Contrat assurance-vie en supports unité de compte et euros

Le nombre de contrat en assurance-vie multisupport est en forte baisse pour les assureurs et banques qui collectent l’épargne des particuliers. Seuls les supports d’investissement en contrat d’assurance-vie en euros qui ont une garantie de capital financier résistent le choc de la crise économique et de la récession en France. L’assurance-vie avec placement en Bourse n’est plus la cote pour les épargnants français.

Et pour cause, le marasme financier et boursier ont laissé des traces psychologiques ineffaçables chez les investisseurs. Les pertes colossales investies sur les marchés financiers par les banques et sociétés d’investissement ont causé des dommages importants dans le portefeuille financier des ménages. Les finances personnelles s’adaptent en fonction des nouvelles conditions conjoncturelles.

La souscription à un contrat d’assurance-vie en support euro reste tout de même un des actes favoris des familles pour garantir un taux de rendement minimal (au moins égal au taux d’inflation des prix et du coût de la vie chère). Le placement financier gagnant est le fameux livret d’épargne A plus sécurisant que tous les autres types d’investissement financier…malgré un taux d’intérêt, somme toute, ridicule. L’épargne dans les fonds du livret d’épargne A permet juste d’équilibrer avec le taux d’inflation réel des prix, histoire de ne pas perdre de la valeur nette pour son argent.

La collecte des fonds de l’épargne donne un avantage certain aux banques de dépôts et aux pouvoirs publics (via la caisse des dépôts et des consignations, CDC). En gros, rien de bien rassurant nous attend dans un avenir proche pour les finances personnelles des ménages ainsi que pour l’économie du réel.

Commentez cet article

Ou continuez la lecture

Nizar Fassi a écrit 37327 articles

Mathématicien de formation, je partage, avec passion pour la chose économique, des idées sur l'encyclopédie bancaire www.rachatducredit.com - à plus de 10 millions d'utilisateurs bancaires en France en 10 ans.
Vos commentaires sont encore plus lus et influents : vos expériences sont essentielles.
Pour mes écrits, je m'inspire de plus de 25 ans de lectures quotidiennes sur l'économie. Et je tiens à remercier les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes des Echos, Le Figaro, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc. et je remercie toutes les autres sources que j'ai pu découvrir. J'invite les internautes à visiter ces sites Internet de qualité et à s'abonner.

Laissez une réponse, partagez votre avis ou mettez à jour des données de l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *