, incapacité à rembourser le crédit de la maison, le crédit de la voiture et les dépenses primaires…C'est la faillite personnelle.

On a observé des vagues de suicide collectif aux états unis. Une mère, perdant son poste de gestionnaire de portefeuille, se suicide après avoir mis fin aux jours de ses enfants. Ce cas de figure se retrouve partout aux états unis.

Le basculement de la confiance du marché boursier vers de meilleurs jours suite aux plans entrepris d'abord par l'eurogoupe, ensuite repris par le trésor américain, n'a pas suffit à donner confiance aux petits gens (du petit ouvrier, classe moyenne et cadre, cadre supérieur, profession libérale…exemple de profession supérieur : avocat d'affaires, analyste financier, traders, expert comptable, audit…).

Les numéros d'aides psychologiques ou les accueils pour enfants et femmes battues sont surchargés depuis le début de la crise hypothécaire.

Les effets économiques n'ont pas tardé à avoir des effets sur le comportement humain. Une détresse des ménages regorge par ces lignes téléphoniques d'assistance psychologique.

Dans cette période, seules les offices d'huissier de justice sont en pleine croissance économique…



Nizar FASSI a écrit 37503 articles

Responsable éditorial du média digital Rachatducredit.com depuis 2007.
Je tiens à remercier les sources et équipes du Larousse, les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes de Les Echos, Le Figaro, Le Point, Libération, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc.

Je remercie également toutes les autres sources moins connues que je cite et lie systématiquement.

Si vous constatez une erreur ou si vous êtes insatisfait, n'hésitez pas à me l'indiquer afin que je puisse rectifier (nizar.fassi@gmail.com).