questions-réponses Articles

Contrat de crédit immobilier dupé par le Credit Foncier ?

Souscrire à un contrat de crédit immobilier à taux variable ou à taux révisable chez l'établissement de crédit "Crédit Foncier", était ce une bonne idée ?

Le crédit immobilier à taux variable est de nouveau à la une depuis un certain temps.

En effet près de 150 000 ménages/clients ont été bénéficiaires des prêts immobiliers accordés par le crédit foncier.

Avec ces prêts, bons nombres d’entre eux envisageait une meilleure transaction financière plus rentable. Les clients n'ont pas prévu la hausse des taux d'intérêts en pleine frénésie immobilière, le taux d'intérêt a pu passer de 2,50 % à 6,50 % en moins de deux après l'achat de la maison ou de l'appartement.

Ce genre de taux de crédit immobilier varie en fonction de l'atmosphère économique et du taux d'intérêt de la banque centrale européenne (BCE) ou euribor.En cette période d'incertitude économique, le taux révisable ou le taux variable non cape se plafonne à la limite maximale.

Alors que le crédit foncier (du groupe banque Caisse d'épargne-Natixis) proposait ce type de crédit immobilier lorsque l'économie était en pleine croissance, mais cette excès du boom immobilier et financier finit par avoir des travers. Les clients ont signé les contrats de crédit à taux bas avec engouement, seulement la montée des taux d'intérêts a plombé les mensualités, et donc le pouvoir d'achat. Parfois, le taux d'intérêt augmente, et la mensualité reste au même niveau, cependant c'est la durée du crédit immobilier qui connaît un allongement de l'échéancier. Et les clients du Crédit Foncier appellent la banque pour connaître les nouvelles conditions de crédits, le nouvel échéancier, le taux d'intérêt appliqué…La banque ne répond jamais à ces questions aussi bien au téléphone , et ne souhaite pas répondre tout court (sur place ou par courrier).

Les ménages/clients qui ont souscrit à ce type de prêts immobiliers se sont aperçus que le taux d'intérêt réel TEG appliqué aux crédits immobiliers auxquels ils ont consenti peut excéder considérablement le taux de 2,50 % du départ.

Les clients/ménages ont compris qu’ils avaient souscrit à des prêts à taux variables lorsque le crédit foncier leur a proposé de changer leur contrat afin de limiter leur crédit immobilier à 6,25%.De nombreux particuliers n'ont pas compris ou lu le contrat de crédit de départ. Ils n'ont pas compris précisément ce que cela implique réellement de souscrire à taux d'intérêt à taux variable ou à un taux d'intérêt révisable ou à un crédit relais à taux variable au crédit foncier.

Beaucoup disent n’avoir pas eu toutes les informations nécessaires, comme par exemple un particulier qui affirme que son banquier n’a jamais mentionné de prêt à taux variable avant qu’il ne contracte ce prêt. Affirmant même, qu'avec une explication plus claire de ce mécanisme à taux variable été avant, qu’il n’aurait jamais souscrit à ce type de crédit.

Le crédit foncier quant à lui affirme que tout est indiqué sur le contrat de crédit immobilier, et que les clients ont eu les conditions et le délai légal de 11 jours pour signer tranquillement chez eux le contrat de crédit. De toute manière, pour éviter des contentieux et de la mauvaise publicité, le Crédit Foncier a trouvé un terrain de négociation avec les associations de défense aux consommateurs, pour proposer un crédit à taux variable plafonné à taux raisonnable, et qu'elle que soit le département de france ou ville (Cergy‐Pontoise, Paris, Évry, Melun, Marseille, Lyon, Saint‐Etienne, Lille, Nancy, Toulouse, Strasbourg, Brest, Quimper, Caen, Rouen, Nantes…)

En général, avant de s'engager ou de signer un contrat, il faut lire et comprendre chaque terme. Il ne faut pas hésiter à prendre rendez vous avec des associations, organismes, ou institutions publiques d'assistances juridiques ou de conseils crédits bancaires pour comprendre le sens, les clauses d'un contrat…La chambre des notaires a ouvert un bureau dans chaque région pour accueillir gratuitement les personnes pour comprendre le contrat de crédit ou autres conseils hypothécaires ( crédit bail immobilier professionnel, cession de fond de commerce, vente aux enchères publiques, rachat de soulte, contrat de bail notarié. ..)



Nizar FASSI a écrit 37503 articles

Responsable éditorial du média digital Rachatducredit.com depuis 2007.
Je tiens à remercier les sources et équipes du Larousse, les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes de Les Echos, Le Figaro, Le Point, Libération, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc.

Je remercie également toutes les autres sources moins connues que je cite et lie systématiquement.

Si vous constatez une erreur ou si vous êtes insatisfait, n'hésitez pas à me l'indiquer afin que je puisse rectifier (nizar.fassi@gmail.com).