Couverture de risque et swap de taux (définition et analyse simple)

Par le biais d’une question d’un opérateur financier, d’un trader ou d’un chef d’entreprise, on apportera une explication et une définition des concepts de swap de taux et de couverture de risque.

Pourquoi est-il nécessaire d’avoir une trésorerie zéro ? Quels sont les avantages et inconvénients ? Est-ce pour avoir plus d’informations sur les flux de trésorerie d’entrée et de sortie, pour optimiser le rendement, l’efficacité et l’efficience de l’entreprise par un minimum d’endettement ?

Et vice-versa en cas de disponibilités effectuées des placements rémunérateurs ?
Peut-on dire que la trésorerie répond à un soucis de couverture contre le risque d’inflation et de variation de taux de change ?
Est-ce que les swap et les options sur les titres ne remplissent pas cette couverture de risque ?
F****

Réponse : La trésorerie zéro est une technique permettant d’optimiser les moyens financiers d’une entreprise via des placements rémunérateurs.

En effet, cette solution couvre contre les risques d’inflation et autres phénomènes de dépréciation de valeur.

Le swap représente un accord signé entre deux parties cocontractantes dans un objectif de réaliser une transaction ou un échange d’une valeur en contrepartie d’une autre.

Le swap est une convention de flux financier concrétisée, le plus souvent, entre deux parties dites banques ou institutions financières.

Le swap de taux d’intérêt correspond en un contrat permettant d’échanger des taux d’intérêt. En langage financier et boursier, on dit que c’est un produit dérivé noté intérêt rate swaps (IRS).

Dans le monde de la finance, on trouve un ensemble de swaps possibles tels que l’échange d’un taux d’intérêt variable et d’un taux d’intérêt fixe par exemple.

Le risque correspond en une probabilité d’un acte ou d’un événement ressenti comme un dommage, une contrariété, un inconvénient, une exposition ou un mal.

La couverture de risque consiste en un ensemble de techniques utilisées pour essayer de diminuer le risque, pratiquée abondamment en banque, finance et assurance.

Sachant que le risque est inhérent à l’activité humaine et ses occupations économiques quotidiennes, l’objectif de chaque agent économique sera de réduire le risque au maximum tout en essayant de maximiser toutes les potentialités du marché de l’offre et de la demande.

Plus : Le contrat d’échange swap peut se subdiviser en plusieurs produits financiers :

  1. le contrat swap d’échange sur les matières premières consistant à échanger à un instant T du contrat un prix fixe contre un prix variable dont le calcul se réalise sur une moyenne pondérée d’un indice futur. Ce produit financier est appelé commodity swap ou EMP ;
  2. le contrat swap d’échange sur les devises, permettant de faire un échange entre deux taux d’intérêt libellés en devises différentes. Ce service est appelé CIRS – currency interest rate swap  ;
  3. le contrat swap d’échange de taux d’intérêt, permettant d’échanger un taux d’intérêt variable d’un crédit en un taux d’intérêt fixe du même crédit. Ce service est appelé ETI ou plain vanilla interest rate swap ;
  4. le contrat swap d’échange sur un risque de crédit, permettant d’échanger une couverture sur un risque de défaut d’un émetteur obligataire contre un paiement régulier sur la période d’amortissement du swap. On appelle ce service financier de couverture de risque CDS - crédit default swap – ou ERC.

On peut créer autant de swaps que le marché ou les opérateurs désirent dans leurs transactions quotidiennes.

Presque tout peut s’échanger et se garantir – taux d’inflation, actions, obligations, etc.

500.000 milliards dollars américains sont échangés chaque année en moyenne sur le marché des swaps dans le monde, le saviez-vous ?

La spéculation représente la première intention des swaps bien après celle sur la couverture de risque réel, le saviez-vous ?

15 % représente le taux annuel de croissance en moyenne sur le marché des swaps et des produits dérivés, le saviez-vous ?

Les fintech - start-up financière – ont accéléré et accélèrent la croissance du marché des swaps et des produits dérivés grâce à l’automatisation des transactions, le saviez-vous ?

Commentez cet article

Ou continuez la lecture

Nizar Fassi a écrit 37328 articles

Mathématicien de formation, je partage, avec passion pour la chose économique, des idées sur l'encyclopédie bancaire www.rachatducredit.com - à plus de 10 millions d'utilisateurs bancaires en France en 10 ans.
Vos commentaires sont encore plus lus et influents : vos expériences sont essentielles.
Pour mes écrits, je m'inspire de plus de 25 ans de lectures quotidiennes sur l'économie. Et je tiens à remercier les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes des Echos, Le Figaro, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc. et je remercie toutes les autres sources que j'ai pu découvrir. J'invite les internautes à visiter ces sites Internet de qualité et à s'abonner.

Laissez une réponse, partagez votre avis ou mettez à jour des données de l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *