Qui est Euroclear ? Qu’est-ce que Clearstream ? C’est quoi une chambre de compensation ?

Qui est Euroclear ? Qui est Clearstream ? Quels sont leurs rôles ? Comment fonctionnent-t-elles ? Quelle est la défi­ni­tion d’une cham­bre ou d’une cais­se de com­pen­sa­tion ?

Euroclear est une entre­pri­se pri­vée com­mer­cia­le fai­sant fonc­tion uti­li­té de cham­bre de com­pen­sa­tion ou de dépo­si­tai­re de titres, c’est-à-dire une socié­té de ser­vi­ces per­met­tant de réa­li­ser les opé­ra­tions sui­van­tes :

  1. le dépôt de fonds d’investissement, d’obligations et d’actions ;
  2. la livrai­son et le règle­ment pour les actifs cités en alpha.

Elle agit en tant qu’intermédiaire pour le comp­te d’opé­ra­teurs finan­ciers pour assu­rer le métier de tiers de confian­ce entre les par­ties pre­nan­tes de tran­sac­tions finan­ciè­res.

Sa mis­sion affi­chée est la faci­li­ta­tion du busi­ness en accom­pa­gnant les gran­des ban­ques, les assu­reurs, les éta­blis­se­ments finan­ciers et autres agents éco­no­mi­ques dans la chaî­ne de valeur de la tran­sac­tion de titres dans un cadre sécu­ri­tai­re et de réduc­tion des ris­ques.

En anglais, on uti­li­se les acro­ny­mes ICSD – International cen­tral secu­ri­ties depo­si­to­ry – et CSD – cen­tral secu­ri­ties depo­si­to­ry – pour dési­gner l’activité com­mer­cia­le de cet­te struc­tu­re.

Cette pré­sen­ta­tion de cet­te enti­té com­mer­cia­le illus­tre concrè­te­ment mes ana­ly­ses sur les pro­duits déri­vés, les CDS, la ges­tion du col­la­té­ral, du repo et des contrats à ter­me.

Rappels de défi­ni­tions : Une cham­bre de com­pen­sa­tion est une cais­se de com­pen­sa­tion dont le rôle consis­te à être une entre­pri­se finan­ciè­re dite tier­ce de confian­ce entre un débi­teur et un cré­di­teur – ou entre un ache­teur et un ven­deur – dans le cadre d’une tran­sac­tion de valeurs mobi­liè­res.

Le client d’une cham­bre de com­pen­sa­tion est appe­lé le com­pen­sa­teur adhé­rent – sou­vent une ban­que.

Le prin­ci­pe de la com­pen­sa­tion tient dans l’équilibre de deux actions régu­liè­res cen­tra­li­sées :

  1. le dépôt de garan­tie ou dépo­sit en ver­se­ment pour garan­tir une posi­tion par un inves­tis­seur – met­tre du cash ou dépo­ser une valeur pour démar­rer l’activité de tra­ding ;
  2. l’appel de mar­ge est le paie­ment com­plé­men­tai­re et sup­plé­men­tai­re d’un inves­tis­seur pour cou­vrir une per­te ou une dépré­cia­tion d’actifs – remet­tre du cash en cas de per­te de valeur à inter­val­le de temps régu­lier ;
  3. le dépôt de garan­tie + l’appel de mar­ge doi­vent tou­jours cou­vrir les per­tes poten­tiel­les de l’investisseur, de l’acheteur ou du négo­cia­teur afin que l’équilibre tien­ne.

Exemple concret :

Je suis un tra­der – qu’on appel­le par­fois inves­tis­seur ou négo­cia­teur – spé­cia­li­sé sur les contrats à ter­me (futu­res).

Mon comp­te ban­cai­re de tra­ding dis­po­se de 25.000 euros. Je veux inves­tir 10.000 euros à la date du 5 jan­vier pour parier sur un contrat à ter­me d’une action.

Je veux me posi­tion­ner et ache­ter un contrat à ter­me à la date d’échéance du 5 mars d’une valeur à échéan­ce de 110.000 euros – le 5 jan­vier, le contrat est à valeur de 100.000 euros.

