Caisse d’épargne (définition)

C’est quoi une caisse d’épargne ?

Définition : une caisse d’épargne est un établissement ou association disposant d’un droit ou d’une autorisation de récolter l’épargne et de distribuer des crédits à destination des personnes physiques ou morales.

Mutuelle et coopérative

Elle peut avoir le statut juridique d’une association mutualiste, d’une banque ou d’une coopérative suivant le pays d’installation.

Le plus souvent, il s’agit de structures appartenant à la puissance publique – État.

Extension

Le développement socio-économique a permis aux caisses d’épargne de diversifier leurs activités à des produits ou services bancaires plus sophistiqués : investissement immobilier ; placement ; Bourse ; etc.

Désormais, elles fonctionnent telles une banque de détail à capitaux privés en termes d’usage, d’organisation ou de culture d’entreprise.

Exemples : en France, les groupes coopératifs bancaires Caisse d’Épargne et Banque populaire – devenus BPCE après leur fusion ; au Canada, les caisses Desjardins.

Produits phares

La spécialité historique des caisses d’épargne réside dans la mise à disposition de comptes, livrets et plans d’épargne avec ou sans rémunération.

D’autant que des avantages fiscaux, en convention avec l’État, sont inclus dans les livrets réglementés.

Par ailleurs, certains plans d’épargne – PEL par ex.- permettent, après une période d’épargne, l’obtention d’un prêt affecté à l’achat d’un bien immobilier à taux d’intérêt avantageux.

L’idée principale des dispositifs des caisses d’épargne réside dans la volonté de mutualiser ou de collectiviser les efforts financiers d’un grand nombre d’épargnants pour financer des projets utiles à la collectivité : construction de logements ; etc.