questions-réponses Articles

Comment éviter une dépréciation immobilière de sa maison ou son appartement ?

Comment éviter la dépréciation immobilière ? conséquenses de celle ci. trouver la méthode pour éviter la dépréciation immobilière de batiments ? quel sont les éléments qui font cette dépréciation de batiments ? en quoi consiste la méthode des prix hédoniques ? quel document peut m'aider a comprendre les prix de l'immobilier

Réponse :Pour répondre brièvement à vos questions, la chute des prix des biens immobiliers ne peuvent pas s'éviter en globalité (en ce moment) à moins de conditions économiques moins restrictives (relance économique, ouverture des crédits immobiliers, crédit taux d'intérêt fixe bas, pouvoir d'achat en hausse…).

De manière précise, on peut compenser la dépréciation d'un bien immobilier en améliorant l'habitat par la décoration, la rénovation, l'aménagement des pièces, les équipements à énergies renouvelables (Pompe à chaleur, panneau solaire…).…En cas de remontée de l'immobilier la plus value en est encore plus importante…

La méthode de prix hédonique est inspirée de la théorie micro‐économique en situation de concurrence pure et parfaite…mais en réalité la valeur d'un bien immobilier se mesure en général par le prix au mètre carré moyen vendu sur ville, et un quartier donné…et ensuite en fonction des caractéristiques immobilières précises (bâtiment sur rue ou en résidence privée, état de l'appartement et de la co‐propriété, pavillon avec ou sans jardin et garage, environnement global de la ville, accès au routes et autoroutes…).

Avis : Chaque maison ou appartement a un charme qu'il lui est propre, et un acheteur achète un bien immobilier suivant des critères entièrement personnels tout en tenant compte des prix moyens des transactions immobilières sur un territoire donné.



Nizar FASSI a écrit 37503 articles

Responsable éditorial du média digital Rachatducredit.com depuis 2007.
Je tiens à remercier les sources et équipes du Larousse, les contributeurs de Wikipédia, les fonctionnaires du service public, les journalistes de Les Echos, Le Figaro, Le Point, Libération, Le Monde, AFP, AWP, Reuters, Agefi, La Tribune, Xerfi, etc.

Je remercie également toutes les autres sources moins connues que je cite et lie systématiquement.

Si vous constatez une erreur ou si vous êtes insatisfait, n'hésitez pas à me l'indiquer afin que je puisse rectifier (nizar.fassi@gmail.com).