questions-réponses Publications

Comment faire pour mettre fin au surendettement et aux crédits ?

Suite d'un livre autobiographique rédigé par une personne anciennement surendettée. 

UNE HISTOIRE QUI FINIT BIEN : le surendettement va se terminer ?

Notre crainte sur l'éventuel retrait de l'agrément de mon épouse, fût donc sans fondement. La confiance acquise auprès de nos créanciers malgré que ceux‐ci connaissaient notre situation financière en détails, nous a permis d'arriver là où nous en sommes d'argent en ce mois d’août 1993 où je termine cette histoire afin d’éviter un livre trop gros pour des ennuis financiers à répétition.

D’ailleurs, au moment où j’écris ces lignes en ce 30 décembre 1996, j’attends la dépanneuse pour ma voiture dont le joint de culasse vient de rendre l’âme et m’obligeant une fois de plus à me creuser la tête pour payer la réparation et trouver le financement nécessaire.

Certes, nous connaîtrons sûrement d'autres pépins. Car je suis persuadé que la poisse qui nous poursuit depuis quelques années n'a pas disparu.

Cependant, la confiance que nous avions placé en nous, sans tomber dans l'outrecuidance ; notre détermination à ne pas baisser les bras et à lutter malgré tous les incidents de paiement qui déferlent sur nous ; la confiance que nous avions obtenu auprès d'autres personnes, nous ont permis de retrouver une situation d'endettement difficile qui bien que n'étant pas encore brillante, nous permet tout de même de faire un peu mieux face à de nouveaux problèmes d'argent.

Je pense que nous pouvons malgré tout être fier d'avoir réussi à rester dans notre pavillon, d'avoir réussi à rouvrir un petit compte épargne en banque qui, même si les versements mensuels y étant effectués sont encore timides, traduit quand même un meilleur équilibre budgétaire et surtout une vie un peu plus normale.

Je pense qu'arriver à ce stade après avoir connu un endettement excessif atteignant une pointe de près de 100 % de nos revenus ou ressources financières, méritait bien que nous racontions notre histoire afin de vous prouver, si vous êtes dans une situation de surendettement analogue, qu'il suffit de croire, sincèrement et avec force, que l'on peut s'en sortir ; pour finalement y arriver.

Peut‐être aussi que le mauvais esprit qui nous harcèle depuis plusieurs années finira enfin par s’épuiser et décidera d'abandonner, sinon, il faudra qu'il trouve autre chose pour nous mettre à genoux et je lui souhaite bien du plaisir.

Car étant du signe du scorpion, je pense lui avoir démontré ma nature combative.

Mais peut‐être aussi qu'un miracle amènera l’un ou l’autre de mes escrocs à me payer ce qu’il me doit.

Car en faisant mes comptes bancaires sur tous ce qui m’a été escroqué, des agios que j'ai dû payer sur le découvert bancaire, de tous les autres frais agios que cette affaire à entraîné, j'ai largement laissé plus de 5000 euros dans ce qui aurait pu être notre porte de sortie dans ce labyrinthe de l’endettement.

Somme d'argent que je sais définitivement perdue étant donné que la « justice » n’est applicable qu’aux imbéciles qui travaillent et s’obstinent à rester honnêtes. J'en suis encore à me demander si T. G.I ne signifie pas plutôt Théâtre des Grandes Illusions au lieu de Tribunal de Grande Instance.

Avis : L'auteur continue à faire la narration de sa vie financière de surendetté et les grandes difficultés à se sortir des dettes.

Le courage et l'union avec sa femme permettent de tenir pendant les soucis d'argent. Après toutes les pertes d'argent pour chercher à créer de nouveaux revenus réguliers (création entreprise…), la famille est encore debout et se bat contre le surendettement, même si les finances personnelles sont au rouge.

La barre est presque redressée puisqu'une épargne a commencé à être constituée.

Petit à petit, jour après jour, le couple arrive à payer les mensualités de crédits et autres charges courantes.

Le taux d'endettement commence à diminuer, même s'il reste dramatique. Le reste à vivre et le pouvoir d'achat se redressent… mais ils sont insuffisants pour l'achat d'une auto d'occasion.

Le coût d'une voiture est trop élevé pour la financer cash.

Cependant, rester constamment redevable, c'est un stress permanent.

Trouver rapidement des solutions aux problèmes de surendettement est essentiel. Il ne faut pas laisser des crédits, et des dettes traînés, il faut résoudre par la négociation chaque problème : créance par créance en commençant par les plus petites.

L'auteur a beaucoup communiqué par téléphone et par lettre recommandée pour laisser une trace juridique et ainsi montrer sa bonne foi face à un éventuel juge du surendettement.

L'organisation est un point clé pour trouver une issue aux soucis d'endettement excessif. La base, c'est de ne plus souscrire à des crédits ou autres dettes. Ne pas hésiter à faire des demandes de rééchelonnement d'échéanciers.

lire la suite, page précédente