questions-réponses Articles

Conseil financier et de financement gratuit en ligne

Comment trouver un conseil financier gratuit et utile en ligne ? Est‐ce nécessaire d'avoir un coach financier ? Peut‐on perdre tout son argent en tant que particulier ou entreprise sans avoir un bon coaching ?

Un conseil financier représente un professionnel indépendant – individuel ou en cabinet – qui transmet des idées et des suggestions concrètes et opérationnelles à des particuliers ou à des entreprises à même d'optimiser leurs ressources financières.

L'expert est appelé conseiller financier qui peut exercer dans divers secteurs comme l'immobilier, la Bourse, la fiscalité patrimoniale, le crédit, la gestion de patrimoine ou le droit.

Certains conseillers peuvent obtenir un statut de conseiller en investissements financiers (CIF) auprès de l'Autorité des marchés financiers (AMF) ou un statut de conseiller en gestion de patrimoine mais cela ne garantit en rien la justesse des conseils apportés.

Vous recherchez un sujet qui vous concerne sur l'encyclopédie financière et économique, et vous posez une question détaillée, si vous le souhaitez, en commentaires. Nous y répondrons très rapidement.

Vous pouvez lire les derniers commentaires sur cette rubrique. Vous constaterez le sérieux et l'intérêt portés aux utilisateurs pour apporter des conseils précis et gratuits.

Plus la question sera précise et personnalisée, plus les experts et économistes de www.rachatducredit.com pourront les aider à trouver une solution optimale.

Sur quels sujets peuvent porter les demandes de conseils bancaires ?

  • Investissements portant sur l'immobilier et les placements boursiers.
  • Financement pour l'achat d'un bien de consommation et d'une résidence principale.
  • Projets pour créer et/ou développer une entreprise.
  • Les problèmes liés aux crédits bancaires et aux comptes courants.

Les thèmes abordés et les partages d'expériences peuvent aider les particuliers soucieux d'améliorer leurs ressources financières et accompagner les professionnels souhaitant hausser la probabilité de réussite des investissements.

Il semble toujours raisonnable de diversifier les sources, conseils en consultant des gestionnaires de patrimoine, experts‐comptables, des experts immobiliers, des notaires et des banquiers, des avocats, huissiers de justice, des conseillers financiers, etc.

De ces diverses consultations gratuites et payantes, il faudra alors en tirer des conclusions et recommandations utiles et adaptées à vos besoins ou projets ; à l'issue de ce long processus, c'est à vous de décider.



Nizar FASSI a écrit 37503 articles

Responsable éditorial du média digital Rachatducredit.com depuis 2007.
Je tiens à remercier les sources et équipes du Larousse, les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes de Les Echos, Le Figaro, Le Point, Libération, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc.

Je remercie également toutes les autres sources moins connues que je cite et lie systématiquement.

Si vous constatez une erreur ou si vous êtes insatisfait, n'hésitez pas à me l'indiquer afin que je puisse rectifier (nizar.fassi@gmail.com).

18 commentaires en rapport avec “Conseil financier et de financement gratuit en ligne

  1. Noemy commente:

    Bonjour, mon compagnon et moi nous nous séparons. Il veut garder la maison que nous avons construit à 50/50 grâce à un prêt. Aujourd'hui je dois quitter le logement donc ne plus payer le prêt. Comment faire pour me désolidariser du prêt immobilier ? Merci

    1. Nizar FASSI commente:

      Bonjour Madame,

      Si le prêt immobilier a été souscrit à deux, la solidarité sur la dette immobilière est totale jusqu'à son terme.

