questions-réponses Articles

Crédits aux collectivités locales‐mairies pour doper artificiellement l'économie

Les mairies sont surendettées pour rien ?

Pour beaucoup, faire des travaux publics sont nécessaires pour faire marcher l'économie locale, régionale et nationale.

Les grandes infrastructures : routes, ponts, autoroutes…sont nécessaires.

Refaire toutes les routes municipales, les ronds points, les jardins publics à des prix défiants toutes concurrences pour aider l'économie n'est pas la bonne solution.Ce sont les contribuables qui payent le surendettement des mairies et des collectivités locales. Et c'est doper artificiellement l'économie.

Pour soutenir les entreprises du btp (bâtiments et travaux publics), les 36785 mairies doivent elles offrir chaque année des tâches pour une enveloppe‐cadeau de 20 milliards d'euros ?

Une partie est nécessaire pour le rétablissement et la réfection des routes, pour la création de routes ou structures urbaines.

Cependant, la plus grande partie est surfacturée ou inutile.

Les milliards pour refaire artificiellement des routes intactes pourraient créer des entreprises innovantes. Des entreprises qui innoveraient et rayonneraient les produits français jusqu'à des régions lointaines. Des innovations qui lanceraient la jeunesse et toutes les forces créatives pour des projets ambitieux. Endetter des collectivités locales sans aucun gain pour la france, ça finit par avoir des conséquences.

Exemple : La mairie de Saint Denis est endettée à 401 millions d'euros. De plus, il s'agit de crédit toxique et spéculatif (crédit renouvelable, crédit révisable… ) pour environ 90 % de la dette.

La réunion des maires de france va permettre de débattre et discuter du surendettement.C'est un sujet souvent tabou à cause des rivalités politiques. Cependant, il s'agit d'un problème global, et concerne toutes les mairies.

Seulement, ils ne vont pas traiter de l'irrationalité de faire des travaux publics inutiles, ou plus globalement du dopage artificiel de l'économie pour du court terme. Explications :

-Doper car il s'agit d'une dette que l'on va devoir payer avec des taux d'intérêts élevés, et un bénéfice patrimonial presque nul.

-Court terme car l'année prochaine il faudra faire les mêmes travaux pour que les entreprises locales du btp ne fassent pas faillites.

Les ménages ont besoin de projet d'avenir, de pouvoir d'achat et d'emplois. Vivre dans la dette improductive et non créative n'a aucun sens économique. C'est de la politique locale d'un ancien temps incompatible avec les circonstances et les exigences économiques.

Créer des pôles technologiques, développer des formations concrètes en pôle technologique, développer l'esprit d'entrepreneuriat et d'innovation…sont des aspects économiques de long terme. L'innovation technologique (et écologique) permet de développer le pays et de vendre nos produits à l'export.

Comment pourrons nous faire face aux défis et concurrences économiques de demain (Chine, Inde…), si localement on ne prend pas conscience de la nécessité d'utiliser chaque investissement public à bon escient ?



Nizar FASSI a écrit 37503 articles

Responsable éditorial du média digital Rachatducredit.com depuis 2007.
Je tiens à remercier les sources et équipes du Larousse, les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes de Les Echos, Le Figaro, Le Point, Libération, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc.

Je remercie également toutes les autres sources moins connues que je cite et lie systématiquement.

Si vous constatez une erreur ou si vous êtes insatisfait, n'hésitez pas à me l'indiquer afin que je puisse rectifier (nizar.fassi@gmail.com).