Le bro­ker - la ban­que ou le cour­tier de tra­ding – me pré­lè­ve, dès le 5 jan­vier, un dépôt de garan­tie ou un dépo­sit de 10 % des 100.000 euros (mes 10.000 euros inves­tis) pour enga­ger la tran­sac­tion.

Ce dépôt est blo­qué ou remis à la cais­se de com­pen­sa­tion par mon bro­ker.

1 semai­ne après l’achat, à la date du 12 jan­vier, la valeur du contrat à ter­me bais­se et s’élève à 98.500 euros. Je perds donc de l’argent poten­tiel­le­ment d’une valeur de 110.000 – 98.500 = 15.000 euros.

Bien évi­dem­ment, la cham­bre de com­pen­sa­tion va deman­der à mon bro­ker de cou­vrir ma per­te poten­tiel­le, donc je suis pré­le­vé d’un mon­tant de 15.000 euros en appel de mar­ge. J’ai des sueurs froi­des.

3 jours plus tard, le 15 jan­vier, la valeur du contrat remon­te à 99.500 euros. je suis un peu sou­la­gé. Je liqui­de ma posi­tion pour arrê­ter les frais car je pani­que un peu.

Je perds donc 110.000 – 99.500 = 15.000 euros.

En bilan, j’ai ver­sé au total en dépôt ou en cou­ver­tu­re de ris­que 10.000 + 15.000 = 25.000 euros.

La per­te tota­le et fina­le s’élève à 15.000 euros. On com­prend bien que la per­te est com­pen­sée assez lar­ge­ment par les dépôts de 25.000 euros.

Je récu­pè­re la dif­fé­ren­ce de 25.000 – 15.000 = 10.000 euros à cré­di­ter sur mon comp­te de tra­ding.

Cet exem­ple d’illustration est sim­pli­fié et ne tient pas comp­te des frais de tran­sac­tions (frais de tra­ding de l’ordre de 0, 6 % de la valeur du contrat). 

Le contrat à ter­me peut être un actif sous-jacent tel que le prix d’une matiè­re pre­miè­re, la valeur d’une action, un titre obli­ga­tai­re, une devi­se, un taux d’intérêt, etc. Tout peut se négo­cier et s’échanger.


Poursuivons la des­crip­tion des entre­pri­ses de com­pen­sa­tion.

Euroclear est la concur­ren­te de l’entreprise Clearstream qui exer­ce sur le même seg­ment de mar­ché – on dit que ce sont les deux dépo­si­tai­res cen­traux de la pla­ce finan­ciè­re.

Le siè­ge social de Euroclear se situe à Bruxelles (Belgique) alors que Clearstream se situe au Luxembourg dont voi­ci les coor­don­nées pos­ta­les et télé­pho­ni­ques :

  • Euroclear : Boulevard Roi Albert II  Bruxelles, Belgique, et numé­ro de télé­pho­ne + 32 2 326 12 11 ;
  • Clearstream : 42 ave­nue J.-F. Kennedy, 1855 Letzebuerg, Luxembourg, et numé­ro de télé­pho­ne : + 352 2430.

Les prin­ci­paux pro­duits com­mer­ciaux des cham­bres de com­pen­sa­tion gra­vi­tent autour de 6 ser­vi­ces consta­tés à des­ti­na­tion de grands inves­tis­seurs pro­fes­sion­nels et ins­ti­tu­tion­nels :

  1. la ges­tion des actifs et du por­te­feuille finan­cier ;
  2. le trai­te­ment auto­ma­ti­que des opé­ra­tions finan­ciè­res ;
  3. la réduc­tion du ris­que et la sécu­ri­sa­tion des tran­sac­tions ;
  4. l’émis­sion de valeurs mobi­liè­res et de titres sur le mar­ché ;
  5. l’optimisation des capi­taux, des fonds et des inves­tis­se­ments ;
  6. la ges­tion du col­la­té­ral pour garan­tir les contre­par­ties et flui­di­fier les échan­ges.