      Vous ne pouvez pas cesser le remboursement du prêt à moins de se mettre d'accord avec l'ex-compagnon/co-emprunteur/indivisaire :

      - l'un des deux rachète la part de l'autre en lui versant une compensation financière appelée soulte (calculée par le notaire en tenant compte de la valeur du bien, de la dette restante, de votre apport, des frais de déménagement et d'emménagement, de l'indemnité d'occupation, etc.) ;

      - la vente volontaire du bien immobilier pour rembourser les créanciers (banque) puis partage du capital restant entre vous ;

      - la vente forcée aux enchères ou licitation judiciaire du bien immobilier pour faire cesser l'indivision, rembourser les créanciers puis partage entre vous (la solution la plus longue, coûteuse et problématique).

      L'entente raisonnable entre les deux parties est déterminante ; le notaire est le professionnel pouvant accompagner ce processus.

      Bien cordialement,
      Nizar FASSI

  2. Stéphane commente:

    Bonjour
    J'ai acquis un appartement sous la loi Pinel.
    Mes mensualités sont prélevés chaque 15 du mois à hauteur de 1082, 72€.
    Le 26/04 j'ai fait décaler l'échéancier au 30 de chaque mois et les opérations suivantes sont apparues :
    15/04 prélèvement de 1081, 72€
    30/04 prélèvement de 951, 23€
    31/05 prélèvement de 1081, 72€
    30/06 prélèvement de 1081, 72€

    Je ne comprend pas que pour les 15 jours entre le 15/04 et 30/04, un prélèvement de quasi 85% de la mensualité soit effectuée.

    En temps normal, capital de 843€ et intérêt de 223€ (arrondie) et pour ces 15 jours, le tableau d'amortissement donne 837€ et 113€.
    Ma banque dit que c'est normal.

    Merci de votre aide

    Cordialement
    Stéphane

    1. AF commente:

      Bonjour,

      Reprenez rendez‐vous avec votre responsable de compte pour vous expliquer ce calcul. Il est probable que c'est l'application, au prorata, du taux d'intérêt sur une durée plus courte.

      Je vous conseille de demander un duplicata du nouvel échéancier pour vérifier si la somme des échéances du capital ne s'est pas modifiée avec le décalage.

      Le médiateur de la banque pourra vous venir en aide si l'agence bancaire ne fournit pas des explications précises. Un recours auprès de l'ACPR pourra être envisagé si une surfacturation ou un litige survenait et que le médiateur n'ait pas donné des justifications probantes.

      AF

  3. Sylvain commente:

    Bonjour j'ai fais un rachat de crédit maison auprès de ma banque… ma question est que ma banque qui rachete mon prêt me préleve l'assurance du prêt habitat alors sue celui cI n'est pas encore finalise… est ce légal ? Merci

    Réponse : Aucun frais ou montant ne peut être prélevé sans l'octroi du crédit de manière effectif (Lire la Loi Murcef).

    Il est nécessaire de vérifier l'information en posant des questions par email et un courrier recommandé pour obtenir des explications écrites. Si la réponse ne vous convient pas ou ne répond à votre question, je vous conseille d'écrire à un agent public de la Banque de France, au médiateur de l'établissement de crédit et à l'ACPR.

    Le notaire désigné (que vous pouvez choisir) pour la transaction du rachat de crédit immobilier est responsable de la bonne procédure et de la protection des intérêts de chacune des parties signataires de l'offre de prêt.

    Vous pouvez demander toutes les explications à l'office notarial sur la nature des prélèvements financiers en relation avec la démarche de reprise du crédit.

    N'hésitez pas à revenir sur cette encyclopédie bancaire pour nous donner des nouvelles sur les frais prélevés.

  4. Meggane commente:

    Question : Bonjour,
    J’ai 27 ans et je voudrai devenir propriétaire d'un appartement. Actuellement je suis à la recherche d'un logement Je suis fonctionnaire territorial.
    Pouvez vous me dire, comment procéder ?
    Merci

    Réponse : C'est un projet que de nombreux ménages français souhaitent accomplir. Le plus important, c'est de choisir un bien immobilier qui procure un cadre de vie agréable en fonction de vos aspirations (calme ou quartier animé, transports, commerces, centres publics, écoles etc…) ou de vos projets à prévoir (vie de famille etc…). Il faut tenir compte du critère de proximité de votre lieu de travail et de la distance avec vos proches.

    Le lieu géographique de l'achat doit tenir compte de cet ensemble de paramètres sociaux.

    En plus de ces critères, le côté financier y est central si vous ne disposez pas, bien entendu, du montant au comptant pour l'achat du bien immobilier. D'autre part, il existe une disparité, parfois important, des taxes foncières et taxes d'habitations en fonction de la commune choisie.

    Je suppose qu'il s'agit d'une première accession à la propriété. Les banques financent ce type d'acquisition. Pour cela, ces dernières demandent au primo‐accédant apport personnel représentant au moins 10 pourcent du prix de l'actif immobilier.

    En échange de ce prêt immobilier, les banquent tarifent un taux d'intérêt payé mensuellement avec une mensualité jusqu'à remboursement total de la somme prêtée. En général, la durée de cet échéancier dépasse 12 ans et peut aller jusqu'à 30 ans. Plus la durée est longue, plus le coût du crédit est élevé.
    Il est à noter qu'il est obligatoire d'adosser un contrat d'assurance à cette offre de prêt immobilier.

    Dès lors que l'octroi de prêt est accepté par une banque, vous recevez une offre préalable de prêt. Le primo‐accédant possède au moins 10 jours francs de réflexion avant de renvoyer l'offre signée. Ce délai permet de comparer avec d'autres propositions et de vérifier les clauses de ce contrat financier.

    Après réception de cette offre de prêt, la banque pourra procéder au déblocage des fonds. Le montant prêté sera viré sur le compte séquestre du notaire s'occupant de la transaction immobilière pour garantir l'authenticité du contrat de vente entre l'acquéreur et le cédant du bien immobilier.

    Il faudra compter environ 7 pourcent du prix de vente pour les frais de transaction notariale incluant toutes les taxes fiscales, frais d'enregistrement et émoluments. Si l'acheteur passe par une agence immobilière, il devra également prévoir lors de la transaction environ 6 pourcent de prix du bien immobilier.

    Les frais de déménagement, de rafraîchissement et d'installation sont souvent oubliés dans les calculs des primo‐accédants alors qu'ils ne sont pas négligeables.

    Conseils : Une aide de l'Etat pour la première acquisition immobilière par un prêt immobilier existe à travers le dispositif PTZ plus. Pour le financement d'éventuels travaux, une aide de l'anah peut être utile.
    Il est conseillé de ne pas s'endetter à plus de 33 pourcent de taux d'endettement. C'est à dire que les mensualités globales de crédit ne dépassent pas un tiers de vos revenus.

    Lors de la recherche immobilière, le prix au mètre carré et les frais de copropriété de l'immeuble de votre futur appartement sont à comparer avec d'autres pour en vérifier la modération tarifaire. Les projets et les litiges, entraînant donc des frais ou des complications, liés à la copropriété doivent être pris avec le plus grand sérieux. Pour cette vérification, le notaire peut faire une recherche auprès du syndic de coprorpiété, et l'acquéreur peut poser des questions aux copropriétaires déjà installés.

  5. mimi commente:

    Question : Monsieur, j'ai un ami, qui ne parle pas très bien français, aussi hier il m'a amené ses comptes à la caisse d'epargne, je ne crois pas qu'il est pris la meilleur solution, pour placer son argent, aussi je vous demande si vous connaissez un de vos collègues pour se déplacer et nous donner des renseignements sur ce qu'il y a de mieux, à prix modéré, avec mes remerciements.

    Réponse : Pour toutes les banques de détail, il faut que votre ami se déplace auprès des agences locales, et compare les offres ainsi que les grilles tarifaires. Un livret A permet d'avoir des frais au plus bas tout en épargnant, et est distribué dans de nombreuses banques.