675.000 mil­liards d’euros en valeurs tran­sac­tion­nel­les en moyen­ne annuel­le tran­si­tent auprès de Euroclear, le saviez-vous ?

Clearstream, fon­dée en 1970, est une filia­le de Deutsche Börse, le saviez-vous ?

27.500 mil­liards d’euros en valeur de ges­tion d’actifs en moyen­ne auprès de Euroclear, le saviez-vous ?

1968 repré­sen­te l’année de créa­tion et de fon­da­tion de Euroclear par la ban­que amé­ri­cai­ne J. P. Morgan, le saviez-vous ?

2.500 grands clients en moyen­ne sur 110 pays pour les deux cham­bres de com­pen­sa­tion, le saviez-vous ?

Plus : Ne pas confon­dre Euroclear Bank et Euroclear ; la pre­miè­re est une ban­que filia­le de la secon­de mais les deux enti­tés fonc­tion­nent, en prin­ci­pe, de maniè­re dis­tinc­te.

Toutes les ins­ti­tu­tions finan­ciè­res dépen­dent de plu­sieurs régu­la­teurs et contrô­leurs finan­ciers : Banque cen­tra­le euro­péen­ne (BCE), Banques cen­tra­les natio­na­les (BCN), Autorité ban­cai­re euro­péen­ne (EBA) et de nom­breux autres orga­nes éta­ti­ques de régu­la­tion.


Le 20 mai 2009, j’ai publié une cour­te actua­li­té sur les cais­ses de com­pen­sa­tion que je vous livre afin de se met­tre en immer­sion dans la cha­leur des évé­ne­ments :

Le cour­ta­ge inter­ban­cai­re mar­che bien ? Courtier : les pro­duits de gré à gré se por­tent bien selon la socié­té ICAP

Les mar­chés finan­ciers se sont effon­drés mais cela n’a pas empê­ché la socié­té ICAP de publier un bilan comp­ta­ble béné­fi­ciai­re. Le cour­tier inter­ban­cai­re, exer­çant sur les pro­duits de gré à gré, affi­che plus de 400 mil­lions d’euros de pro­fits avec un chif­fre d’affaires record.

Le cour­tier indé­pen­dant comp­te uti­li­ser sa frap­pe finan­ciè­re pour réa­li­ser des acqui­si­tions ciblées notam­ment pour confor­ter ses posi­tions sur les cham­bres de com­pen­sa­tion.

La socié­té LCH. Clearnet est une cible pri­vi­lé­giée pour le bri­tan­ni­que ICAP. L’intermédiaire finan­cier comp­te éga­le­ment pro­fi­ter de la créa­tion d’une cham­bre de com­pen­sa­tion pour les pro­duits déri­vés CDS.

La réor­ga­ni­sa­tion du sec­teur est en plei­ne évo­lu­tion via une concen­tra­tion des acti­vi­tés pour fai­re face à des muta­tions tech­no­lo­gi­ques et éco­no­mi­ques impor­tan­tes.

La série de cri­ses a bous­cu­lé les acteurs du mar­ché les obli­geant à se struc­tu­rer et à s’adapter face à une régle­men­ta­tion ban­cai­re de plus en plus dure.

Nizar Fassi a écrit 37327 articles

Mathématicien de formation, je partage, avec passion pour la chose économique, des idées sur l'encyclopédie bancaire www.rachatducredit.com - à plus de 10 millions d'utilisateurs bancaires en France en 10 ans -.
Vos commentaires sont encore plus lus et influents : vos expériences sont essentielles.
Pour mes écrits, je m'inspire de plus de 25 ans de lectures quotidiennes sur l'économie. Et je tiens à remercier les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes des Echos, Le Figaro, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc. et je remercie toutes les autres sources que j'ai pu découvrir. J'invite les internautes à visiter ces sites Internet de qualité et à s'abonner.

Laisser une réponse ou participer à mettre à jour des données de l'article

Votre adresse email ne sera pas publiée

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>