  6. danykhadidja commente:

    Question : J'ai fait une demande à la bdf pour un dossier de surrendetement sans signaler l'héritage de mon divorce !!qui a été rejeté pour dissimulation de biens !
    Je n'ai rien en fait, après renseignement le compte joint que nous avons cloturé à la bnp est toujours d'actualité et les biens sont ceux de mon ex mari sur son compte logement, j ai essayé de contacter la bnp impossible !et le service client ne peut pas répondre a cela je voudrai faire un recours mais comment faire ? merci

    Réponse : Si vous n'avez aucun bien dissimulé, il faut écrire à la banque de france pour demander quels sont les biens en question dont vous n'avez pas connaissance ? S'il n'existe aucune réponse à cette question et que votre dossier reste irrecevable pour cette raison, vous avez la possibilité de demander des explications à la Banque de France devant un juge de proximité (gratuit).
    Si votre ex‐mari a caché des montants non séparés ou non déclarés lors du divorce, il faut alors faire appel à un juge pour éclaircir les montants en question.

  7. shalimar commente:

    Bonjour,

    Je souhaite rembourser par anticipation un rachat de crédit chez SYGMA BANQUE (contracté il y a plus de 8 ans). Dans le courrier de demande de solde que je leur ferai parvenir, puis‐je indiquer qu'il est interdit de prélever des indemnités de remboursement anticipés, en citant l'article de loi qui pourrait le préciser ?.
    En vous remerciant,

    Réponse : C'est une excellente initiative de faire rappeler la loi.

  8. Dadou commente:

    Nous avons créer une Sc en Nov 2011, comment doit faire our deduire les investissement entre 11/2011 et 05/2012 car comme l'on construit du neuf il n'y à pas de produit

  9. Marc commente:

    je pense acheter eu appartement de 230000€, signature en octobre 2012, livraison éeme trimestre 2014, ai je droit à la loi Scellier et sosu quelle conditions.

  10. christel commente:

    Locataire d une petite maison je souhaite investir dans un sutdio meublé ou non pour le mettre en location et payer une partie de mon loyer. Actuellement j ai droit à des apl, je suis seule sans pension avec 1 enfant en garde alternée, je paye très peu d impot. Financièrement je peux le faire mais je n y connais rien sur les parties "cachées" où puis je me renseigner ? Merci pour votre aide

  11. david commente:

    Bonjour je voudrai savoir si une pension d’invalidité privée (s'est a dire que je perçois une pension de la secu et une pension d'un organisme privée auquel j'avais cotiser a titre privée) perçus mensuellement doit rentrée dans le revenus fiscal a la déclaration d’impôt. Celle de la secu OK mais la privée ? Merci de votre aide. Cordialement.

  12. melanie commente:

    bonjour je voudrai savoir si il estppossible d'avoir une aide je doit partir travailler a djibouti c'est urgent je n'est pas les moyens de payer mon billet d'avion bien sur comme je travaillerai je n'aurai pa de souci pour rembourser

  13. Samantha commente:

    Bonjour, moi et mon ami allons faire l’acquisition d'un terrain à bâtir. Mon ami possède déjà une maison à son nom. Moi je n'ai jamais possédé de bien immobilier et je suis donc éligible au PTZ+, mais vu que mon ami possède déjà une maison, lui n'est pas éligible, est‐il tout de même possible pour moi d'obtenir cette aide ?
    Merci pou votre réponse. Cordialement,

  14. sarah commente:

    Bonjour,
    J’ai effectuée un rachat de crédit de 24000 depuis 4 mois pour une durée de 60mois, mais je trouve que les mensualités sont un peu élevées. 500€/mois taux 8.5, il est de préférable renégocier le rallongement de la durée pour diminuer les mensualités et faire placer le reste, ou continuer a rembourser avec cette mensualité ?
    Merci beaucoup